L’humour explosif et corrosif de Neev débarque au Vieux Bureau de Poste (VBP), le 7 décembre. Avec un sens inné de l’autodérision, l’humoriste partage ses expériences dans son premier one man show.

Neev parle de lui et c’est très dôle. «Le canevas parle de moi tout le temps, c’est toujours quelque chose qui m’est arrivé, qui me tracasse, qui m’énerve ou qui me fait rire», présente l’humoriste.

Celui qui n’hésite pas à rire de lui pour faire rire les autres parle d’intégration, du couple, de la paternité et de différents sujets qui le touchent et trouvent écho chez les spectateurs. «Il faut comprendre ce que c’est d’être le sujet d’une blague pour être capable de blaguer sur les autres», assure Neev. 

«L’autodérision, ça m’a servi avant même de penser faire de l’humour, enfant, adolescent. Très vite j’ai compris que si je fais la blague avant toi, tu n’as plus d’arme. J’ai utilisé ça souvent. Aujourd’hui, je suis un grand gros, mais j’ai déjà été un petit gros et ça a été difficile», plaisante-t-il.

Sur scène, l’humoriste aime interpeller le public et lui faire comprendre «qu’on vit quelque chose ensemble». «Oui, c’est une performance, mais une performance où le public est très actif», prévient-il.

Ses spectacles sont comme des conversations. «J’ai besoin de l’écoute des gens et de leur réponse. Même si le public ne répond pas avec des mots, il me répond avec des rires», illustre Neev. Son but, c’est que tout le monde s’amuse. «Si les gens s’amusent, moi je m’amuse sur scène», ajoute-t-il.

L’humoriste estime que le rire est une émotion réflexe qui naît d’un rapport aussi intense que fragile avec le public. «Tu peux faire semblant d’être empathique ou d’être énervé. Mais tu ne peux pas faire semblant de rire», croit-il.

Le musicien devenu humoriste

 Celui qui était musicien avant d’être humoriste, n’en est pas à son coup d’essai sur les planches. L’auteur-compositeur-interprète, qui avait même son groupe, s’est fait remarquer alors qu’il jouait à Montréal pendant le même festival que Gad Elmaleh.

Ses premiers pas dans le monde, c’est une histoire comme dans un film de Disney, s’amuse-t-il. Il y a dix ans, il est invité à faire la première partie de Gad Elmaleh au théâtre Saint-Denis. «Ça a super bien marché!»

Et ce n’est qu’un début puisque Neev continue d’ouvrir les spectacles de l’humoriste français, puis se produit à Juste pour rire, se fait remarquer comme chroniqueur, avant de précéder Simon Gouache et Louis-José Houde lors de leur tournée.

«Le départ, ça a été canon. Bang! J’avais un contrat en main et j’étais prêt à conquérir la planète.» Ce qui n’a pas empêché Neev d’apprendre le métier à la dure dans des bars. «C’est un défi! C’est une job de faire rire plus que ses amis ou son entourage.»

«Venez rigoler un bon coup, venez triper avec moi et vous détendre, ça fait du bien ! C’est ben l’fun. C’est comme un party de famille mais sans l’oncle lourdaud», invite-t-il. 

Les billets sont disponibles à la billetterie du Vieux Bureau de Poste. Les réservations se font par téléphone au 418 839-1018 ou sur le site Web de la salle.

Les plus lus

COVID-19 : un restaurant McDonald's de Saint-Nicolas fermé par précaution

Le restaurant McDonald's situé au 1825, route des Rivières, à Saint-Nicolas, a fermé ses portes pendant quelques heures dans la nuit de mardi à mercredi en raison d'un possible cas d'infection au nouveau coronavirus parmi le personnel de l'établissement.

Une nouvelle expansion pour le Marché Carrier

Le Marché Carrier vient d’acquérir le terrain du restaurant Denis de la jungle, voisin du commerce vieux de 50 ans. Avec cette nouvelle acquisition, l’entreprise de Pintendre investira près de 700 000 $ afin de construire une nouvelle usine spécialisée en prêt-à-manger afin de livrer ses produits dans l’ensemble de la province.

Une nouvelle adresse pour se sucrer le bec à Lévis

C’est le 9 juillet dernier que Monsieur bubble a ouvert ses portes au 5169-B, boulevard Guillaume-Couture à Lévis, au grand plaisir de plusieurs amateurs lévisiens de bubble thé, de café et de crème glacée molle.

COVID-19 : quatre écoles lévisiennes touchées par au moins un cas de COVID-19

Le gouvernement du Québec a rendu publique, mardi, une nouvelle liste des écoles touchées par au moins un cas de COVID-19 rapporté avec diagnostic dans la province. En date du 14 septembre à 16h, quatre établissements lévisiens du Centre de services scolaire des Navigateurs (CSSDN) font partie de cette liste.

Un nouveau nom pour le cégep

Le Cégep de Lévis-Lauzon n'est plus. L'institution collégiale lévisienne se nommera désormais le Cégep de Lévis. La direction de l'école a dévoilé au personnel du cégep ce changement de nom et la nouvelle identité visuelle de l'établissement le 20 août dernier.

Le Vieux-Lauzon dans une impasse pour le déneigement

À la suite de l’abandon de «615 clients» par l’entreprise de déneigement qui chapeaute Beau-site excavation et Déneigement Lévis-Lauzon, les résidents du secteur du Vieux-Lauzon font des pieds et des mains depuis la fin juillet afin de trouver une compagnie de déneigement qui pourrait desservir le quartier.

Une Classique différente, mais encore plus populaire

Prévue initialement en juin, la troisième édition de la Classique Bob Bissonnette aura finalement lieu malgré la pandémie. Du 23 au 30 août, des centaines de hockeyeurs, jeunes ou plus vieux, se dirigeront vers le Complexe 2 Glaces Honco de Saint-Romuald afin de prendre part à l’un des plus importants événements sportifs amateurs de la grande région de Québec.

COVID-19 : ceux qui ont visité le zoo Miller le 17 août appelés à se faire tester

Deux personnes de plus ont été testées positives à la COVID-19 dans la région où le nombre de cas actifs est maintenant de dix personnes. Au Québec, le dernier bilan fait état de 111 nouveaux cas.

Nouvelle antenne de Vidéotron à Saint-Nicolas : la Ville refuse que le projet soit réalisé sur son terrain

Au courant de la semaine du 17 août, les élus de la Ville de Lévis ont décidé de ne pas conclure de bail avec Vidéotron en vue de l’érection d’une nouvelle antenne de télécommunications à l’arrière de la caserne de pompiers de Saint-Nicolas. C’est en raison de l’opposition des résidents du secteur que les échevins lévisiens ont rejeté le projet sous sa mouture actuelle.

COVID-19 : deux nouveaux cas à Lévis

Dans son bilan régional publié vendredi, le Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA) a dévoilé que deux nouveaux d'infection au coronavirus ont récemment été découverts dans la région, plus précisément à Lévis.