CRÉDIT : ARCHIVES

Selon le plus récent bilan du ministère de la Santé (mercredi à 13h), 46 personnes souffrent désormais de la COVID-19 en Chaudière-Appalaches.

Comparativement au précédent bilan, il s'agit d'une augmentation de cinq cas confirmés. Ajoutons que l'une des 46 personnes est hospitalisée.

Hier, on pouvait lire sur le site du gouvernement du Québec consacré au coronavirus que 14 personnes souffraient de la COVID-19 dans la région.

Toutefois, une erreur s'est glissée dans la transmission des données et l'on aurait dû voir que le compteur était désormais à 41 cas confirmés en Chaudière-Appalaches.

Au moment d'écrire ces lignes, 1 264 résidents de la Chaudière-Appalaches avaient reçu un diagnostic négatif à la suite du test de dépistage. Depuis le début de la crise, l 607 personnes ont subi un test de dépistage. Uniquement hier, les prélèvements nécessaires pour détecter la COVID-19 ont été recueillis sur 255 personnes, soit 100 au Centre Paul-Gilbert de Charny, 53 à Saint-Georges, 38 à Thetford Mines et 64 à Montmagny.

À l'échelle de la province, 1 339 cas confirmés ont été répertoriés. Du nombre, six personnes âgées ont malheureusement succombé des suites de l'infection au virus. 2 998 personnes sont sous investigation et 26 634 analyses se sont avérées négatives.

Explications

Par voie de communiqué, le Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA) a tenu à apporter des précisions en lien avec le nombre plus important de cas confirmés dans la région comparativement aux premiers jours de la crise.

«L’augmentation des cas confirmés s’explique également par le fait que, depuis le 22 mars, les cas testés positifs par les laboratoires des hôpitaux sont maintenant considérés confirmés», a fait savoir l'organisation.

Notons que toutes les personnes qui ont reçu un diagnostic positif à la suite du test de dépistage sont en isolement à la maison ou à l'hôpital. Toutes les personnes identifiées comme contacts étroits de ces nouveaux cas ont reçu une lettre ou un appel de la Direction de santé publique du CISSS-CA et ont reçu des consignes pour se mettre en isolement.

Rappelons que dans un souci de confidentialité et de respect des individus, le CISSS-CA ne divulgue pas des informations personnelles pouvant identifier une personne infectée par la COVID-19 ou son milieu (MRC, municipalité, ville ou milieu de travail).

Soulignons finalement que selon Radio-Canada, le CISSS-CA prévoit ouvrir au cours des prochains jours une clinique d'évaluation des patients qui présentent des symptômes apparentés à ceux de la COVID-19.

Les plus lus

Le déconfinement de 1918 à Lévis

Dans une chronique publiée dans le Wall Street Journal du 30 avril dernier, la chroniqueuse américaine Peggy Noonan constate qu'il n'est pas facile d'analyser les conséquences de la pandémie de grippe espagnole de 1918. Qu'en est-il pour Lévis?

COVID-19 : nouvelles mesures prises par Lévis

Plusieurs services de la Ville ont été modifiés pour répondre aux besoins des Lévisiens. Un rappel a également été fait sur les équipements ouverts et les consignes à respecter.

Un virus créé par les humains? Faux

La théorie selon laquelle le SRAS-CoV-2 serait issu de manipulations génétiques a fait l’objet de plusieurs rumeurs depuis le début de la pandémie. La plus récente souligne une soi-disant similitude avec le virus responsable du sida, ce qui démontrerait sa création en laboratoire. Pourtant, des milliers d’analyses de son génome, à travers le monde, conduisent à une origine naturelle. Le Détecteur ...

L'après-pandémie de 1918 à Lévis

Après un mois d'octobre 1918 catastrophique à Lévis avec au-delà de 50 décès et le quart de la population infectée par la grippe espagnole, la vie courante reprend de manière étonnamment rapide par la suite. À peine deux mois plus tard, soit le 28 décembre, Pierre-Georges Roy rapporte que l'église Notre-Dame «est littéralement remplie» pour les «imposantes funérailles» de l'épouse d'Onésime Carrie...

COVID-19 : un nouveau cas confirmé à Lévis

Le Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA) a fait savoir qu'un autre Lévisien a reçu, au cours des 24 dernières heures, un résultat positif à la suite d'un test de dépistage du nouveau coronavirus.

Quatre nouveaux cas d'infection au coronavirus à Lévis

Quatre nouveaux cas confirmés de la COVID-19 ont été constatés en Chaudière-Appalaches au cours des 24 dernières heures. Tous ces cas touchent des Lévisiens.

COVID-19 : trois nouveaux cas confirmés à Lévis

Dans son plus récent bilan portant sur l'évolution de la pandémie dans la région, le Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA) a dévoilé, lundi, que trois Lévisiens ont appris au cours des 24 dernières heures qu'ils avaient été infectés par le nouveau coronavirus.

COVID-19 : deux cas confirmés de plus à Lévis

Dans son plus récent bilan portant sur l'évolution de la pandémie dans la région, le Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA) a fait savoir, mardi, que deux Lévisiens ont récemment appris qu'ils avaient contracté la COVID-19.

Un saut dangereux au parc des Chutes-de-la-Chaudière

Malgré la dangerosité de ce qu'il qualifie de «cascade», qui aurait pu entraîner de graves blessures voire la mort, un jeune homme s’est filmé en train de sauter de la passerelle du parc des Chutes-de-la-Chaudière. Le Service de police de la Ville de Lévis (SPVL) met en garde toute personne tentée de reproduire ce saut qui met la vie de son auteur en péril.

COVID-19 : trois nouveaux cas à Lévis

Dans son plus récent bilan sur l'évolution de l'épidémie de la COVID-19 dans la région, le Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA) a fait savoir que trois autres Lévisiens ont été infectés par le nouveau coronavirus.