Avec son plan d'action, la Ville de Lévis ne veut plus seulement miser sur la construction de bâtiments afin de répondre à la demande en logements sociaux. CRÉDIT : ÉRICK DESCHÊNES - ARCHIVES

C’est en compagnie des conseillères municipales Amélie Landry et Fleur Paradis que le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, a dévoilé son plan d’action sur le logement social et abordable, le 15 octobre. Avec cette nouvelle stratégie, la municipalité veut miser sur «un coffre à outils diversifié» pour améliorer l’accès à ce type de logement aux ménages lévisiens à faible revenu.

«On était à un point carrefour pour ce volet et il fallait innover. Nous voulons que Lévis demeure la ville numéro un pour la qualité de vie au Québec et cela passe, entre autres, par l’accès à un logement de qualité. Avec ce plan d’action, nous donnons de nouveaux leviers à l’Office municipal d’habitation (OMH) de Lévis pour accélérer l’accès à des logements de qualité», a d’emblée lancé M. Lehouillier, lors d’une conférence de presse virtuelle.

Le plan d’action, qui prendra vie à partir de l’an prochain et dont la mise en œuvre sera conjointement assurée par la Ville de Lévis et l’OMH, misera sur 10 actions afin de faciliter l’accès à un logement social et abordable. D’abord, la municipalité inclura un crédit de taxes dans la contribution municipale (programme complémentaire à AccèsLogis) afin d’encourager des promoteurs privés à intégrer des logements sociaux à leurs projets. D’ailleurs, Lévis mise également sur l’inclusion de logements abordables dans les projets domiciliaires de grande envergure dans son plan d’action.

Également, la Ville entend acquérir, rénover ou réaffecter des immeubles locatifs existants afin d’offrir davantage de logements sociaux. Lors de la conférence de presse, le maire de Lévis a notamment indiqué que son administration entendait acheter des bâtiments à cette fin dans le Vieux-Lauzon.  

Aussi, le plan d’action prévoit la réalisation de nouveaux logements abordables et de qualité pour les clientèles ayant des besoins particuliers, l’augmentation du nombre d’unités du Programme de supplément au loyer (PSL) sur le marché privé ainsi que la rénovation et accréditation des maisons de chambres. Avec cette dernière mesure, l’administration Lehouillier désire créer «une rude concurrence» afin d’inciter certains propriétaires de maisons de chambre à investir dans leurs propriétés.

Enfin, Lévis veut soutenir l’implantation d’un bureau de placement en colocation offrant un service de jumelage, développer des outils d’analyse des projets basés sur des critères communs, créer un guichet unique pour l’accès au logement abordable ou subventionné et déterminer par secteur le type d’unité de logement requis pour chaque clientèle et le nombre d’unités à développer.

Accélérer la cadence

Si son administration ne refuse pas les nouvelles subventions accordées par les gouvernements provincial et fédéral afin d’ériger de nouveaux logements sociaux sur son territoire, Gilles Lehouillier estime que le plan d’action dévoilé le 15 octobre permettra à Lévis de moins dépendre des projets de bâtiments neufs uniquement dédiés au logement social afin de répondre à la grande demande.

En effet, selon les données compilées par la Ville, en 2018, la Ville comptait 4 530 ménages locataires à faible revenu, soit 7 % de tous les ménages privés. De ce nombre, la Ville de Lévis offre déjà 2 105 «logements abordables et de qualité». Au moment d’écrire ces lignes, à l’OMH de Lévis, 235 ménages ou personnes sont en attente en vue d’accéder à un logement de type habitation à loyer modique (HLM) et 86 ménages ou personnes sont également en attente pour l’accès à une autre forme de logement abordable.

