Les nouveaux locaux du Grenier abritent notamment une épicerie moderne, permettant à plusieurs usagers de faire leurs choix au même moment. CRÉDIT : JOSYANNE PRESCOTT

L’inauguration des nouvelles installations du comptoir alimentaire le Grenier, situé au sous-sol de l’église Christ-Roi, a eu lieu en présence du président du conseil d’administration de l’organisation, Yvon Gosselin, des coprésidents d’honneur de la campagne de financement, René Bégin, président du conseil d’administration de la Caisse Desjardins de Lévis, et Gilles Lehouilier, maire sortant de Lévis, ainsi que de différents invités, le 16 septembre.

«Juste cet après-midi, je ne sais pas combien de familles sont passées, mais c’était incroyable. Un feu roulant. Au vieux Grenier, on aurait pu en recevoir le tiers, peut-être la moitié, à se marcher dessus pour faire l’épicerie. C’était vraiment devenu désuet, impossible, c’était même indécent», a d’abord exprimé Yvon Gosselin, président du conseil d’administration du Grenier.

Les anciens locaux n’étaient plus adaptés aux différents besoins du comptoir alimentaire et son affluence. Le projet d’agrandir les installations avait d’abord été soulevé en 2014 pour n’être mis en branle qu’entre 2017 et 2018. C’est maintenant à la fin de l’été 2021 que les membres de l’organisation et sa clientèle ont pu profiter des nouveaux espaces de 9 000 pieds carrés, soit le double de la superficie de l’ancien Grenier.

Le Grenier est maintenant accessible sur un seul étage plutôt que deux. Il y a des bureaux aménagés pour le personnel administratif, pour les intervenants et aussi une salle d’employés. L’épicerie et la cuisine communautaire ont maintenant des aires de vie distinctes et possèdent chacune leur chambre froide, ce qui n’était pas le cas avant.

Dans un autre ordre d’idées, la campagne de financement faite auprès de la communauté a permis de récolter plus de 1M$. Quant au bail signé avec la Fabrique de la paroisse Saint-Joseph-de-Lévis, celui-ci permettra à l’organisation de payer le quart du montant qu’elle devrait débourser avec la location de locaux commerciaux.

«Nous aimerions ne plus avoir besoin d’un organisme comme le nôtre, mais malheureusement, avec les événements de la dernière année et l’augmentation des coûts dans tous les domaines, le Grenier est et reste un pilier important de notre communauté», a ajouté Yvon Gosselin.

La clientèle du Grenier augmente alors que la situation économique ne s’améliore pas pour les personnes à faible revenu. Le taux d’inflation frôlait 4 % au mois d’août. «L’aide alimentaire ce n’est pas un besoin farfelu, c’est un besoin de base», a renchéri M. Gosselin.

En 2020, ce sont 4 173 paniers d’épicerie réguliers, 356 paniers de Noël et 404 paniers d’urgence qui ont été distribués en dépannage alimentaire. L’organisme lévisien a également servi l’an dernier 1 641 personnes ainsi que 13 centres d’hébergement et logements sociaux, soit 1 096 paniers d’épicerie. Parmi les personnes aidées, 22 % d’entre elles avaient un emploi.

Les plus lus

Une fermeture difficile à avaler

Les propriétaires de restaurants et de cinémas du coin sont unanimes, la nouvelle fermeture des salles à manger et de cinéma qui est en vigueur depuis le 31 décembre est un coup très dur pour les ressources financières, humaines et matérielles de leurs entreprises.

Une fermeture qui déplaît

Certains citoyens sont mécontents de la décision de la Ville de Lévis de fermer certains sentiers du parc des Chutes-de-la-Chaudière lors de la saison hivernale.

Carambolage sur l'autoroute 20

L'autoroute 20 Ouest a été fermée pendant une bonne partie de la journée du 19 janvier, à partir de la route Lallemand (Lauzon) jusqu'au chemin du Sault à Saint-Romuald, à la suite d'une série de collisions survenues vers 11h impliquant plusieurs véhicules entre le chemin des Îles et un peu après l'avenue Taniata.

COVID-19 : Québec serre la vis aux non-vaccinés

Comme le premier ministre du Québec l’avait laissé entendre à la fin de la dernière année, le gouvernement provincial va de l’avant avec l’implantation de mesures restrictives visant les personnes non vaccinées contre la COVID-19. Lors d’une mise à jour sur la situation épidémiologique de la province le 6 janvier, le ministre de la Santé et des Services sociaux, Christian Dubé, en a fait l’annonce...

Legault donne un «grand coup» pour freiner la quatrième vague

En compagnie du ministre de la Santé, Christian Dubé, et du directeur national de santé publique, Dr Horacio Arruda, le premier ministre du Québec, François Legault, a annoncé, le 30 décembre, la mise en place d’une nouvelle série de mesures restrictives afin de freiner la propagation du coronavirus dans la province. Dès demain, les Québécois devront, entre autres, de nouveau vivre avec un couvre-...

COVID-19 : le nombre d'hospitalisations continue d'augmenter dans la région

Selon les données publiées jeudi par l'Institut national de santé publique du Québec (INSPQ), le nombre de personnes hospitalisées en raison de la COVID-19 est encore à la hausse.

COVID-19 : plusieurs indicateurs continuent d'être au rouge dans la région

Selon les plus récentes données sur l'évolution de la pandémie dans la province publiées ce lundi par l'Institut national de santé publique du Québec (INSPQ), la situation sanitaire de la Chaudière-Appalaches continue de se détériorer.

Québec présente son plan de match pour le retour des élèves en présence

En compagnie du directeur national de santé publique, Dr Horacio Arruda, le ministre de l’Éducation du Québec, Jean-François Roberge, a présenté, le 5 janvier, les mesures qui seront en vigueur pour permettre le retour des élèves en classe. Pour le moment, Québec vise toujours une rentrée présentielle pour le lundi 17 janvier.

Revue 2021 - Rétrospective de juin

Alors que le Vieux Bureau de Poste offrait deux comédies aux citoyens, Valérie Garneau recevait la médaille de citoyenneté d’honneur de Lévis. Sans oublier, en juin, les nouveautés dans la revitalisation de Charny, le nouvel Appart Anticafé et l’inauguration des Frigos partagés.

Les hôpitaux de la région débordés par la COVID-19

Depuis le début de la vague de COVID-19 occasionnée par le variant Omicron, la Chaudière-Appalaches est durement touchée et ses hôpitaux régionaux également. En date du 6 janvier, le Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA) recensait 107 patients hospitalisés répartis entre l’Hôtel-Dieu de Lévis, l’Hôpital de Saint-Georges, l’Hôpital de Montmagny et l’Hôpit...