Rosalie Lavoie a récité le poème de Gaston Miron Je t’écris. CRÉDIT : COURTOISIE

Élève de cinquième secondaire au Collège de Lévis, Rosalie Lavoie figure parmi les 42 demi-finalistes du concours de récitation canadien les Voix de la poésie. La jeune femme saura le 25 mars si elle fera partie des neufs candidats qui participeront à la finale organisée en avril.

Par cœur, elle a appris les mots de Gaston Miron et a donné vie au poème Je t’écris, une vibrante déclaration d’amour à l’être aimé absent. Avec sensibilité, la jeune femme incarne les mots et les récite avec émotion.

«C’est une belle déclaration d’amour. Ce sont des mots simples, mais qui veulent tout dire. Ça vient me chercher. Je n’en ai jamais vécu une vraie, mais j’ai pu ressentir ce que l’auteur voulait dire à ce moment-là, ressentir sa peine, l’espoir, l’absence de quelqu’un», partage Rosalie Lavoie.

L’élève de cinquième secondaire au Collège de Lévis, qui fait partie des 42 demi-finalistes aux Voix de la poésie, espère décrocher sa place pour participer à la dernière étape du concours qui se tiendra à Montréal en avril. Les neufs finalistes sélectionnés parmi des candidats de tout le pays seront dévoilés le 25 mars. Pour sa place en demi-finale, Rosalie a remporté un prix de 250 $.

Ressentir les mots

«Je voulais que ce soit comme si le texte était imprégné dans ma mémoire. Quand je le récite, je n’y pense même plus, seulement à mon interprétation et non aux mots. Je ressens les mots, mais c’est comme s’ils faisaient partie de moi», explique-t-elle.

Pendant le temps des Fêtes, Rosalie lisait le poème chaque soir pour le mémoriser. «Quand j’allais travailler, pendant ma fermeture, je le répétais dans ma tête. Quand il me manquait des vers, je savais que le soir j’allais le relire. L’apprendre par cœur n’était pas un problème, car j’aime vraiment le poème que j’ai choisi.»

C’est grâce à un projet lancé par son enseignante de français, Sophie Gamache, que l’élève a eu envie de s’inscrire au concours. Chaque année, la professeure demande aux jeunes d’apprendre par cœur un poème et de le réciter en classe, «un exercice de mémorisation bénéfique», souligne-t-elle.

«Je n’ai jamais été à l’aise de faire des présentations orales. C’est mon gros stress. Mais quand je suis allée en avant de la classe (réciter mon poème), pour la première fois, j’étais bien. J’étais bien dans mon interprétation, les mots faisaient partie de moi, je ne pensais plus à être évaluée. Je ressentais le poème. C’est là que j’ai réalisé à quel point j’aimais ça», confie Rosalie.

Faire connaître un genre mal-aimé

L’exercice fait, les élèves qui le souhaitent peuvent alors s’inscrire au concours dans l’une des trois catégories, francophone, anglophone ou bilingue. L’établissement choisit un candidat par catégorie et c’est ensuite le jury des Voix de la poésie qui sélectionne les finalistes.

Malgré son amour pour les mots, c’est plutôt vers les sciences que Rosalie Lavoie prévoit de poursuivre son chemin. «Mais la littérature, c’est un atout pour la vie, c’est une passion que tu peux réinvestir à n’importe quel moment. J’ai aimé vivre cette passion sous une autre forme que l’écriture.» Et d’ajouter : «Les poèmes, je trouve que ça parle davantage que n’importe quel texte».

«La poésie, c’est un genre un mal mal-aimé, un genre oublié. La poésie peut vraiment nous apporter beaucoup personnellement, nous aider, nous soutenir à traverser des moments difficiles. Ça peut mettre des mots sur des émotions difficiles à reconnaître. La poésie, c’est un passage direct vers le cœur», illustre l’enseignante Sophie Gamache.

Les plus lus

Une fermeture difficile à avaler

Les propriétaires de restaurants et de cinémas du coin sont unanimes, la nouvelle fermeture des salles à manger et de cinéma qui est en vigueur depuis le 31 décembre est un coup très dur pour les ressources financières, humaines et matérielles de leurs entreprises.

Une fermeture qui déplaît

Certains citoyens sont mécontents de la décision de la Ville de Lévis de fermer certains sentiers du parc des Chutes-de-la-Chaudière lors de la saison hivernale.

Carambolage sur l'autoroute 20

L'autoroute 20 Ouest a été fermée pendant une bonne partie de la journée du 19 janvier, à partir de la route Lallemand (Lauzon) jusqu'au chemin du Sault à Saint-Romuald, à la suite d'une série de collisions survenues vers 11h impliquant plusieurs véhicules entre le chemin des Îles et un peu après l'avenue Taniata.

COVID-19 : Québec serre la vis aux non-vaccinés

Comme le premier ministre du Québec l’avait laissé entendre à la fin de la dernière année, le gouvernement provincial va de l’avant avec l’implantation de mesures restrictives visant les personnes non vaccinées contre la COVID-19. Lors d’une mise à jour sur la situation épidémiologique de la province le 6 janvier, le ministre de la Santé et des Services sociaux, Christian Dubé, en a fait l’annonce...

Legault donne un «grand coup» pour freiner la quatrième vague

En compagnie du ministre de la Santé, Christian Dubé, et du directeur national de santé publique, Dr Horacio Arruda, le premier ministre du Québec, François Legault, a annoncé, le 30 décembre, la mise en place d’une nouvelle série de mesures restrictives afin de freiner la propagation du coronavirus dans la province. Dès demain, les Québécois devront, entre autres, de nouveau vivre avec un couvre-...

COVID-19 : le nombre d'hospitalisations continue d'augmenter dans la région

Selon les données publiées jeudi par l'Institut national de santé publique du Québec (INSPQ), le nombre de personnes hospitalisées en raison de la COVID-19 est encore à la hausse.

COVID-19 : plusieurs indicateurs continuent d'être au rouge dans la région

Selon les plus récentes données sur l'évolution de la pandémie dans la province publiées ce lundi par l'Institut national de santé publique du Québec (INSPQ), la situation sanitaire de la Chaudière-Appalaches continue de se détériorer.

Québec présente son plan de match pour le retour des élèves en présence

En compagnie du directeur national de santé publique, Dr Horacio Arruda, le ministre de l’Éducation du Québec, Jean-François Roberge, a présenté, le 5 janvier, les mesures qui seront en vigueur pour permettre le retour des élèves en classe. Pour le moment, Québec vise toujours une rentrée présentielle pour le lundi 17 janvier.

Revue 2021 - Rétrospective de juin

Alors que le Vieux Bureau de Poste offrait deux comédies aux citoyens, Valérie Garneau recevait la médaille de citoyenneté d’honneur de Lévis. Sans oublier, en juin, les nouveautés dans la revitalisation de Charny, le nouvel Appart Anticafé et l’inauguration des Frigos partagés.

Les hôpitaux de la région débordés par la COVID-19

Depuis le début de la vague de COVID-19 occasionnée par le variant Omicron, la Chaudière-Appalaches est durement touchée et ses hôpitaux régionaux également. En date du 6 janvier, le Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA) recensait 107 patients hospitalisés répartis entre l’Hôtel-Dieu de Lévis, l’Hôpital de Saint-Georges, l’Hôpital de Montmagny et l’Hôpit...