samedi 24 février 2024
Votre Journal. Votre allié local.
Transfert d'élèves

Une décision qui fâche à Beaumont

Les + lus

La Municipalité de Beaumont s’oppose au transfert des élèves de troisième cycle du primaire de sa communauté vers Saint-Charles-de-Bellechasse. Photo : Archives - Gilles Boutin

18 janv. 2024 07:51

À l’unanimité, les membres du conseil municipal de Beaumont ont adopté une résolution, le 8 janvier, pour signifier leur «plus profond désaccord» à la décision du Centre de services scolaire de la Côte-du-Sud (CSSCS) de transférer des élèves de l’école primaire de Beaumont dans l’une des écoles primaires de Saint-Charles-de-Bellechasse, dès la prochaine année scolaire.

Rappelons que comme le révélait cet automne La Voix du Sud en abordant le dossier de la nouvelle école primaire à Saint-Anselme, la CSSCS faisait alors savoir qu’il envisageait de transférer des élèves de troisième cycle du primaire de localités voisines de Saint-Charles avec l’ouverture prochaine d’une deuxième école primaire dans cette municipalité bellechassoise.

Le directeur général à l’époque du CSSCS, Jean-Marc Jean, indiquait à ce moment que son organisation envisageait cette option comme «il y a un trop grand nombre d’élèves» d’âge primaire à Beaumont, Saint-Michel-de-Bellechasse et Saint-Gervais. Comme les élèves du cycle préscolaire et du premier cycle fréquenteront la nouvelle école primaire de Saint-Charles, l’École des Perséides, des locaux se libéreront dans la seule école primaire actuellement ouverte à Saint-Charles, l’École de l’Étincelle. Ce qui permettra les transferts envisagés par le CSSCS.

Toutefois, le conseil municipal de Beaumont ne voit pas d’un bon œil ce scénario, un parent ayant informé l’instance que le CSSCS ira de l’avant dès 2024-2025 avec le transfert des élèves de 5e et 6e année de Beaumont vers Saint-Charles. Dans leur résolution qui sera notamment acheminée au CSSCS, les élus beaumontois déplorent que leurs concitoyens ainsi que la Municipalité n’aient pas été consultés à ce sujet par le CSSCS et que le transfert ait «un impact négatif sur les services de proximité».

De plus, le conseil municipal craint qu’un frein au développement de Beaumont apparaisse, comme l’École de la Marelle, l’établissement primaire de Beaumont, n’offrira plus le parcours scolaire complet du primaire. Concrètement, les élus municipaux craignent que de nouvelles familles s’établissent ailleurs pour ce motif, particulièrement à Saint-Charles qui offrira le parcours complet du primaire grâce à la répartition des cycles dans ses deux écoles primaires.

Ainsi, dans sa résolution, le conseil municipal de Beaumont demande au CSSCS de surseoir à sa décision de transférer les élèves de 5e et 6e année de Beaumont vers Saint-Charles, de tenir compte de l’impact «de tels déplacements d’élèves sur la vitalité et l’attrait des municipalités concernées», de trouver une localisation différente pour les classes-ressources «pour permettre aux élèves de Beaumont de fréquenter leur école» ainsi que de tenir «une vraie consultation avec toutes les parties concernées afin d’en arriver à une décision qui convient avant tout au milieu et aux parents».

 Une consultation sera tenue

Invitée à réagir à l’adoption de cette résolution par le conseil municipal de Beaumont, la conseillère en communication du CSSCS, Isabelle L’Arrivée-Lavoie, a souligné que «selon la Loi sur l’instruction publique, les consultations doivent se faire pendant l’année scolaire précédant l’année où le changement sera effectif». Du même souffle, elle a précisé que l’organisation était «encore dans les délais normaux pour tenir une rencontre».

Mme L’Arrivée-Lavoie a ensuite ajouté que, comme le CSSCS a une nouvelle directrice générale depuis peu, cette dernière devait «prendre connaissance du dossier dans son entièreté» avant de le commenter davantage.

Les + lus