David Cantin. CRÉDIT : COURTOISIE

Si dans 14 des 15 districts électoraux de Lévis les citoyens doivent choisir entre un candidat de Lévis Force 10 (LF10) et de Repensons Lévis (RL) pour les représenter à partir du 7 novembre prochain, le district Saint-David est l’objet d’une lutte à trois entre Serge Côté (LF10), Sylvain Gagnon (RL) et David Cantin. Ce dernier a décidé de se lancer dans l’arène politique à titre de candidat indépendant afin de proposer un «programme concret» pour améliorer les services municipaux dans son quartier.

«Je me présente afin d’apporter mon expérience de gestionnaire au sein du conseil municipal et aussi pour offrir une autre option qui correspond davantage aux attentes des citoyens de Saint-David. Le premier candidat, M. Côté, brille par son absence dans le district tandis que l’autre, M. Gagnon, propose des projets qui ne cadrent pas vraiment aux besoins du quartier», a d’emblée lancé David Cantin au Journal, afin d’expliquer ses motivations derrière sa candidature indépendante.

Chef d’unité de soins psychiatriques et de cliniques externes à l’Institut universitaire en santé mentale de Québec, le résident de Saint-David espère être élu le 7 novembre prochain afin de «conseiller la Ville de Lévis à gérer mieux et efficacement, maintenir les services de base dans le district et améliorer la qualité de vie de ses concitoyens». Pour y arriver, il propose un programme contenant 15 engagements.

Son engagement phare, pour l’ensemble de la Ville, est d’implanter la collecte des déchets chaque semaine pendant toute l’année. Rappelons qu’en faisant exception du dernier été, la collecte des déchets à Lévis se fait chaque semaine pendant la belle saison et aux deux semaines pendant l’hiver.

«Quand le bac est plein, ça incite juste les citoyens à utiliser le bac à déchets de leurs voisins s’ils le peuvent ou à aller jeter leurs sacs dans les conteneurs des commerces ou de la Ville. Je suis convaincu que si les déchets sont ramassés chaque semaine, cela ne va pas décourager les gens à ne plus récupérer et à ne plus composter», a argué M. Cantin.

Bonifier les services de loisirs

Dans un autre ordre d’idées, plusieurs promesses de David Cantin touchent les services récréatifs offerts par la Ville dans le secteur Saint-David. Le candidat indépendant croit fermement que plusieurs besoins de la population multigénérationnelle du quartier ne sont pas comblés avec l’offre actuelle.

Ainsi, s’il est élu le 7 novembre prochain, il entend créer un jardin communautaire et un espace de jeux près de la piscine du secteur Saint-David, améliorer la propreté des installations sportives, créer un parc canin, fonder une fête de quartier, actualiser les installations sportives, transformer les espaces parc en parcs multiservices ainsi qu’ajuster la tarification des installations récréatives de la Ville selon le niveau de qualité de ces dernières.

Au niveau économique, David Cantin est préoccupé par le départ de plusieurs concessionnaires automobiles du quartier au cours des dernières années. Il aimerait donc que la Ville de Lévis mette en place des incitatifs financiers pour inciter les entrepreneurs à demeurer à Saint-David ainsi que pour encourager les investissements privés dans le secteur.

«La présence de commerces est très importante pour la vie du quartier. Les employés de ces commerces font des achats dans les restaurants et l’épicerie de Saint-David et ça permet à ces commerces de virer. Je crains malheureusement que si on ne met pas en place ces incitatifs, il y aura une centralisation et Saint-David perdra de la vitalité économique», a illustré le candidat indépendant.

Également, David Cantin promet de faire accroître la surveillance policière près des feux de circulation sur le boulevard Guillaume-Couture, améliorer l’éclairage de certaines rues du quartier afin de favoriser les déplacements actifs, réduire les taxes des propriétaires de maisons ancestrales et patrimoniales, réduire certaines dépenses de la Ville au niveau de l’embellissement et s’assurer d’un «service de qualité» pour le déneigement.

En plus de ces promesses, le candidat indépendant souhaite ardemment écouter attentivement ses concitoyens s’il est élu le 7 novembre prochain.

