Lydia St-Pierre participera au Championnat canadien junior féminin à Calgary à la fin juillet. À cet occasion, sa famille a mis sur pied une campagne de sociofinancement.

Lydia St-Pierre est cette jeune golfeuse lévisienne qui retient l’attention partout où elle passe. Impressionnante et remplie de talent, la jeune sportive vient d’entamer sa saison de compétition et a pour objectif de se classer pour les deux dernières rondes du Championnat canadien junior féminin 18 ans et moins qui se déroulera à Calgary du 30 juillet au 2 août.

«C’est gros!», ont d’emblée lancé Lydia et sa mère, Sandra Vézina, en entrevue avec le Journal. Pour la jeune golfeuse qui vient tout juste de terminer son secondaire deux, c’est le plus gros événement auquel elle aura eu la chance de participer.

À ses yeux, son but est déjà clair. «Mon objectif, c’est de faire la cut. Donc, c’est quatre rondes et si après deux rondes, je me classe en haut du pointage moyen, je continue, sinon je rentre à la maison sans disputer les deux autres rondes», a-t-elle expliqué avec détermination.

Pour celle qui compte déjà deux victoires et une deuxième place depuis le début de la saison ce sera l’opportunité de faire bonne impression puisque plusieurs entraîneurs américains de renoms seront au rendez-vous pour observer le potentiel de chacune en vue d’un éventuel recrutement. «J’ai hâte de voir à quel point c’est gros, combien il va y avoir de personnes et les conditions qui seront beaucoup plus difficiles (…) Si je fais la cut, j’aurai atteint mon objectif de l’année, j’ai travaillé tout l’hiver pour l’atteindre. Ce serait gros pour ma carrière», a-t-elle partagé.

Une saison de transition

Maintenant que Lydia St-Pierre est à l’aube de sa troisième année du secondaire, plusieurs changements de son entourage sportif se sont déjà enclenchés. Pour le moment, c’est le golfeur originaire de Tahiti, Vaïta Guillaume, qui sera son entraîneur jusqu’au début des classes. Ensuite, Kevin Bergeron, coentraîneur-chef du Rouge et Or golf de l’Université Laval, prendra le relais jusqu’à la fin de ses études secondaires. 

«C’est sûr qu’on a beaucoup de travail, mais même si c’est un nouveau coach (Vaïta Guillaume), j’ai confiance en lui et il va m’aider à réaliser mes objectifs!», a ajouté la Lévisienne. 

Selon elle, ses plus grandes qualités en tant que joueuse de golf résident dans le «mind game et le putting» et son plus grand défi est sa stratégie de jeu. «Ma game ressemble beaucoup à celle de l’année dernière. J’ai changé mes bâtons, donc mon swing a vraiment changé, j’ai amélioré mes distances et ma stratégie s’améliore de plus en plus», a-t-elle certifié.

Une campagne de sociofinancement

Comme les compétitions sont de plus en plus fréquentes et éloignées, Lydia St-Pierre et sa famille ont décidé de mettre sur pied une campagne de sociofinancement à hauteur de 10 000 $ pour les aider à défrayer une partie des coûts de la saison, mais surtout pour permettre à Lydia de se rendre à Calgary. «Le GoFundme est une façon d’aller chercher quelques revenus pour Lydia. Elle ne peut pas avoir de revenu parce qu’elle est trop jeune, elle ne peut pas avoir de commandite, car les règles au golf sont très strictes, elle pourrait perdre son statut d’amateur. Donc, on s’est dit qu’on pourrait essayer de passer par cette plateforme pour voir si ça l’aiderait à aller plus loin dans sa carrière et prendre part à un plus grand nombre de tournois», a justifié Mme Vézina.

De plus, Lydia participe fréquemment à des championnats aux États-Unis où la compétition est beaucoup plus féroce «étant donné que le bassin de joueurs est beaucoup plus gros là-bas». L’année dernière, la famille a déboursé 15 000 $ pour la saison de golf de Lydia. Cette année, à lui seul, le Championnat canadien junior féminin coûte 4 000 $. 

