CRÉDIT : AUDE MALARET

Le public n’a pas boudé les retrouvailles, bien au contraire, avec le groupe qui a marqué le rock québécois des années 1990, jusqu’au milieu des années 2000. De passage sur la scène Hydro-Québec du Festivent vendredi soir, La Chicane a offert une prestation enlevée et touchante à la foule qui n’avait rien oublié des paroles de ses plus grands succès.

Plusieurs générations s’étaient réunies pour retrouver, ou faire découvrir aux plus jeunes, un groupe qui les a accompagnés jusqu’à sa séparation en 2006. La Chicane a ouvert la soirée avec sa plus récente chanson La dernière chicane, sortie en 2017, au moment où la nouvelle formation, constituée de Boom Desjardins, Dany et Martin Bédar, Éric Maheu, Yanick Boivin et Christian Legault, partait pour la tournée qui marquait son retour.

Plusieurs morceaux joués lors de cette dernière série de concerts sont réapparus, Au nom de la musique, Viens donc m’voir, J’veux pas vieillir, Jusqu'à dimanche. La Chicane n’a rien perdu de son énergie et les accents rock des chansons ont soulevé les spectateurs.

Entre souvenir et nostalgie, Boom Desjardins a évoqué les années écoulées par le nombre d’enfants, que les membres totalisent désormais. Le chanteur s’est rappelé ce temps où l’on achetait encore les albums de nos groupes préférés, écoutant ainsi toutes les chansons enregistrées sans se limiter aux seuls succès joués à la radio.

Le voyage dans le temps s’est poursuivi avec un medley composé de La blessure, Le fil et Le yab de Ste-Nitouche.

Dany Bédar a ensuite pris le micro pour Y’a du monde, Voyeur et Faire la paix avec l'amour, des chansons jouées pour la première fois dans une chambre d’hôtel et qu’il fallait faire entendre au public, a raconté Boom Desjardins. «Je suis convaincu que ces chansons là, vous les avez en dedans», a partagé le chanteur, qui est revenu avec Pour te voir.

C’est sur des rythmes country que le concert a continué avec Ma taverne et J’ai trop bu, avant de laisser place à un medley rock le Québec avec Donne-moi ma chance, Le train ainsi qu’Ombre et lumière.

Avant d’entamer Tu peux partir, Boom Desjardins a raconté l’histoire de cette pièce qu’il a écrite après le décès d’une amie de 19 ans, partie trop vite à cause d’une crise d’épilepsie. Il a ensuite continué avec Dieu et Je r’viens chez nous. La voix de Dany Bédar a résonné avec Histoire du bon vieux temps. Le tant attendu Calvaire a, presque, clos cette soirée pleine de ferveur.

La Chicane est revenue pour deux rappels, Juste pour voir le monde et Tu me manques, que la foule n’a pas manqué de reprendre en cœur, alors que le chanteur lui tendait le micro dans une dernière communion.


Les plus lus

Le folk poétique de James Forest à découvrir au VBP

Accompagné de son plus fidèle compagnon de route, sa guitare, l’auteur-compositeur-interprète James Forest sera de passage le 15 novembre, dans l’ambiance intimiste de la salle de Saint-Romuald.

Regart honoré par la Ville de Lévis

À l’occasion de la 33e édition des Prix d’excellence des arts et de la culture qui se tenait le 25 novembre à Québec, le centre d’artistes en art actuel Regart a remporté le Prix Ville de Lévis. L’organisme s’est mérité une bourse de 1 000 $. 

Natasha Kanapé-Fontaine en visite à Pointe-Lévy

L’artiste autochtone Natasha Kanapé-Fontaine, qui était de passage à Lévis à l’occasion d’un spectacle à L’Anglicane, a rendu visite aux élèves de l’École Pointe-Lévy, le 25 octobre.

François Bellefeuille au Cégep de Lévis-Lauzon

Bardé de récompenses pour ce deuxième one-man-show intitulé Le plus fort au monde, François Bellefeuille est passé maître dans l’art de faire rire. Le 14 novembre au Cégep de Lévis-Lauzon, l’humoriste se racontera avec la folie décoiffante qui a fait sa réputation.

Cindy Bédard traverse la vie en musique

La country de l’auteure-compositrice-interprète Cindy Bédard résonnera au Vieux Bureau de Poste le 22 novembre prochain. L’artiste à la voix unique présentera son plus récent opus Cœur sédentaire et de nouvelles chansons.

Le Chœur Polyphonique de Lévis fête ses 30 ans

Premier événement de cette saison anniversaire, le concert du temps des Fêtes de l’ensemble lévisien aura lieu le 8 décembre, à l’église Notre-Dame-de-la-Victoire, à Lévis. Noël français ouvrira les célébrations de la trentième année d’existence du chœur.

Prix Ville de Lévis : trois organismes dans la course

Les finalistes pour le Prix Ville de Lévis ont été dévoilés. Le gagnant sera annoncé le 25 novembre au Diamant, à Québec. Trois organismes lévisiens sont en lice : Regart, centre d’artistes en art actuel (sur la photo), l’Espace culturel du Quartier et l’Orchestre d’harmonie des Chutes.

L’ensemble J’ay pris amours célèbre Noël

Les musiciens et les chanteurs présente leur concert du temps des fêtes, Un nouveau-né à Bethléem, le 30 novembre à l’École de musique Jésus-Marie. Les pièces sont puisées dans des recueils de chants de Noël du 15e au 18e siècles, d’Europe et d’Amérique.

Le Chœur du Cégep de Lévis-Lauzon enchante Noël

Pour célébrer la joie du temps des fêtes et chasser le froid, le Chœur du Cégep de Lévis-Lauzon donnera son concert Noël Enchanté, le 1er décembre à l’église Christ-Roi.

Une soirée à rire en compagnie de Neev au VBP

L’humour explosif et corrosif de Neev débarque au Vieux Bureau de Poste (VBP), le 7 décembre. Avec un sens inné de l’autodérision, l’humoriste partage ses expériences dans son premier one man show.