Le presbytère de Saint-Michel-de-Bellechasse. CRÉDIT : COURTOISIE - ARCHIVES

La ministre de la Culture et des Communications, Nathalie Roy, et la députée de Bellechasse, Stéphanie Lachance, ont annoncé, le 13 décembre, la signature d'un avis d'intention de classement pour l'ensemble paroissial et le presbytère de Saint-Michel-de-Bellechasse.

Par cette décision, le gouvernement provincial protège donc le site, désormais classé en vertu de la Loi sur le patrimoine culturel. Pour tout immeuble classé, une autorisation de la ministre est notamment nécessaire avant «d'altérer, de restaurer, de réparer, de modifier de quelque façon ou de démolir en tout ou en partie cet immeuble, de le déplacer ou de l'utiliser comme adossement à une construction».

Rappelons que le presbytère de Saint-Michel est le troisième plus ancien presbytère au Québec. Érigé en 1740, il a été agrandi en 1790 et modifié en 1853 et en 1854. Il conserve des composantes de chacune de ces phases et n'a pas subi de modifications importantes depuis la décennie de 1920.

Pour ce qui est de l'ensemble paroissial, Québec estime qu’il est important de le protéger puisqu’il témoigne de l'histoire de la paroisse de Saint-Michel. L’ensemble comprend l'église, la grange à dîme, le cimetière et le presbytère. Les bâtiments et aménagements qu'il regroupe, bien qu'ils aient été modifiés ou reconstruits, occupent le même emplacement depuis 1712, ce qui en fait l'un des plus anciens noyaux paroissiaux du Québec.

Notons que la ministre de la Culture a également signé un avis d'intention de classement pour l'orgue de l'église de Saint-Michel, qui a été fabriqué en 1897 par le facteur Napoléon Déry, et pour le bâton de bedeau, qui a été conçu par l'orfèvre Laurent Amiot vers 1820.

Des élus heureux

À la suite de cette annonce, la députée de Bellechasse et le maire de Saint-Michel, Stéphane Garneau, ont salué la décision prise par la ministre de la Culture.

«Le presbytère est un témoin matériel de l'une des plus anciennes paroisses de la rive sud du Québec, voire d'Amérique, dont les origines remontent à 1678. Notre gouvernement est à l'écoute du milieu et c'est pourquoi la ministre pose ce geste fort de protection envers le presbytère. Maintenant, les gens doivent se mobiliser pour son avenir et le garder bien vivant! », a déclaré Stéphanie Lachance.

«Ce jour doit être marqué d'une pierre blanche. C'est une partie de l'histoire du Québec, l'histoire d'un héritage, que nous consolidons aujourd'hui. Un héritage qui nous a été confié, qui nous survivra et qui est en ce sens une sorte de balise, présente et future. Une société ne peut avancer sans savoir d'où elle vient. L'intention annoncée permettra de planifier de façon judicieuse, clairvoyante et responsable la préservation du presbytère et de son environnement, ce patrimoine matériel et visuel d'exception. Nous pourrons enfin nous donner la chance d'envisager un avenir prometteur pour ce bien des habitantes et habitants de Saint-Michel, ce bien collectif, ce bien national. Nous sommes très heureux et remercions la ministre de cette intention», a renchéri le maire de Saint-Michel-de-Bellechasse.

Les plus lus

La Ville inaugure le pavillon d’accueil du parc de la Rivière-Etchemin

Le projet de pavillon d’accueil du parc de la Rivière-Etchemin, qui représente un investissement de 3 M$, dont 1,9 M$ octroyés par le gouvernement du Québec via le Fonds d’appui au rayonnement des régions et 1,1 M$ par la Ville de Lévis, a été inauguré, le 18 novembre dernier. Ce dernier sera ouvert à la population dès le 3 décembre prochain.

Inflation : le gouvernement provincial dévoile les détails entourant l'envoi de nouveaux chèques d'aide

Comme il s'y était engagé en campagne électorale plus tôt cet automne, le gouvernement caquiste a officiellement confirmé, le 9 novembre, que Québec enverra un nouveau montant ponctuel à la majorité des Québécois pour les aider à faire face aux effets de l'inflation. Le ministre des Finances du Québec, Eric Girard, a alors présenté les détails entourant la mesure.

Bernard Drainville et son équipe passent à l’action

Le nouveau député de Lévis ainsi que ministre de l’Éducation et ministre responsable de la Chaudière-Appalaches, Bernard Drainville, a présenté les membres de son équipe de son bureau de circonscription, le 25 novembre. Avec l’aide de ses nouveaux collaborateurs, l’élu de la Coalition avenir Québec (CAQ) travaille déjà sur plusieurs de ses engagements de la campagne électorale.

Direction générale : Lévis recrute l’ancien PDG de la STQ

L’administration Lehouillier s’est une nouvelle fois tournée vers l’externe afin de trouver un nouveau directeur général pour la Ville de Lévis. C’est Stéphane Lafaut, le président-directeur général de la Société des traversiers du Québec (STQ) sur le départ de son poste, qui a été choisi à l’unanimité par le conseil municipal pour succéder à Simon Rousseau, qui a quitté la barre de la municipalit...

«M. Bonin soulève de faux problèmes», selon le maire

Quelques heures après une conférence de presse de Serge Bonin déplorant le manque de collaboration de Lévis Force 10 (LF10) en son endroit depuis son élection il y a un an, le maire de Lévis et chef de LF10, Gilles Lehouillier, a réagi à cette sortie. «Trouvant plutôt bizarre» les critiques lancées par le seul élu de l'opposition et représentant de Repensons Lévis (RL) à l'Hôtel de Ville, le magis...

«Le réflexe démocratique un peu disparu à Lévis», selon Bonin

Un an après son élection sous les couleurs de Repensons Lévis (RL), le conseiller municipal du district Saint-Étienne et seul représentant de l’opposition à l’Hôtel de Ville de Lévis, Serge Bonin, a fait une sortie, le 23 novembre, contre le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, et son parti qui détient le pouvoir au conseil municipal, Lévis Force 10 (LF10). Affirmant que «sa patience a atteint ses ...

Un premier congrès réussi pour Repensons Lévis

Le parti politique municipal lévisien Repensons Lévis (RL) tenait son premier congrès le 19 novembre dernier au Juvénat Notre-Dame à Saint-Romuald. À cette occasion, le parti d’opposition à la table du conseil municipal lévisien recevait Maxime Pedneaud-Jobin, ancien maire de Gatineau, et Louise Harel, ancienne ministre péquiste, présidente de l’Assemblée nationale du Québec de 2002 à 2003 et chef...

Conseil en bref : un surplus anticipé de 5,7 M$

Le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, et les élus municipaux lévisiens se sont rassemblés à l’hôtel de ville de Lévis dans le cadre d’une séance ordinaire du conseil municipal, le 14 novembre dernier. Voici un résumé des sujets qui ont été discutés et des résolutions qui ont été adoptées lors de cette réunion.

Abolition du sifflet de train à Charny : la Ville se tourne vers la médiation

Au cours des prochains jours, la Ville de Lévis fera parvenir une demande de médiation à l’Office des transports du Canada (l’OTC), un organisme réglementaire fédéral, afin de trouver un terrain d’entente avec le Canadien National (CN).

Le conseil du 28 novembre en bref

Le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, et les autres élus municipaux de Lévis se sont réunis pour une séance ordinaire du conseil municipal, le 28 novembre dernier. Voici un résumé des sujets d’importance qui ont été abordés lors de la réunion.