Elhadji Mamadou Diarra (deuxième à partir de la gauche) a reçu le prix Mérite Centraide, le 10 décembre dernier. CRÉDIT : GILLES FRÉCHETTE

Bien connu dans la région à titre de président du Tremplin, centre pour personnes immigrantes et leurs familles, le Lévisien Elhadji Mamadou Diarra a vu son implication récompensée par Centraide Québec et Chaudière-Appalaches. Dans le cadre d’un déjeuner-causerie de la Chambre de commerce et d’industrie de Québec, Centraide lui a remis son Prix Mérite, le 10 décembre.

«Je suis très content et très ému de recevoir cet honneur. On ne fait pas du bénévolat pour recevoir des prix, mais cela fait chaud au cœur», a d’emblée partagé M. Diarra, lors d’une entrevue téléphonique le 11 décembre.

Rappelons que le prix Mérite Centraide reconnaît chaque année l’implication exceptionnelle d’un ou une bénévole œuvrant auprès du réseau des organismes qu’il soutient. Au-delà du mérite individuel, il souhaite mettre en lumière l’importance de l’implication bénévole dans les régions de la Capitale-Nationale et de la Chaudière-Appalaches. 

Si l’honneur a permis à Centraide de saluer l’implication de M. Diarra à la tête du conseil d’administration du Tremplin depuis six ans et demi, le prix vise aussi à récompenser l’engagement bénévole du Lévisien qui dure depuis de nombreuses années.

Elle remonte aussi loin qu’à ces premiers pas à l’école, alors qu’il vivait au Sénégal. Il y a 20 ans, sitôt arrivé au Québec, il a recherché des occasions de bénévolat, «brisant inconsciemment le stéréotype selon lequel les personnes migrantes sont en posture de demande de ressources et non de don de soi». Selon Centraide, Elhadji Mamadou Diarra est l’exemple concret d’un élément de sa philosophie : «l’inclusion passe par l’engagement bénévole et citoyen envers nos communautés». 

«Pour moi, le bénévolat a tellement de valeur qu’on ne peut pas lui donner un prix. Quand on le fait, c’est qu’on a un goût de partager, notre expérience, notre expertise et notre temps. Dans ma conception de la vie, il faut être utile à notre société, peu importe où nous vivons. Nous pouvons être utiles à la société en payant nos impôts et nos taxes, mais au-delà de cette utilité, c’est important pour moi de partager une certaine expertise, une certaine expérience pour aider les gens à se sentir bien», a illustré M. Diarra sur les motivations derrière son engagement bénévole.

Poursuivre les efforts

Touché par l’honneur remis par Centraide, Elhadji Mamadou Diarra estime également que ce prix «démontre également la nécessité de continuer ce qu’on fait comme travail» au Tremplin.

«Étant moi-même d’origine Sénégalaise, c’est important pour moi d’accompagner des immigrants qui arrivent à Lévis dans ce processus d’accueil et d’intégration dans leur nouvelle société d’accueil. D’une certaine façon, je peux les aider à ne pas faire les mêmes erreurs que j’ai faites et pour éviter qu’elles soient isolées. Le Tremplin accueille des gens de partout dans le monde. Cet organisme brise l’isolement et la barrière linguistique des immigrants lévisiens. Je m’engage au sein du Tremplin pour qu’ils se sentent davantage, jour après jour, intégrés dans la société et que cette société d’accueil ait une plus grande ouverture aux gens qui viennent d’ailleurs», a conclu M. Diarra.

Les plus lus

La «Grande Dame de la Barricade» s’éteint

Figure de proue et copropriétaire du légendaire Bar La Barricade, Johanne Carrier nous a malheureusement quittés à l’âge de 63 ans, le 24 avril dernier. Personnage iconique du Vieux-Lévis, la dame de la mythique institution vieille de bientôt 50 ans située sur la côte du Passage laissera une empreinte indélébile dans le cœur de tous ceux qu’elle a croisés.

Une figure économique connue candidate du PCQ à Lévis

Le chef du Parti conservateur du Québec (PCQ), Éric Duhaime, a dévoilé, le 19 mai, la candidate qui représentera ses couleurs dans la circonscription de Lévis à la prochaine élection provinciale prévue à l’automne prochain. Ainsi, l’ancienne conseillère municipale et femme d’affaires lévisienne, Karine Laflamme, tentera d’obtenir la confiance des Lévisiens.

Première réussie pour Country Storm

Tenue du 5 au 7 mai à Saint-Étienne-de-Lauzon, la première édition de Country Storm a été couronnée de succès.

La boutique du QUARTIER ouvrira bientôt ses portes

Nouveau projet développé par Mon Quartier de Lévis, la boutique du QUARTIER ouvrira bientôt ses portes pour la première fois. Dès le 3 juin, les visiteurs du Vieux-Lévis pourront s’arrêter au 78, côte du Passage afin de découvrir les entrepreneurs retenus qui donneront vie à ce commerce d’un nouveau genre.

Aménagement : Lévis présente un nouveau schéma «porteur d’avenir»

Le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, ainsi que le président de la commission consultative d’urbanisme et d’aménagement et conseiller municipal du district Saint-Jean, Guy Dumoulin, ont dévoilé, le 29 avril, les détails entourant le Schéma d’aménagement et de développement de Lévis révisé. Dans le projet de schéma révisé adopté par le conseil municipal le 25 avril, l’administration Lehouillier ve...

Offrir un bouquet de fleurs pour faire connaître une mission

Fleuriste McNeil a décidé cette année de se rallier derrière la cause de la Maison de soins palliatifs du Littoral (MSPL) et vendra le Bouquet du Littoral à l’occasion de la fête des Mères afin d’amasser des fonds pour l’organisme qui accompagne les malades en fin de vie.

L’hypersexualisation de la femme renforcée par les codes vestimentaires?

Le code vestimentaire d’établissements scolaires favoriserait-il l’hypersexualisation de la femme? La réponse serait oui selon Marianne Tremblay et Rose Simard, deux élèves de secondaire cinq à l’École secondaire les Etchemins (ESLE) de Charny. Dans le cadre de leur cours d’entrepreneuriat, elles ont entamé des démarches afin de faire changer la réglementation à ce sujet.

Un homme s’extirpe des flammes à Pintendre

Une maison a été la proie des flammes sur le chemin des Sables, à Pintendre, dans la nuit de samedi à dimanche. Un homme qui se trouvait à l’intérieur a été grièvement blessé en s’échappant du domicile.

Dans l'oeil de Michel - Chronique du 4 mai 2022

Le Conseil des arts et des lettres du Québec (CALQ), en collaboration avec Culture Capitale-Nationale et Chaudière-Appalaches, lance ses appels de candidatures pour le Prix du CALQ – Artiste de l’année dans la Capitale-Nationale et le Prix du CALQ – Artiste de l’année en Chaudière-Appalaches. En décernant ces prix, le CALQ poursuit son objectif de reconnaissance publique en démontrant son appui au...

Chronique historique - Les anglophones de Lévis

En septembre 2020, le Journal de Lévis publiait un article nous apprenant qu’une école primaire de langue anglaise s’installera à Lévis en 2022. Sujet intriguant s’il en est un, l’histoire de la Rive-Sud comporte des pages qui relatent de manière éparse la présence d’une communauté anglophone qui a laissé des traces significatives et partiellement oubliées.