Les surplus qu’ont engendré les fêtes de Célébrations Lévis 2011 permettent de financer en partie le spectacle Surface présenté au quai Paquet chaque année. CRÉDIT : GILLES BOUTIN - ARCHIVES

Dix ans plus tard et après avoir produit un surplus de 800 000 $ dans les coffres de la Ville, Célébrations Lévis 2011 a permis de semer quelques graines qui, aujourd’hui à maturité, ont permis à Lévis de connaître l’essor et le dynamisme qui l’habite depuis quelques années.

À lire aussi : Célébrations Lévis 2011 : 10 ans plus tard

Dès ses balbutiements, Célébrations Lévis 2011 avait pour objectif de créer un sentiment d’appartenance de sa population envers la grande ville de Lévis, et ce, malgré la fusion encore jeune à l’époque.

«On souhaitait aller chercher l’adhésion de la population, organiser des événements identitaires et accroître la notoriété de Lévis, c’était nos lignes directrices», expose Sylvie Girard, commissaire des festivités de 2011.

Les fêtes de 2011 se voulaient un point d’ancrage pour le futur de la ville fusionnée de Lévis. C’est à partir de ce moment que Lévis s’affirmait comme étant autre chose que la rive-sud du fleuve Saint-Laurent et de Québec.

«Célébrations Lévis 2011, c’était l’affirmation après 10 ans de fusion qu’on commençait à développer un vrai sentiment d’appartenance envers la grande ville. On sentait qu’on était en train de cimenter la nouvelle ville», se souvient Gilles Lehouillier, député de Lévis à l’époque et, aujourd’hui, maire de Lévis.

La grande fête qui s’est étirée tout au long de 2011 a permis à la population impliquée dans tous les milieux de s’affirmer comme étant une ville d’importance au Québec.

«Je pense que Célébrations Lévis 2011 est une graine qui a été semée et qui a démontré qu’à Lévis, on est aussi capable de faire des choses un peu folles et démesurées avec l’appui de la communauté. Je suis certaine que cette graine-là qui a été semée a résonné dans la tête de plusieurs», partage Mme Girard.

Des événements qui restent

De cette foule d’événements qui ont été produits à Lévis en 2011, plusieurs en ont inspiré d’autres qui aujourd’hui sont bien connus.

«Un des meilleurs exemples de ça, c’est le quai Paquet. On l’avait utilisé pour faire une plage pendant les fêtes de 2011. Avec l’engouement que ça a engendré, ça a donné l’idée à la Ville d’en faire quelque chose de monumental», explique Denis Therrien, président du conseil d’administration de Célébrations Lévis 2011.

«C’est à partir de là que sont venus les autres grands événements, comme les activités au secteur de la Traverse. On organise de plus en plus de grands événements sur le territoire depuis. On organise beaucoup plus de fêtes et il y a un dynamisme à Lévis qui est hors du commun depuis ce temps-là», ajoute M. Lehouillier.

Lorsque les 800 000 $ de surplus ont atterri dans les coffres de la Ville, les acteurs importants des fêtes de 2011 ont partagé leur souhait de voir ces argents investis dans le milieu artistique et dans la création d’événements d’envergure. Aujourd’hui, l’administration en place à la Ville profite encore de cette somme engendrée par Célébrations Lévis 2011 pour faire la promotion de la relève artistique lévisienne.

«On l’a utilisé essentiellement, comme ce sont des fonds qui ont été amassés par des gens de Lévis, pour des artistes de la relève lévisienne. D’où vient l’idée du spectacle Surface, ce surplus sert à le financer en partie année après année», indique le maire.

Un 25e à venir?

Forte du succès des festivités de 2011, la Ville aimerait organiser d’autres fêtes d’envergure pour souligner les 25 ans des fusions.

«Il est clair que nous sommes déjà en train de préparer quelque chose pour le 25e anniversaire, ce sera la prochaine grande étape. Au cours des prochaines années, notre intention est ferme, nous voulons faire une activité assez grandiose pour célébrer les 25 ans de la nouvelle ville», expose le premier citoyen de Lévis.

Bien que le projet soit encore embryonnaire, Gilles Lehouillier s’imagine déjà fêter Lévis comme les Lévisiens l’ont fait en 2011.