«La construction seule permet la création d’entre 80 à 120 logements sociaux par année. Je suis convaincu que les autres actions inscrites à notre plan permettront d’en ajouter davantage. On aura plus d’effets en appuyant sur d’autres leviers que seulement la construction. J’estime qu’avec les différentes mesures, on peut peut-être multiplier par trois chaque année le nombre de logements abordables et de qualité. On propose désormais une approche intégrée au lieu de faire du cas par cas. Nous continuerons de travailler avec nos partenaires, comme le GRT Nouvel Habitat, afin d’améliorer l’accès aux logements abordables et de qualité», a expliqué le maire de Lévis.

Soulignons finalement que la Ville de Lévis annoncera, lors du dévoilement de son budget 2021, les actions financières qu’elle prévoit mettre en place l’an prochain dans le cadre du plan d’action sur le logement social et abordable. 

Les plus lus

COVID-19 : l'École de l'Auberivière est fermée jusqu'à nouvel ordre en raison d'une éclosion

Le Centre de services scolaire des Navigateurs (CSSDN) et la direction régionale de santé publique ont annoncé aux parents des élèves de l'École de l'Auberivière, située à Saint-David, que l'établissement est fermé jusqu'à nouvel ordre en raison d'une éclosion de cas de COVID-19 parmi les personnes fréquentant l'institution.

COVID-19 : le nombre de nouveaux cas explose en Chaudière-Appalaches

Selon les plus récentes données publiées par le gouvernement provincial sur l'évolution de la pandémie de COVID-19 dans la province, la Chaudière-Appalaches a enregistré hier une hausse marquée des nouveaux cas. En effet, 125 résidents de la région ont appris vendredi qu'ils avaient été infectés par le nouveau coronavirus.

LA SQDC ouvrira une deuxième succursale à Lévis

​La SQDC a signé un bail afin d’ouvrir, d’ici le printemps, une succursale qui sera située au 1855, route des Rivière, à Saint-Nicolas.

Réaménagement du boulevard Guillaume-Couture : l’administration Lehouillier présente son concept final

C’est lors d’une séance d’information virtuelle, tenue le 5 novembre, que la Ville de Lévis a présenté à une centaine de citoyens le concept final pour le réaménagement de portions du boulevard Guillaume-Couture. Le tout s’inscrit dans le projet de réseau de transport en commun structurant que la municipalité désire implanter sur cette artère.

Repensons Lévis devient un parti politique municipal

Formé à la fin du printemps dernier, le collectif citoyen Repensons Lévis a officiellement été autorisé à titre de parti politique municipal par le Directeur général des élections du Québec, le 13 novembre.

Une expérience inoubliable pour deux ambulanciers

Lors de la dernière semaine d’octobre, deux ambulanciers de Dessercom, Sylvain Cadieux et Camille Pelletier, ont vécu une intervention bien particulière. En effet, les deux paramédics sont venus à la rescousse d’une femme qui était sur le point d’accoucher. Le nouveau-né a finalement pointé le bout de son nez alors que le trio arrivait à l’Hôtel-Dieu de Lévis.

Québec envisage de permettre les rencontres individuelles

Le gouvernement va regarder la possibilité de permettre les rencontres individuelles entre personne, a annoncé le premier ministre québécois, ce 5 novembre en conférence de presse.

Les poules urbaines bientôt permises à Lévis?

Des citoyens de Lévis demandent à l’administration municipale d’autoriser et de réglementer les poules urbaines à Lévis. La Ville travaille justement sur cette question et regarde la possibilité de mener des projets pilotes sur le territoire.

COVID-19 : un décès de plus en Chaudière-Appalaches

Selon les plus récentes données des 24 dernières heures concernant la situation de la COVID-19 en Chaudière-Appalaches, 60 nouveaux cas ont été recensés et 1 nouveau décès s'est ajouté au compteur, ce 19 novembre.

Reprise des messes dans le Grand Lévis

Comme «il est impossible de savoir quand le gouvernement provincial assouplira les mesures sanitaires présentement en vigueur», les autorités pastorales de l’unité Desjardins–Chutes-Chaudière ont pris la décision de rouvrir certaines églises de l’unité et d’y reprendre la pratique régulière des messes de fin de semaine à compter des 14 et 15 novembre prochains.