Après une prolifique carrière comme attaquant des Canadiens, Toe Blake a continué de savourer les joies de la victoire à titre d’entraîneur-chef de l’équipe dans les années 50 et 60. Photo : Wikipédia

Bien connu dans la région pour son implication au sein de la Société d’histoire de Lévis, Vincent Couture est également un fidèle partisan des Canadiens de Montréal et un grand passionné de son histoire. Pour une quatrième fois, il a collaboré avec l’auteur Léandre Normand afin de proposer un livre sur l’histoire de l’équipe montréalaise de la Ligue nationale de hockey (LNH). Leur nouvelle collaboration a permis la création de Hector «Toe» Blake L’Ours au cœur tendre, la première biographie en français sur l’entraîneur-chef du Tricolore de 1955 à 1968.

«Ça fait plusieurs années que Léandre et moi nous connaissons et j’ai également pu collaborer avec lui à titre de recherchiste sur la production de trois autres ouvrages sur l’histoire des Canadiens, dont sa biographie de Henri Richard. Il y a deux ans, une biographie officielle écrite en anglais est sortie, mais il n’y avait aucune biographie en français sur Toe Blake. C’est de là qu’est né le projet et pourquoi Léandre m’a approché de nouveau comme coauteur», a expliqué Vincent Couture, sur le nouveau projet littéraire auquel il a participé.

Avec Hector «Toe» Blake L’Ours au cœur tendre, ses lecteurs peuvent découvrir la vie fascinante de l’Ontarien qui aura marqué de son empreinte plusieurs décennies de l’histoire des Glorieux. Fils d’une mère francophone et d’un père anglophone qui a passé son enfance à proximité des mines du nord de l’Ontario, Hector Blake (1912-1995) se taille à force de travail et de privations sa place dans la LNH.

Lors de son passage de 13 saisons avec les Canadiens, Toe Blake formera l’une des plus célèbres et prolifiques lignes d’attaquants de la franchise avec Elmer Lach et Maurice «Rocket» Richard, la «Punch Line». Après une fin de carrière au niveau senior, l’Ontarien deviendra l’entraîneur-chef des Canadiens en 1955 et il sera à la tête de l’équipe jusqu’en 1968. Lors de son passage derrière le banc de la Sainte Flanelle, il remportera huit coupes Stanley, qui s’ajoutent à ses trois conquêtes du précieux trophée alors qu’il était joueur.

Faire connaître l’homme

Pour permettre la création de la biographie sur cet illustre bâtisseur des Canadiens, Vincent Couture a dû consacrer un an de recherches intensives pour trouver les éléments et les statistiques qui parsèment l’ouvrage de plus de 250 pages préfacé par Serge Savard, ancien défenseur étoile des Canadiens.

Pour faire connaître le célèbre entraîneur-chef au fédora qui est décédé de l’Alzheimer, Léandre Normand et Vincent Couture ont réuni plusieurs anecdotes inédites.

«Toe Blake parlait très bien français et il insistait beaucoup pour avoir des joueurs francophones dans son équipe. Il tenait absolument à cet aspect de l’identité de l’équipe. Aussi, après sa retraite comme hockeyeur, il a créé sa taverne, qui était proche du Forum de Montréal, et il était novateur dans sa gestion. Il a notamment été l’un des premiers à installer des téléviseurs dans son établissement pour permettre à ses clients de suivre les programmes sportifs. Également, c’était un grand amateur de sport. Dès qu’il pouvait jouer à quelque chose, il le faisait», a notamment partagé M. Couture.

Hommage souhaité

Avec sa participation à la création de Hector «Toe» Blake L’Ours au cœur tendre, Vincent Couture espère également que l’apport de ce bâtisseur dans l’histoire des Canadiens sera reconnu par un geste supplémentaire de l’organisation montréalaise.

