CRÉDIT : COURTOISIE

De Rimouski à Lévis, Anne Bérubé s’est lancé un défi de parcourir 300 kilomètres à vélo en 5 jours afin d’amasser des fonds pour l’organisme Santé mentale Québec - Chaudière-Appalaches qui travaille à la prévention de la santé mentale. Au moment d’écrire ces lignes, ce sont plus de 2 000 $ qui avait été amassés pour la cause.

C‘est l’arrivée de la trentaine de canoës qui parcouraient les cours d’eau d’Obedjiwan vers Québec au début du mois d’août qui a inspiré celle qui s’est improvisée cycliste à réaliser ce défi. Mme Bérubé a donc effectué des recherches pour concrétiser son projet et a découvert Le chemin des navigateurs. Il s’agit d’un itinéraire de pèlerinage de Bottes et vélo, un organisme créé par des résidents de Bellechasse.

«Ce qui m’a inspiré, ce sont les autochtones qui ont descendue en canoë pendant 18 jours jusqu’à Québec en départ d’Obedjiwan. Ils se sont arrêtés sur d’autres réserves pour chercher d’autres personnes. Parmi les participants, le plus jeune avait 13 ans alors que le plus vieux en avait 75. Ça m’a beaucoup inspiré», raconte Anne Bérubé.

Bien qu’elle ait décidé d’accomplir ce périple pour se dépasser, elle souhaitait tout de même le faire pour une bonne cause. Étant elle-même une ressource pour son entourage et bien informée sur la santé mentale, elle a choisi de donner pour la promotion et la prévention de celle-ci avec l’organisme lévisien.

«Ce défi représente pour moi un geste de soutien pour tous mes proches et amis qui, lors de périodes difficiles, se confient à moi. Puisque moi-même j’ai vécu des traumatismes dans le passé, je comprends mieux leur souffrance. Ma mission de vie a toujours été d’aider les autres. Je veux donner aux gens une lueur d’espoir malgré les difficultés de la vie et les encourager à aller chercher de l’aide», ajoute Anne Bérubé.

L’organisme sans but lucratif a accueilli le projet à bras ouvert. «On a été flatté et super enthousiaste à l’idée. Au départ, je croyais que c’était une fille qui faisait beaucoup de vélo qui souhaitait faire cette aventure. Lorsque j’ai compris que c’était vraiment un défi personnel, j’ai trouvé que ça rejoignait plusieurs des astuces (en santé mentale) que l’on prône», a souligné Marie-Josée Delisle, directrice de l’organisme.

Pas une cycliste

La Lévisienne ne se considère pas comme une cycliste et ne possédait pas vélo. Elle a donc emprunté un vélo et s’est lancée tête baissée dans cette aventure qu’elle a organisée en moins de deux semaines.

«Je ne suis pas une athlète. Je suis tout simplement une femme qui aime se donner des défis. Avoir des buts et des objectifs, me garde jeune et surtout ça me procure une bonne santé mentale», a-t-elle confié.

C’est avec succès, mais non sans difficulté qu’elle est parvenue à parcourir les 300 kilomètres qui séparent les deux villes.

«Je n’ai pas eu le temps de m’entraîner. J’ai mon vélo stationnaire chez moi, mais ce n’est pas comme faire du vélo sur une route abrupte. Lors de la première journée, dans les côtes du Bic en partant de Rimouski, c’était difficile. Lorsque tu es à bicyclette, tu peux rouler une demi-heure en montant avec le vent dans le visage, mais lorsque j’étais fatiguée de rouler, je prenais des pauses.»

Elle a donc accompli en moyenne 70 kilomètres par jour pour relever l’objectif qu’elle s’était fixé.

Générosité sur la route

Pendant son parcours, elle avait une page Facebook, Anne à vélo pour Santé mentale Québec- Chaudière-Appalaches, où il était possible de suivre ses péripéties.

Sur la route, elle a rencontré des gens qui lui donnaient des dons, en plus des rabais ou des gratuités que certains lui ont offert pour ses hébergements.

Pour plus d’information sur l’organisme ou faire un don, consultez le www.santementaleca.com.

