Bruno Lachance et Marie-Claude Charron ont installé leur équipement dans le sous-sol de celui-ci, à Saint-Romuald.

En transformant leurs passe-temps en un emploi à temps plein, Bruno Lachance et Marie-Claude Charron proposent depuis le 7 février une petite révolution dans la façon de laisser une trace de son passage sur Terre. L’héritage visuel est un volet de leur nouvelle entreprise Productions Scène finale. Une alternative personnalisée et moderne aux fameux signets que l’on retrouve lors de funérailles.

Il n’est pas coutume pour monsieur et madame Tout-le-monde de penser faire de sa vie un documentaire. Et pourtant, «tout le monde a une vie qui mérite d’être racontée et qui mérite d’être transmise aux générations futures, estime la cofondatrice Marie-Claude Charron. L’idée, c’est que votre vie a été bien remplie et vous avez accomplie plein de choses, alors pourquoi ne pas faire un film sur vous. Il n’y a pas que les vedettes qui y ont droit.»

Parsemée de photos et vidéos d’archives, de musique personnalisée, mais surtout d’une entrevue où la personne se raconte, cette production au goût du jour lui permettra de saluer ses proches une dernière fois, de la manière qui lui plaît, en plus d’offrir un souvenir tangible qui pourra être transmis à ses enfants, petits-enfants et aux générations qui suivront.

«Des gens m’avaient déjà demandé de produire une vidéo, qu’ils ont choisi de projeter à leurs funérailles. Voir la personne, alors qu’elle était encore en forme, qui parle de ses plus beaux souvenirs et de sa vision de la vie, ç’a mis du baume sur une journée très triste, explique Bruno Lachance. On veut virer ça de manière positive, pas parler de la maladie ou de la mort, mais de la vie de la personne.»

Un concept attrayant

Une semaine après avoir fait connaître leur projet dans les médias, les coups de fil ont été nombreux. Que ce soit des gens âgés ou dans la quarantaine, qui pensent offrir un forfait à leur parent, de même que des personnes atteintes par la maladie, le concept attire la curiosité. L’engouement est aussi présent auprès de monteurs, de réalisateurs, de caméramans et de photographes de partout au Québec, qui veulent collaborer, à leur façon.

Bien des gens ont déjà rêvé de réentendre la voix d’un proche disparu et de revoir ses mimiques. «Quelqu’un m’a déjà raconté qu’elle donnerait beaucoup pour voir sa grand-mère parler et bouger. Tout ce qu’elle a d’elle, c’est une photo jaunie. C’est vraiment quelque chose pour la famille d’avoir la possibilité de regarder la personne raconter ses histoires, dans son élément», fait valoir Marie-Claude, qui en tant que photographe, a été inspirée par les demandes de personnes malades, qui voulaient prendre leurs dernières photos de famille pendant qu’elles avaient toujours l’air en santé.

«C’est un concept qui ne se fait pas tant que ça, poursuit son conjoint. On s’est rendu compte qu’il y avait un manque de ce côté et qu’il y avait un besoin à combler. En plus, ça nous intéresse pour vrai.» 

Accompagner et guider

Ainsi, naturellement, ils parviennent à guider le client dans ses confidences. «Lui s’intéresse beaucoup à l’histoire et aux dates, tandis que moi, j’aime m’amuser dans les vieilles photos, décrit l’entrepreneure. On s’intéresse sincèrement à ce que les personnes nous racontent, alors elles embarquent avec nous et se confient. Ça donne de beaux moments.»

Avec le souci de faire un travail de qualité, le couple veut trouver l’équilibre entre combler la demande et ne pas se précipiter. Un rythme qu’ils prendront en poursuivant leurs projets de vidéo publicitaire et corporative, de photographie, de vidéoclip et de numérisation d’archives, d’autres volets offerts par leur entreprise.

Les plus lus

Davie bientôt intégré à la SNCN?

Par voie de communiqué, Services publics et Approvisionnement Canada a annoncé, le 8 juin, que le gouvernement fédéral amorce des négociations avec Chantier Davie Canada pour la conclusion d'une entente-cadre en vue de confirmer ce chantier naval comme troisième partenaire stratégique au titre de la Stratégie nationale de construction navale (SNCN).

Nouveau cri du cœur pour la main-d’œuvre

La crise de la pénurie de main-d’œuvre en Chaudière-Appalaches est loin de s’essouffler. Le 9 novembre dernier, la Table régionale des élus de Chaudière-Appalaches (TREMCA) et les organismes de développement économique ont lancé un cri du cœur au gouvernement du Québec. Depuis, c’est le silence radio. C’est pour cette raison qu’ils sont revenus à la charge en mai et demandent au gouvernement d’agi...

Une nouvelle identité pour la Chambre de commerce de Lévis

En l'honneur de son 150e anniversaire, la Chambre de commerce de Lévis a annoncé cet après-midi un changement d’identité corporative lors d’un point de presse au Pub la Traverse, le Corsaire de Lévis. Dorénavant, l’organisme à but non lucratif se fera appeler, la Chambre de commerce et d’industrie du Grand Lévis.

De Charny à New York avec les sœurs Maguire

Les deux femmes d’affaires lévisiennes derrière la marque de chaussures Maguire, Myriam et Romy Belzile-Maguire, ont ouvert une boutique à New York, le 11 juin dernier. Les sœurs originaires de Charny en sont à leur troisième boutique en cinq ans d’existence.

Vers une offre immobilière verte et durable

La vice-présidente principale à la gestion des actifs immobiliers du Fonds immobilier de solidarité FTQ, Marianne Duguay, a présenté devant les membres de la Chambre de commerce de Lévis (CCL) l’importance d’une vision durable, inclusive et écologique en immobilier, le 25 mai dernier.

Les Arrêts gourmands lancent leur deuxième saison

TOURISME. C’est sous un soleil radieux que plusieurs producteurs, intervenants touristiques et élus de la région se sont rassemblés le 14 juin à la ferme Genest du quartier Saint-Nicolas, à Lévis, pour le lancement de la deuxième saison estivale de la nouvelle mouture des Arrêts gourmands.

Nouveau projet pour Logisco à Québec

Logisco a annoncé, le 14 juin, qu'il entame la construction de son troisième hôtel à Québec. Le nouvel établissement hôtelier Il s’agit du groupe immobilier lévisien portera la bannière Home2 Suites de Hilton.

Fuite de données chez Desjardins : la Cour supérieure tranche en faveur du règlement de 200 M$

La Cour supérieure du Québec a approuvé, le 14 juin, l’entente de règlement de 200 M$ intervenue avec la Fédération des Caisses Desjardins du Québec dans le cadre des actions collectives liées à la fuite de renseignements personnels rendue publique en juin 2019.

Le concepteur de fenêtres P.H. Tech attire les investisseurs québécois

Pour soutenir sa croissance exceptionnelle, le fabricant de composants de fenêtres et de portes-patio P.H. Tech a accueilli de nouveaux investisseurs dans son capital, Banque Nationale Placements Privés et Desjardins Capital, qui ont permis à ses dirigeants de racheter l’entreprise de Lévis.

Investissement de 250 000 $ chez HLC

L'entreprise lévisienne HLC (Lambert), qui se spécialise dans la distribution de pièces et d'accessoires pour cyclistes, a annoncé, le 15 juin un investissement de 250 000 $ dans son atelier de fabrication de roues «Wheel Shop» à Lauzon.