«Ce qui le mettrait encore plus sur un piédestal, c’est que son chandail avec le numéro 6 soit retiré par les Canadiens. Étonnement, cet honneur ne lui a pas été rendu. Avec tout ce qu’il a fait pour l’organisation, ce serait un honneur amplement mérité que son chandail se retrouve à côté des chandails de ses deux compagnons de la Punch Line, Elmer Lach et Maurice Richard, dans les hauteurs du Centre Bell», a souhaité l’historien-archiviste lévisien.

Publié par les Éditions de l’Homme, Hector «Toe» Blake L’Ours au cœur tendre est disponible dans les librairies de la province depuis le 13 avril.

Les plus lus

Des Lévisiens brillent au Défi des Escaliers

Tenue le 5 juin à Québec, la 12e édition du Défi des Escaliers a vu plusieurs Lévisiens monter sur les podiums de ses épreuves.

Les équipes élites du Club de handball de Lévis brillent

Les équipes élites du Club de handball de Lévis terminaient leur saison à la fin du mois de mai dernier. Les équipes lévisiennes ont bien performé et le club lévisien a terminé au sommet des cinq catégories dans lesquelles il compétitionnait.

Les Rapides toujours invaincues en PLSQ

L’équipe de soccer féminine des Rapides de Chaudière-Ouest, évoluant dans la Premiere ligue de soccer du Québec (PLSQ), a enregistré deux victoires en deux semaines alors qu’elle accueillait le CS Saint-Hubert au Complexe Honco, le 4 juin, et qu’elle visitait Ottawa South United, le 11 juin.

Un Lévisien champion canadien de dynamophilie

L’athlète lévisien Marc-Antoine Gosselin prenait part au championnat canadien de dynamophilie qui se déroulait à Terre-Neuve, le 9 mai dernier. Après deux ans sans compétitionner en raison de la pandémie, Gosselin est monté sur la première marche du podium dans la catégorie des 231 lbs.

Deux médailles d’or pour des joueuses de ringuette de la région

Deux formations de ringuette de la région ont remporté le Défi Ringuette Montréal qui avait lieu du 13 au 15 mai derniers. Des joueuses de Lévis et de Saint-Lambert-de-Lauzon faisaient partie de ces deux formations.

Deux autres victoires pour le PSL

Lors d’un duel au sommet entre les deux meilleures formations d’alors de la Ligue nationale de hockey balle (LNHB), le Pro Style Lettrage (PSL) de Lévis a vaincu à deux reprises le Mobux de McMasterville, le 3 juin au complexe Dekhockey Lévis à Charny.

Les Rapides défaites pour une première fois

L’équipe des Rapides de Chaudière-Ouest, qui évolue dans la Première ligue de soccer du Québec (PLSQ), disputait un match au sommet alors qu’elle affrontait l’AS Laval à Lévis, le 18 juin. Les Lévisiennes occupaient le deuxième rang au classement un point derrière les Lavalloises.

Le Centre Bruno-Verret devient le quartier général des Corsaires

Les équipes du programme de hockey des Corsaires de Pointe-Lévy évoluant dans la Ligue de hockey d’excellence du Québec (LHEQ) installeront leur centre d’entraînement officiel au Centre Bruno-Verret à Saint-Étienne-de-Lauzon.

Psychomotricité : le Patro offre une nouvelle activité

Le Patro de Lévis a fait l’acquisition du programme de psychomotricité de la Fédération québécoise des centres communautaires de loisir (FQCCL) en avril dernier. L'organisme lévisien a lancé, le 13 juin, une première tournée du programme durant l’été dans trois parcs de la Ville de Lévis afin de toucher les trois arrondissements.

Première sortie pour la Big Wolf’s Backyard Ultra de Lévis

L’organisation derrière la première édition de la Big Wolf’s Backyard Ultra de Lévis, qui sera présentée le 24 septembre prochain aux Sentiers La Balade, a invité, le 18 juin, une douzaine de coureurs déjà inscrits à son événement à venir tester la boucle de 6,7 km qu’ils devront parcourir à l’automne prochain.