«Je ne veux pas faire du porte-à-porte parce que je trouve cela hypocrite. Lors de la campagne, on voit les candidats, mais on ne voit plus le conseiller pendant le mandat. Je veux me démarquer en misant sur mon écoute. Je veux me rendre grandement disponible pour entendre ce que les citoyens auront à me dire. Le développement de la municipalité doit s’amorcer à partir des idées des citoyens. Quand on ne les consulte pas, il n’y a jamais d’acceptabilité pour un projet», a conclu M. Cantin.

Les plus lus

Une fermeture difficile à avaler

Les propriétaires de restaurants et de cinémas du coin sont unanimes, la nouvelle fermeture des salles à manger et de cinéma qui est en vigueur depuis le 31 décembre est un coup très dur pour les ressources financières, humaines et matérielles de leurs entreprises.

Une fermeture qui déplaît

Certains citoyens sont mécontents de la décision de la Ville de Lévis de fermer certains sentiers du parc des Chutes-de-la-Chaudière lors de la saison hivernale.

Carambolage sur l'autoroute 20

L'autoroute 20 Ouest a été fermée pendant une bonne partie de la journée du 19 janvier, à partir de la route Lallemand (Lauzon) jusqu'au chemin du Sault à Saint-Romuald, à la suite d'une série de collisions survenues vers 11h impliquant plusieurs véhicules entre le chemin des Îles et un peu après l'avenue Taniata.

COVID-19 : Québec serre la vis aux non-vaccinés

Comme le premier ministre du Québec l’avait laissé entendre à la fin de la dernière année, le gouvernement provincial va de l’avant avec l’implantation de mesures restrictives visant les personnes non vaccinées contre la COVID-19. Lors d’une mise à jour sur la situation épidémiologique de la province le 6 janvier, le ministre de la Santé et des Services sociaux, Christian Dubé, en a fait l’annonce...

Legault donne un «grand coup» pour freiner la quatrième vague

En compagnie du ministre de la Santé, Christian Dubé, et du directeur national de santé publique, Dr Horacio Arruda, le premier ministre du Québec, François Legault, a annoncé, le 30 décembre, la mise en place d’une nouvelle série de mesures restrictives afin de freiner la propagation du coronavirus dans la province. Dès demain, les Québécois devront, entre autres, de nouveau vivre avec un couvre-...

COVID-19 : le nombre d'hospitalisations continue d'augmenter dans la région

Selon les données publiées jeudi par l'Institut national de santé publique du Québec (INSPQ), le nombre de personnes hospitalisées en raison de la COVID-19 est encore à la hausse.

COVID-19 : plusieurs indicateurs continuent d'être au rouge dans la région

Selon les plus récentes données sur l'évolution de la pandémie dans la province publiées ce lundi par l'Institut national de santé publique du Québec (INSPQ), la situation sanitaire de la Chaudière-Appalaches continue de se détériorer.

Québec présente son plan de match pour le retour des élèves en présence

En compagnie du directeur national de santé publique, Dr Horacio Arruda, le ministre de l’Éducation du Québec, Jean-François Roberge, a présenté, le 5 janvier, les mesures qui seront en vigueur pour permettre le retour des élèves en classe. Pour le moment, Québec vise toujours une rentrée présentielle pour le lundi 17 janvier.

Revue 2021 - Rétrospective de juin

Alors que le Vieux Bureau de Poste offrait deux comédies aux citoyens, Valérie Garneau recevait la médaille de citoyenneté d’honneur de Lévis. Sans oublier, en juin, les nouveautés dans la revitalisation de Charny, le nouvel Appart Anticafé et l’inauguration des Frigos partagés.

Les hôpitaux de la région débordés par la COVID-19

Depuis le début de la vague de COVID-19 occasionnée par le variant Omicron, la Chaudière-Appalaches est durement touchée et ses hôpitaux régionaux également. En date du 6 janvier, le Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA) recensait 107 patients hospitalisés répartis entre l’Hôtel-Dieu de Lévis, l’Hôpital de Saint-Georges, l’Hôpital de Montmagny et l’Hôpit...