Comme les années avancent et que Lydia St-Pierre souhaite être au sommet de son sport, d’autres mesures coûteuses devront être prises pour son développement. «À partir de novembre prochain et pour le reste de l’hiver, on veut aller jouer au moins une fois par mois en Floride pour garder le feeling de jouer dehors, ça aura un effet positif, c’est certain», a souligné la mère de la joueuse.

D’ici là, Lydia ne voit que le Championnat canadien dans sa soupe. «Je vais me présenter là-bas, faire de mon mieux et tenter de jouer mon score!», a-t-elle conclu.

Pour plus d’information sur la campagne de sociofinancement de Lydia St-Pierre ou pour y contribuer, consultez le www.bit.ly/2XINFqM.

Les plus lus

Les Faucons fin prêts pour leur 15e saison

L’équipe de football collégiale division 1 des Faucons du Cégep de Lévis-Lauzon débutera sa quinzième saison, le 23 août, alors qu’elle accueillera la formation du Campus Notre-Dame-de-Foy. Pierre-Alain Bouffard, entraîneur-chef des Faucons, croit énormément au potentiel de ses recrues et au noyau de vétérans qu’il compte parmi ses rangs.

Bionick Triathlon Lévis se démarque en compétition

Le 11 août dernier se déroulait la compétition de triathlon des Championnats québécois sur distance olympique à Duchesnay. Deux athlètes du club de triathlon Bionick Triathlon Lévis, Frédéric Vallée et Frédéric Jardot, se sont particulièrement distingués.

Quand les cavaliers débarquent à Breakeyville

Du 5 au 8 septembre prochains se tiendra la 41e édition du Concours hippique de Lévis, aux Écuries de la Chaudière à Breakeyville. Cette compétition hippique rassemblera les meilleurs jcavaliers au pays dans différentes catégories. Nicole Lapierre, vice-présidente, directrice du concours et copropriétaire des Écuries de la Chaudière, assure que le spectacle sera «fidèle à lui-même et intéressant».

Une retraite bien méritée pour Laurent Fallon

Laurent Fallon, cofondateur, ancien directeur général et ex-président de la Corporation des Faucons du Cégep de Lévis-Lauzon, a officiellement pris sa retraite de l’organisation cette année après 36 ans d’implication. Le passionné de sport a permis à une foule de jeunes d’étudier en pratiquant leur passion sportive.

Un été victorieux pour Frédérique Pérusse

La jeune biathlète lévisienne Frédérique Pérusse, qui a raté une partie de la dernière saison hivernale en raison d’une opération aux amygdales, était de retour à la compétition cet été et a remporté deux titres importants, les 9, 10, 11, 17 et 18 août derniers.

La compétition dans la peau

Elle a 11 ans et l’étoffe d’une championne. La jeune athlète lévisienne Jasmine Gélinas a remporté avec son équipe, en mai dernier, le Magical Championship of the World de la Cop Brands, une compétition internationale de cheerleading au Mexique, qui rassemble plusieurs des meilleures équipes dans le monde.

Les Monarques 1 terminent la tête haute

L’équipe de baseball féminin des Monarques 1 de calibre moustique B s’est inclinée en séries éliminatoires, qui se sont terminées le 28 août dernier.

Les Chevaliers reprennent l’action

L’équipe de hockey des Chevaliers de Lévis de la Ligue de hockey midget AAA du Québec a procédé au dévoilement des joueurs qui la composeront pour la campagne 2019-2020, le 3 septembre dernier. La saison sera officiellement lancée à l’Aréna de Lévis, le 6 septembre.

Les Faucons empochent une première victoire

Pour la première fois cette saison, l’équipe de football des Faucons du Cégep de Lévis-Lauzon de la Ligue de football collégial division 1 jouait un match à l’étranger. La formation lévisienne a mis la main sur la première victoire de sa jeune saison par la marque de 50 à 27 alors qu’elle affrontait les Nordiques du Collège Lionel-Groulx, le 7 septembre dernier.

Football : une entrée au niveau universitaire fracassante pour un ancien Faucon

À la suite de son premier match en carrière dans la Ligue de football universitaire du Québec, Joanik Masse, un porteur de ballon du Rouge et Or de l'Université Laval qui a brillé dans les dernières années avec les Faucons Football du Cégep de Lévis-Lauzon, a été nommé joueur offensif de la semaine du circuit.