jeudi 29 février 2024
Votre Journal. Votre allié local.

Communauté > Actualités

Le RÉPAC 03-12 bientôt en grève pour le climat et la justice sociale

Les + lus

Photo : Érick Deschênes - Archives

15 févr. 2023 08:58

«Exaspéré par la lenteur des gouvernements provincial et fédéral en matière d’adaptation et de lutte aux changements climatiques», le Regroupement d’éducation populaire en action communautaire des régions de Québec et de Chaudière-Appalaches (RÉPAC 03-12) sera en grève le 22 février prochain.

En fermant leur porte, les groupes membres du regroupement souhaitent rappeler aux différents paliers gouvernementaux «l’urgence d’accélérer la sortie des énergies fossiles, mais surtout l’urgence de réduire les inégalités et de soutenir davantage les populations plus vulnérables aux conséquences de la crise environnementale».

«Nos gouvernements reconnaissent que les inégalités sociales sont exacerbées par le réchauffement climatique, mais au-delà des belles paroles, on ne voit pas ou très peu de gestes concrets pour réduire les inégalités et soutenir les populations les plus à risque. Bien au contraire, nos gouvernements s'accrochent à une idéologie néolibérale désuète qui fait passer le développement économique devant de toutes autres considérations éthiques ou environnementales», a déploré Naélie Bouchard-Sylvain coordonnatrice au RÉPAC 03-12.

Du même souffle, le regroupement a partagé son appui la lettre signée par plusieurs dizaines d'organismes, publiée il y a quelques jours, qui réclame la tenue d’une audience du Bureau d'audiences publiques sur l'environnement (BAPE) sur l’avenir énergétique du Québec.

«Il y a un ras-le-bol important devant l’approche affairiste de nos gouvernements, que ce soit François Legault qui ne pense qu’à vendre notre électricité au rabais et à couler du béton, où que ce soit le gouvernement Trudeau qui cautionne de nouveaux forages de pétrole alors qu’il n’a toujours pas réglé la question de l’eau potable pour des dizaines de communautés autochtones. Quand Legault ou Trudeau parle ''vert'', il pense aux billets de banques, pas à notre planète. À un moment donné, on ne pourra pas éteindre tous les feux qui sont allumés par une vision du tout à l’économie, tout à la rentabilité à court terme!» s’est indigné Vania Wright-Larin, coordonnateur au RÉPAC 03-12.

Également, l'organisation réclame la gratuité et l’élargissement de l’offre des transports commun, la transformation des condos en logements sociaux, un appui supplémentaire à l’agriculture urbaine et aux producteurs ainsi que l'interdiction de tout projet qui favorise l’étalement urbain dans les grandes villes.

Pour présenter leurs revendications, les groupes communautaires tiendront des traverses piétonnes aux entrées de la colline parlementaire le 22 février en avant-midi. Une manifestation partira ensuite de Centre de la culture et de l’environnement à 12h. Notons que l'action du 22 février du RÉPAC 03-12 s’inscrit dans une semaine de grève rotative à l’échelle du Québec du 20 au 24 février. À l’appel du Mouvement d’éducation populaire et d’action communautaire du Québec (MÉPACQ), plusieurs groupes communautaires vont chercher des mandats de grève et organisent, à tour de rôle, des actions autour des enjeux de justice sociale et climatique.


Les + lus