Michel Tardif sera le candidat du Parti conservateur d’Éric Duhaime dans Bellechasse. Photo : Éric Gourde – La Voix du Sud

Comme l’a dévoilé il y a quelques semaines La Voix du Sud, le président de la Société historique de Bellechasse (SHB), Michel Tardif, sera le candidat du Parti conservateur du Québec (PCQ) dans Bellechasse lors des élections provinciales cet automne. Le chef de cette formation politique, Éric Duhaime, en a fait l’annonce lors d’une conférence de presse à Saint-Anselme, le 2 juin.

Résident de Saint-Henri depuis 1995, Michel Tardif est notamment détenteur d’un certificat et d’un baccalauréat en sciences biologiques de l’Université de Montréal. Depuis une vingtaine d’années, il travaille en restructuration organisationnelle.

L’ancien conseiller municipal de Saint-Henri s’est aussi impliqué au sein de l’Association des biologistes du Québec, du Regroupement des organismes de bassins versants du Québec (ROBVQ), du Conseil de bassin de la rivière Etchemin, la Réserve mondiale de la biosphère de Charlevoix de l’UNESCO et le Conseil régional de l’environnement Chaudière-Appalaches (CRECA). Pour expliquer son choix de porter les couleurs conservatrices, le président de la SHB a indiqué qu’Éric Duhaime et le programme du PCQ avaient fortement pesé dans la balance.

«Éric possède toutes les qualités et les prérequis pour occuper les fonctions de premier ministre du Québec. La deuxième raison est le programme du Parti conservateur du Québec. Avec ce programme, Éric et les membres ont mis les bases pour faire du Québec un endroit où l’innovation sera encouragée, où les enfants seront fiers de demeurer, où les travailleurs seront respectés et où les aînés seront protégés», a déclaré le candidat du PCQ dans Bellechasse.

Du même souffle, comme plusieurs militants du PCQ, Michel Tardif a indiqué que la gestion de la crise de la COVID-19 par le gouvernement actuel avait aussi été une motivation derrière ce saut en politique provinciale.

«Souvenons-nous de toutes les cicatrices découlant du manque de professionnalisme dans la gestion de la crise sanitaire, d’un gouvernement qui a choisi de gouverner par sondage plutôt que sur des bases scientifiques. Personne ne souhaite revivre le retrait du droit de pratiquer un sport ou de refuser une éducation de qualité à un jeune. Personne ne souhaite à nouveau abandonner nos aînés. Personne ne souhaite réélire un gouvernement qui gouverne par décrets et qui distribue des milliards unilatéralement», a soutenu M. Tardif.

Concrétiser le troisième lien

En ce qui a trait aux enjeux locaux qu’il souhaite aborder lors de la campagne, le candidat conservateur dans Bellechasse a indiqué qu’il désirait à renforcer le sentiment de fierté des jeunes face à leur milieu de vie et leur milieu scolaire, enrichir l’offre de services en formation professionnelle et favoriser la création d’emplois ainsi que le recrutement et la rétention de nouveaux travailleurs.

S’il est élu le 3 octobre prochain, il veut également régler le dossier des horaires de faction pour les ambulances dans Bellechasse, fournir une couverture cellulaire sur tout le territoire, faciliter l’intégration des activités agricoles et forestières au développement des municipalités, redonner aux municipalités l’autonomie en développement territorial ainsi que favoriser le développement des projets récréotouristiques et les projets culturels et patrimoniaux.

Mais le projet prioritaire pour celui «qui veut être la voix de Bellechasse à l’Assemblée nationale et pas la voix de l’Assemblée nationale dans Bellechasse» est la concrétisation du troisième lien interrives entre les rives sud et nord.

«J’ai l’intention de faire aboutir le dossier du troisième lien et de ne pas en faire uniquement une promesse électorale. Le troisième lien est vital pour le développement économique de notre comté et de toute notre région. Un gouvernement conservateur respectera les vœux des élus et des citoyens en procédant à la construction de ce lien si stratégique pour les régions de Québec, de Chaudière-Appalaches et de tout l’est du Québec», a conclu M. Tardif.

Les plus lus

Conseil en bref : des enjeux de main-d’œuvre retardent la collecte du compost

Le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, et les élus municipaux lévisiens se sont rassemblés à l’hôtel de ville de Lévis dans le cadre d’une séance ordinaire du conseil municipal, le 13 juin dernier. Voici un résumé des sujets qui ont été discutés et des résolutions qui ont été adoptées lors de cette réunion.

Pont Pierre-Laporte : Lehouillier lance un appel à la «solidarité régionale»

À la suite d’un reportage conduit par Radio-Canada qui révélait une situation d’urgence au niveau des suspentes du pont Pierre-Laporte, le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, a interpellé la population et a invité le ministère des Transports du Québec (MTQ) «à passer à l’action» dans le dossier du troisième lien, le 16 juin.

Bernard Drainville portera les couleurs de la CAQ à Lévis aux prochaines élections

Le premier ministre du Québec et chef de la Coalition avenir Québec (CAQ), François Legault, a confirmé les rumeurs que l’ancien ministre sous le gouvernement péquiste de Pauline Marois, Bernard Drainville, sera le candidat de la CAQ dans la circonscription de Lévis aux élections provinciales du 3 octobre prochain. De passage à Lévis, M. Legault a présenté son nouveau candidat, le 7 juin dernier.

Picard fier de son bilan

Quelques jours après la fin de la 42e législature à l’Assemblée nationale, le député provincial des Chutes-de-la-Chaudière, Marc Picard, a dressé le bilan de son dernier mandat lors d’une rencontre avec le Journal de Lévis. Selon l’élu de la Coalition avenir Québec (CAQ), les quatre dernières années ont permis plusieurs avancées pour sa circonscription.

Troisième lien : l’appui de la population demeure stable

La Ville de Lévis a révélé un sondage réalisé par la firme Léger lors d’un point de presse à l'hôtel de ville de Lévis, le 30 juin. L’échantillonnage indique un intérêt des populations de Lévis, Québec, de la MRC de Bellechasse ainsi que de la MRC de la Côte-de-Beaupré face au tunnel Québec-Lévis.

Des projets de logements sociaux soutenus par les gouvernements

Le ministre du Logement du Canada, Ahmed Hussen, et la ministre de l’Habitation du Québec, Andrée Laforest, sont ont annoncé, le 22 février, que 79 projets, qui permettront la construction de 1 458 logements sociaux et abordables au Québec, seront réalisés d’ici la fin de l’année 2022. C’est grâce à un investissement de près de 338 M$ prévu dans le cadre de la Seconde Entente Canada-Québec concern...

Un nouveau coup de pouce de Québec à Alliance-Jeunesse

Au nom de l’adjoint parlementaire du premier ministre pour le volet jeunesse, Samuel Poulin, le député des Chutes-de-la-Chaudière, Marc Picard, a annoncé, le 5 mai, qu’Alliance-Jeunesse Chutes-de-la-Chaudière recevra un appui gouvernemental de 99 802 $ pour son projet Tremplin-Autonomie.

Stéphanie Lachance est satisfaite de son bilan de mandat

Adjointe parlementaire à la famille et députée de Bellechasse, l'élue a partagé son bilan de ses quatre années passées dans sa circonscription, par l’entremise d’un communiqué de presse, le 15 juin. Mme Lachance s'est dite satisfaite travail qu’elle a réalisé durant son mandat.