CRÉDIT : GILLES BOUTIN - ARCHIVES

Les audiences publiques du Bureau du coroner ayant pour sujet le décès d’un résident de la Résidence privée pour aînés (RPA) du Manoir Liverpool à Saint-Romuald débutaient ce 12 avril au palais de justice de Québec. Aujourd’hui, ce sont différents gestionnaires et directions du Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA) qui étaient appelés à la barre des témoins.

Bien que ces audiences du coroner portent sur le décès de Jacques Levesque à l’âge de 60 ans lors de la première éclosion de la COVID-19, le 26 avril dernier, Me Géhane Kamel, à la tête de l’enquête publique du coroner, a assuré qu’elle tentera d’éclaircir la situation problématique dans laquelle la résidence de Saint-Romuald s’est retrouvée. «Ce que M. Levesque nous permet de faire aujourd’hui, parce qu’on est dans une enquête extraordinaire […] c’est d’entrée au (Manoir) Liverpool pour poser des questions. […] Il y a des gens qui sont décédés au Québec (lors de la première vague de la COVID-19), dont au Manoir Liverpool, et j’ai bien intention de faire la lumière là-dessus», a-t-elle spécifié.

Dre Liliana Romero, directrice régionale de santé publique au CISSS-CA et première intervenante appelée à témoigner, a indiqué que la grande problématique de la RPA lévisienne «qui n’est pas exclusive au Manoir Liverpool» a toujours été le manque de ressources humaines «pour appliquer les bonnes normes de prévention et de contrôle des infections».

Selon le témoignage de Dre Romero, cette dernière n’a pas été informée du décès de Jacques Levesque et «il ne figure pas parmi les cas de COVID positifs».

Une situation qui inquiète Me Kamel

Me Géhane Kamel a fait part de son inquiétude lors du témoignage de Daniel Paré, président-directeur général du CISSS-CA et président de la campagne de vaccination provinciale, puisqu’il n’a jamais été informé des situations problématiques qui se déroulaient au Manoir Liverpool avant un reportage de Radio-Canada. «Dans le cas particulier du Manoir Livepool, c’était sept plaintes sur trois ans, ça ne sortait pas du lot», a spécifié M. Paré.

Rappelons qu’une enquête administrative avait été commandée après ce reportage de Radio-Canada et avait dévoilé un état de situation accablant au sein des Ressources intermédiaires que possédait le Manoir Liverpool, en février dernier.

De son côté, la Directrice de la qualité, performance et éthique au CISSS-CA, Valérie Lapointe, a indiqué lors de son témoignage que depuis son entrée en fonction en avril 2019, le CISSS-CA «ne jugeait pas qu’il était de l’ordre de déclencher une enquête administrative avec les éléments qu’on avait à notre disposition».

«En 2019, on était beaucoup dans l’ordre du respect des recommandations des professionnels sur certains éléments et de la collaboration, c’était très tendu entre le CISSS et l’établissement», a-t-elle ajouté.

En plus d’une formation offerte par les ambulanciers au sein de l’équipe de la RPA de Saint-Romuald, le CISSS-CA a dû «retourner plus d’une fois expliquer les mesures d’hygiène et de salubrité sur place».

Manque de personnel flagrant

Le dernier appelé à la barre des témoins, un gestionnaire au CISSS-CA et infirmier clinicien, a souligné le manque de personnel important au Manoir Liverpool. Questionné à ce propos, le gestionnaire du CISSS-CA qui est venu en renfort à deux reprises à la RPA de Saint-Romuald a affirmé que les employés ont dû «tourner les coins ronds» en raison du manque de travailleurs.

«Si le requis exige d’avoir huit employés, c’est sûr qu’on ne peut pas réussir à faire la même affaire avec trois ou quatre. Est-ce qu’il y a des choses qui ont été coupées un peu? Sûrement», a-t-il soutenu. Cependant, il indique que lors des deux périodes où il a été sur le terrain, les services de bain qui ont dû être sautés en raison du manque de personnel ont tous été administrés avec quelques jours de décalage.

