La scrimicie mise beaucoup sur la pratique, afin notamment de garder cet art martial vivant. CRÉDIT : COURTOISIE

Les résidents de Lévis pourront s’initier à l’escrime historique dès cet automne. L’Académie Scrimicie de Québec offrira dès septembre des cours d’initiation à son style d’escrime ancienne conçue dans la région.

«Depuis une dizaine d’années, on a pu construire l’école et structurer les cours de scrimicie afin de faire connaître cette discipline. Avec la pandémie, j’ai pu travailler sur le développement de l’Académie et travailler à la création de campus, notamment sur la Rive-Sud», a d’emblée expliqué Alexandre Ménard, directeur de l’Académie Scrimicie et l’un des instructeurs de l’école.

C’est en 1991 que ce type d’escrime ancienne a été créé par Gabriel Mailhot, époque marquée par la popularité des troupes de reconstitution historique et l’apparition des arts martiaux historiques européens (AHME). Plutôt que de se tourner vers l’approche des AHME, qui ont développé les mouvements de combat à partir de manuels d’enseignement développés à l’époque de la Renaissance, la scrimicie enseigne le maniement des armes anciennes en se basant sur l’expérience du terrain et les apprentissages. D’ailleurs, la scrimicie est un art martial en constante évolution puisque ses pratiquants amènent de nouvelles techniques avec des expérimentations.

«Nous ne prétendons pas que ce soit historique, mais nous croyons que nos parades, nos attaques ou nos positions de garde auraient très bien pu être utilisées par nos ancêtres, à force d’expérimentation. Nous avons développé nos pratiques en identifiant les problèmes rencontrés par les combattants. Par exemple, à l’époque, une règle a été créée pour que les duellistes ne frappent pas les doigts de leurs adversaires lors de combats puisque cela arrivait fréquemment. Mais à l’époque, un soldat ne pouvait pas dire à son opposant de ne pas taper sur ses doigts en plein combat. Nous avons donc développé une technique pour mettre notre épée en angle pour ne jamais se faire frapper les doigts lors d’un combat», a illustré M. Ménard.

Après avoir développé cet art martial, Gabriel Mailhot a transmis sa passion et ses connaissances à Alexandre Ménard, qui a décidé de développer davantage la discipline dans la province. D’ailleurs, les membres de l’Académie Scrimicie participent désormais à des compétitions pour pouvoir pratiquer davantage leur art martial.

Découvrir la discipline près de chez soi

Comme d’autres disciplines martiales misant sur la manipulation d’armes, la scrimicie utilise des simulateurs d’armes avec des piques arrondies en résine de nylon et des équipements de protection pour éviter que ses pratiquants se blessent lors de combats.

«On n’utilise pas des armes en acier pour éviter de se blesser. Les simulateurs en résine de nylon sont cependant très réalistes et on a vraiment la sensation de manipuler une vraie épée. C’est important de miser sur ces outils puisque nos élèves apprennent dès le départ à se battre en duel. Dans notre enseignement, c’est primordial puisque nous axons notre pratique sur la réflexion stratégique plutôt que la performance sportive», a souligné le directeur de l’Académie Scrimicie.

Du côté de Lévis, les cours offerts aux débutants se tiendront tous les mercredis soirs, dès le 15 septembre, à la Maison des scouts Michel-Bélanger dans le Vieux-Lévisé Dès le 21 septembre, l’Académie Scrimicie offrira des séances de pratique libre supervisée les mardis soirs à la Maison des scouts Michel-Bélanger.

Pour obtenir plus d’information sur les cours offerts par l’Académie Scrimicie, vous pouvez consulter le www.scrimicie.com. Notons que les personnes qui désirent s’inscrire aux séances doivent être âgées de 14 ans et plus.

Les plus lus

Un collège américain recrute un joueur lévisien

Un joueur de football qui réside à Saint-Jean-Chrysostome, Louis-David Pouliot, fera ses valises cette semaine pour rejoindre l’école préparatoire St. George’s, située aux États-Unis. Le jeune sportif de 17 ans, qui a reçu des bourses en raison de ses excellents résultats sportifs et académiques, avait le choix entre sept écoles, mais en mars dernier, il a opté pour l’école de l’État du Rhode Isla...

Des Faucons affamés

Après une pause involontaire d’un an provoquée par la pandémie, les Faucons du Cégep de Lévis peuvent de nouveau croiser le fer avec des formations de la division 1 de la ligue de football collégial. Lors de cette saison 2021 qui s’est amorcée vendredi dernier pour les Lévisiens, l’entraîneur-chef des Oiseaux, Pierre-Alain Bouffard, estime que ses protégés seront à prendre au sérieux par ses rivau...

Une septième édition pour le Tour du Silence de Lévis

Le 15 septembre prochain aura lieu la septième édition du Tour du Silence de Lévis. Une initiative de sensibilisation à la sécurité cycliste et routière.

Enfin le retour du hockey au Cégep de Lévis

Après un an sur le banc, les membres du programme de hockey du Cégep de Lévis se préparent à disputer leur première saison. «Depuis quelques semaines, on joue nos premiers matchs hors-concours et on voit déjà du potentiel chez nos jeunes», dit l’entraîneur-chef des Faucons hockey, Jonathan Ferland, qui semble très heureux du début de saison.

Classique Bob Bissonnette 2021 : un franc succès

Malgré certains pépins financiers engendrés par la pandémie, la quatrième édition de la Classique Bob Bissonnette a de nouveau brisé un record en amassant un total de 110 000 $. L’édition 2021, qui s’est déroulée du 22 au 29 août, a quasiment doublé le montant amassé l’année antérieure.

Un fracassant début de saison pour les Chevaliers

Les Chevaliers de Lévis, qui évoluent au sein de la Ligue de développement du hockey M18AAA du Québec, débutaient leur campagne 2021-2022 le week-end dernier. La formation lévisienne visitait respectivement les Gaulois de Saint-Hyacinthe et les Cantonniers de Magog, les 10 et 12 septembre derniers. Les Lévisiens ont remporté les deux affrontements.

De retour aux sources

La médaillée olympique, Lauriane Genest, était de passage au Club cycliste de Lévis mercredi dernier. L’athlète lévisienne en a profité pour signer des autographes, répondre à des questions et rendre visite au personnel du club qui lui a inculqué sa passion.

Un début de saison rempli de succès pour Baillargeon

Le joueur de squash lévisien, David Baillargeon, a renoué avec la saison de compétition le 12 août dernier. Il a participé au Tournoi professionnel mexicain de squash, au Colombia Open ainsi qu’au Squash Québec Open. Le Lévisien s’est incliné en finale à Mexico City et a ensuite enchaîné les victoires ainsi que remporté les deux autres tournois qui se déroulaient à Bogota et à Montréal.

Concours hippique : vers une édition complexe

La 43e édition du Concours hippique de Lévis débutera ce 8 septembre, en se pliant aux exigences sanitaires en vigueur dans la région. Cela a entraîné un travail supplémentaire à l’organisation de l’événement.

Apprendre à se battre comme nos ancêtres

Les résidents de Lévis pourront s’initier à l’escrime historique dès cet automne. L’Académie Scrimicie de Québec offrira dès septembre des cours d’initiation à son style d’escrime ancienne conçue dans la région.