Les plus lus

De nouveaux locaux à la hauteur de la demande

L’inauguration des nouvelles installations du comptoir alimentaire le Grenier, situé au sous-sol de l’église Christ-Roi, a eu lieu en présence du président du conseil d’administration de l’organisation, Yvon Gosselin, des coprésidents d’honneur de la campagne de financement, René Bégin, président du conseil d’administration de la Caisse Desjardins de Lévis, et Gilles Lehouilier, maire sortant de L...

Nouveau défi sportif pour la Fondation Ancrage Jeunesse

La Fondation Ancrage Jeunesse a joint ses forces avec la Fondation Jeunesse du Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA) ainsi qu'avec le Gym Facteur 23 afin de créer un événement sportif à Lévis. L’activité a pour but d’amasser des fonds pour aider et soutenir les jeunes qui sont suivis par la Direction de la protection de la jeunesse (DPJ). Le Défi Facteur...

Un nouveau service pour les aînés offert par les Lions

Le Club Lions Saint-Étienne/Saint-Nicolas/Saint-Rédempteur a inauguré son tout nouveau vélo-calèche, le 23 septembre dernier. Ce nouveau moyen de transport permettra d’offrir des balades à vélo aux résidents de résidences pour aînés du territoire couvert par le club.

Webinaire gratuit sur le stress des femmes

Quatre centres-femmes de la Chaudière-Appalaches, dont le Centre-Femmes l’Ancrage de Lévis, se sont unis pour offrir une conférence virtuelle gratuite de Sonia Lupien, spécialiste du stress, le 29 septembre de 13h30 à 15h.

Un périple cycliste et généreux couronné de succès

C’est du 23 août au 1er septembre que les Lévisiens Ghyslain Bergeron, Richard Carrier, Jean-Yves Goineau et Yvan Laurin ont réalisé le Défi Vélo Gaspésie au profit de la Maison de soins palliatifs du Littoral (MSPL). Leur randonnée cycliste de 600 kilomètres entre Kamouraska et Percé a finalement permis de récolter plus de 15 000 $ pour l’organisme lévisien.

Plus de 131 000 $ amassés pour l’Hôtel-Dieu de Lévis

La 10e édition du RAID Banque Nationale qui s’est déroulé le 11 septembre dernier a permis de recueillir 131 760 $. Cette somme permettra d’augmenter le nombre d’interventions chirurgicales réalisées sur le territoire lévisien. Depuis 2010, le RAID Banque Nationale a versé un montant total de 1 271 030 $ au centre hospitalier.

Une onde de nouveautés à la CDC

Lors de son assemblée générale annuelle du 16 septembre, la Corporation de développement communautaire (CDC) de Lévis a présenté sa nouvelle image de marque ainsi que son nouveau site Web.

Une tournée pour bien s’adapter

Le président de la Fédération de l’âge d’or du Québec – Régions de Québec et Chaudière-Appalaches (FADOQ), Guy Bonneau, et le directeur général de l’organisation, Michel Beaumont, mènent actuellement une tournée auprès des dirigeants des sections locales. Avec ces rencontres qui ont notamment eu lieu dans Lotbinière et à Lévis, MM. Bonneau et Beaumont veulent bien outiller les artisans de la FADOQ...

«C’est assez! L’amour ne tue pas!»

À la mémoire des 16 femmes et des 2 enfants qui ont perdu la vie en 2021 dans un contexte de violence conjugale et pour dénoncer les violences faites aux femmes, plusieurs groupes de femmes de la Chaudière-Appalaches se sont rassemblés le 6 octobre devant les bureaux du député de Lévis, François Paradis.

Des actions locales pour contrer la «glissade de l’été»

Les Partenaires pour la réussite éducative en Chaudière-Appalaches (PRÉCA) ont achevé le premier volet de la stratégie régionale concertée pour contrer la «glissade de l’été» sur leur territoire, le 30 août dernier. Ce sont une quarantaine de municipalités qui ont participé à l’initiative et 2 312 enfants de la région qui en ont bénéficié.