Ce dernier a déploré que la résidence lévisienne ne semblait pas être en mesure d’établir des horaires de travail projetables dans le temps. «On n’était pas capable de savoir qui était temps plein, qui était temps partiel et de projeter sur quatre semaines l’horaire d’un employé», a-t-il soulevé.

Les audiences du Bureau du coroner concernant le cas du décès de Jacques Levesque au Manoir Liverpool se poursuivront tous les jours jusqu’au 16 avril prochain.

Les plus lus

Des bars tiki flottants faits à Lévis

Le Lévisien Dany Rodrigue a lancé à la mi-mars son entreprise Tiki Québec. Celui qui exerçait le métier de consultant en génie civil a profité d’une pause de travail occasionnée par la pandémie pour se mettre à l’ouvrage et développer une idée d’entreprise qu’il avait derrière la tête depuis l’année dernière.

Travaux sur le pont Laporte : des mesures d’atténuation bientôt en place

En raison des entraves majeures qui seront en place à certains moments cet été sur le pont Pierre-Laporte, le ministère des Transports du Québec (MTQ) a dévoilé, le 13 mai, les mesures d’atténuation en transport collectif qui seront en place pour faciliter les déplacements des citoyens.

Deuxième dose : les Québécois pourront devancer leur rendez-vous à partir du mois prochain

Lors d'une mêlée de presse à l'Assemblée nationale, le ministre de la Santé du Québec, Christian Dubé, a fait une mise à jour jeudi sur la campagne de vaccination. À cette occasion, il a notamment annoncé que les Québécois pourront devancer leur rendez-vous afin d'obtenir une deuxième dose d'un vaccin contre la COVID-19 à partir de juin.

Logement : aussi des problèmes à Lévis

Si la situation lévisienne n’est pas aussi problématique que dans d’autres villes québécoises, la crise du logement frappe également Lévis, selon l’Association coopérative d’économie familiale (ACEF) Rive-Sud de Québec.

Les déchets ne seront ramassés qu'aux deux semaines cet été

Par voie de communiqué, la Ville de Lévis a confirmé, le 15 juin, que la collecte des déchets ne sera pas effectuée hebdomadairement cet été comme lors des dernières périodes estivales.

Dépistage massif à l'école primaire de Saint-Lambert-de-Lauzon

La Santé publique régionale mènera demain un dépistage massif auprès des élèves de 2e, 3e et 4e année de l'École du Bac, un établissement scolaire de Saint-Lambert-de-Lauzon.

Des rassemblements qui inquiètent à Saint-Rédempteur

Depuis le début de la pandémie, le parc Renaud-Maillette de Saint-Rédempteur est devenu un lieu très apprécié par les adolescents et les jeunes adultes de la région pour se rassembler. Toutefois, l’ampleur de ces fêtes improvisées commence à inquiéter certains utilisateurs de ces installations de la Ville de Lévis, dont l’Association de soccer Chaudière-Ouest (ASCO).

Lévis passera en zone orange le 31 mai

SANTÉ. L’amélioration de la situation sanitaire au Québec fait en sorte que le gouvernement pourra aller de l’avant avec les premières phases du déconfinement qui s’amorceront vendredi et lundi. C’est ce qu’a indiqué le premier ministre du Québec, François Legault, lors de son point de presse hebdomadaire sur l’état de situation de la pandémie de COVID-19 au Québec.

Lévis demande une nouvelle fois aux résidents de l'ouest d'utiliser judicieusement l'eau

Comme la semaine dernière, la Ville de Lévis a lancé un appel aux résidents des quartiers Breakeyville, Charny, Saint-Étienne-de-Lauzon, Saint-Nicolas et Saint-Rédempteur, le 10 juin, afin qu'ils fassent un usage judicieux de l’eau potable pour toute la période estivale. Sinon, la municipalité n'aura pas d'autre choix que de mettre en place des interdictions d'utilisation.

COVID-19 : Chaudière-Appalaches passera en zone jaune lundi

En raison de l'amélioration de la situation épidémiologique de la région, la Chaudière-Appalaches passera au palier jaune (niveau préalerte) à compter de lundi.