«On a l’intention de faire quelque chose d’assez grandiose, on va préparer le 25e de façon très soutenue (dans les prochaines années) […] On va aussi créer un comité spécial des fêtes et on va essayer d’aller chercher tout le dynamisme de notre milieu pour être à la hauteur de ce qui a été fait en 2011», conclut M. Lehouillier.

Les plus lus

Incendie majeur à la Davie

Avec l'aide des sapeurs du chantier maritime, plusieurs équipes du Service de la sécurité incendie de la Ville de Lévis (SSIVL) sont actuellement déployées au Chantier Davie, à Lauzon, afin de combattre un important brasier qui s'est déclaré ce matin dans l'un des entrepôts de l'entreprise.

De nouveaux locaux à la hauteur de la demande

L’inauguration des nouvelles installations du comptoir alimentaire le Grenier, situé au sous-sol de l’église Christ-Roi, a eu lieu en présence du président du conseil d’administration de l’organisation, Yvon Gosselin, des coprésidents d’honneur de la campagne de financement, René Bégin, président du conseil d’administration de la Caisse Desjardins de Lévis, et Gilles Lehouilier, maire sortant de L...

Santé : l'urgence de l'Hôtel-Dieu de Lévis à éviter, la situation épidémiologique encore stable

Si la situation épidémiologique de la Chaudière-Appalaches n'a pas trop changé, le Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA) a lancé un appel aux citoyens, dans son bilan régional publié mercredi. L'organisation demande en effet aux gens de la région d'éviter l'urgence de l'Hôtel-Dieu de Lévis si leur état de santé ne nécessite pas une intervention urgente.

COVID-19 : la Santé publique régionale tire la sonnette d'alarme

Par voie de communiqué, la Direction régionale de santé publique du Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA) a partagé son inquiétude face à la détérioration de la situation épidémiologique de la région.

Nouveau défi sportif pour la Fondation Ancrage Jeunesse

La Fondation Ancrage Jeunesse a joint ses forces avec la Fondation Jeunesse du Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA) ainsi qu'avec le Gym Facteur 23 afin de créer un événement sportif à Lévis. L’activité a pour but d’amasser des fonds pour aider et soutenir les jeunes qui sont suivis par la Direction de la protection de la jeunesse (DPJ). Le Défi Facteur...

L’homme disparu dans les eaux du fleuve a été retrouvé

Le Lévisien disparu dans les eaux du fleuve Saint-Laurent après que son embarcation eu chaviré a été retrouvé samedi en après-midi.

Une rentrée appréciée au Collège

Près d’un mois après la reprise des classes dans l’institution du Vieux-Lévis, les dirigeants du Collège de Lévis se réjouissent des premières semaines de l’année scolaire 2021-2022, lors de laquelle les élèves de l’école secondaire privée ont pu vivre une rentrée plus normale que l’an dernier.

Un nouveau service pour les aînés offert par les Lions

Le Club Lions Saint-Étienne/Saint-Nicolas/Saint-Rédempteur a inauguré son tout nouveau vélo-calèche, le 23 septembre dernier. Ce nouveau moyen de transport permettra d’offrir des balades à vélo aux résidents de résidences pour aînés du territoire couvert par le club.

Soins de santé dans la région : une situation alarmante

Avec un système de la santé déjà fatigué avant même la pandémie de COVID-19, le syndicat des professionnels en soins de Chaudière-Appalaches craint arriver à un point de non-retour dans le prochain mois. Selon l’organisation syndicale, les hôpitaux de Lévis, Montmagny, Saint-Georges et Thetford Mines pourraient se retrouver en bris de service après le 15 octobre prochain, date où le personnel soig...

Un périple cycliste et généreux couronné de succès

C’est du 23 août au 1er septembre que les Lévisiens Ghyslain Bergeron, Richard Carrier, Jean-Yves Goineau et Yvan Laurin ont réalisé le Défi Vélo Gaspésie au profit de la Maison de soins palliatifs du Littoral (MSPL). Leur randonnée cycliste de 600 kilomètres entre Kamouraska et Percé a finalement permis de récolter plus de 15 000 $ pour l’organisme lévisien.