CRÉDIT : COURTOISIE

La Chambre de commerce de Lévis (CCL) a lancé Unis pour Lévis dans le cadre du programme de Desjardins Du cœur à l’achat sur la plateforme La Ruche, le 29 juin. La CCL souhaite récolter 25 000 $ pour les entreprises d’ici et Desjardins s’engage à remettre le même montant qui sera amassé, jusqu’à concurrence de 25 000 $, à deux organismes qui se le partageront, c’est-à-dire l’ADOberge et la Fondation Jonction pour Elle.

«On visait les entreprises qui ont été impactées par la crise soit parce qu’elles ont fermé leurs portes ou ont vécu une perte de revenus importante. On ne voulait pas se limiter à des secteurs en particulier, on voulait être inclusif sur tout le territoire de Lévis», a expliqué d’emblée Marie-Josée Morency, directrice générale de la CCL.

Ce sont 35 entreprises de la région qui ont répondu à l’appel, mais la CCL est toujours ouverte à accueillir les entreprises intéressées par la campagne et qui correspondent aux critères demandés.

Établi sur la plateforme La Ruche, Unis pour Lévis offre quatre forfaits différents en fonction du portefeuille du contributeur. Lorsqu’un don est fait, ce dernier est transformé en chèque-cadeau d’une des entreprises participantes au choix du contributeur. Les dons récoltés seront redistribués à l’entreprise la fin de la campagne.

L’achat de chèques-cadeaux ne représente aucun risque pour le contributeur, a assuré Marie-Josée Morency, puisque si une entreprise ferme ses portes d’ici le 31 décembre 2021 et que le chèque-cadeau n’a pas été dépensé, la CCL s’engage à rembourser la somme due.

L’achat local important plus que jamais

«Je trouve que la campagne du Cœur à l’achat vient bonifier la campagne d’achat local Meilleur ici, meilleur à Lévis lancée par la Ville plus tôt au mois de juin», a soutenu la directrice générale de la CCL qui est partenaire dans cette campagne de la Ville de Lévis.

Selon elle, tout est en place pour atteindre l’objectif que la CCL s’est fixé pour cette campagne. «Actuellement, c’est le temps d’aider nos entreprises locales. On déconfine, on a de l’espoir, on a envie d’aller voir nos commerçants, je pense que c’est le moment idéal de lancer une telle campagne. [….] À Lévis, on est reconnu pour être tissé serré, je suis confiante qu’on peut atteindre notre objectif et si on le dépasse tant mieux!»

Notons que la campagne prendra fin le 28 juillet prochain et que les chèques-cadeaux vendus seront envoyés par la poste par la suite.

Pour plus d’information ou pour contribuer à la campagne Unis pour Lévis, consultez le laruchequebec.com/unispourlevis. Pour les commerçants qui souhaitent se joindre à ce projet ou savoir s’ils y sont admissibles, communiquez avec cclevis@cclevis.ca.

«On veut susciter un engouement dans la communauté. On veut que les gens supportent les commerçants, mais qu’ils soient également présents pour eux», a conclu Marie-Josée Morency.

Les plus lus

Un Benny & Co à Lévis

La 61e succursale de la chaîne de restaurants Benny & Co ouvrira ses portes à Lévis, en septembre. Ironie de l’histoire économique, le nouvel établissement occupera les mêmes locaux qu’occupait jusqu’à sa fermeture la succursale PFK du quartier Lévis, sur la route du Président-Kennedy.

Le pire scénario se concrétise

FAITS DIVERS. Les recherches pour retrouver les sœurs Norah et Romy Carpentier se sont conclues tragiquement. Les policiers de la Sûreté du Québec ont retrouvé leurs corps inanimés dans un boisé de Saint-Apollinaire, le 11 juillet, vers midi. Cette découverte mettait ainsi un terme à l’alerte Amber lancée le 9 juillet et signifiait le début de la chasse à l’homme pour retrouver leur père, Martin C...

De nouveaux éléments dans l’affaire Martin Carpentier

FAITS DIVERS. La Sûreté du Québec a confirmé ce matin qu’elle a en main des éléments lui laissant croire que Martin Carpentier, 44 ans de Lévis, serait toujours en vie et se trouverait dans la MRC de Lotbinière. Ce dernier est recherché depuis le 8 juillet.

«Éléments d’intérêt» retrouvés dans le cas Martin Carpentier

Toujours à la recherche du Lévisien en fuite, Martin Carpentier, dans le secteur de Saint-Apollinaire, la Sûreté du Québec (SQ) a annoncé, ce matin, qu'elle a découvert des «éléments d’intérêt» pour l’enquête dont la nature n’a pas été encore révélée.

COVID-19 : plus qu'un cas actif en Chaudière-Appalaches

Comme depuis quelques jours, aucun nouveau cas d'infection au nouveau coronavirus n'a été constaté en Chaudière-Appalaches au cours des 24 dernières heures. Même qu'il n'y a désormais qu'un seul cas actif dans la région, plus précisément à Lévis.

Se réinventer pour passer à travers

Entreprise événementielle florissante basée à Saint-Nicolas, le Groupe Satir Productions a été durement frappé par le confinement mis en place par le gouvernement provincial afin de freiner la propagation de la COVID-19. Cependant, la firme a développé de nouveaux services afin de poursuivre ses activités et rappeler ses salariés au boulot.

Fin de partie pour Bingo Rive-Sud

La salle de bingo lévisienne a accueilli les joueurs pour la dernière fois le 29 juillet, avant de fermer définitivement ses portes. Après 24 ans d’existence et près de 13,5 M$ reversés à la commununauté, Bingo Rive-Sud a succombé à la COVID- 19, qui a aggravé une situation déjà difficile dans les dernières années.

COVID-19 : le nombre de cas actifs continue d'augmenter en Chaudière-Appalaches

Dix personnes de plus ont été testées positives à la COVID-19 dans la région où le nombre de cas actifs est maintenant de 28 personnes. C'est près de trois fois plus qu'au début du mois de juillet. Au Québec, le dernier bilan fait état de 122 nouveaux cas.

Norah et Romy Carpentier ont été assassinées

Martin Carpentier a bel et bien tué ses filles, Norah (11 ans) et Romy (6 ans), et s’est ensuite enlevé la vie. L’ensemble du drame s’est joué dans les heures qui ont suivi l’embardée survenue dans la soirée du 8 juillet sur l’autoroute 20, à Saint-Apollinaire. C’est ce qu’a expliqué l’inspecteur chef et directeur des communications de la Sûreté du Québec, Guy Lapointe, en point de presse le 22 ju...

Un triste hommage de la mère de Norah et Romy Carpentier

Amélie Lemieux, la mère de Norah et Romy Carpentier dont les corps inertes ont été retrouvés le 11 juillet dans un boisé de Saint-Apollinaire, est venue se recueillir au mémorial érigé au parc des Chutes-de-la-Chaudière accompagnée de sa famille, le 13 juillet.