La présidente d’honneur de la campagne de l’œillet 2020 dans la région, Me Lisa Fournier. CRÉDIT : COURTOISIE

Coronavirus oblige, la campagne de l’œillet a dû se transformer. Comme partout au pays, le volet régional de cette activité de financement au profit de la Société canadienne de la sclérose en plaques (SCSP) se déroulera cette année en ligne.

«Nous sommes très réalistes. Nous savons que plusieurs entreprises et particuliers font face à une situation financière difficile et que toutes les causes sont bonnes. Mais nous poursuivrons nos efforts en ligne», a partagé Lisa Fournier, avocate associée chez KSA Avocats qui est la présidente d’honneur de la campagne de l’œillet 2020 de la section Chaudière-Appalaches de la SCSP.

Rappelons que la campagne de l’œillet est une activité de financement importante pour l’organisme qui vient en aide aux personnes atteintes de cette maladie du système nerveux central. Environ les trois quarts des sommes récoltées sont remis aux chercheurs qui luttent contre le mal. Le reste des sous amassés va aux sections locales de la SCSP, afin de financer les services offerts aux personnes atteintes de la sclérose en plaques.

Comme dans les dernières années, l’organisme a sollicité les entreprises de la Chaudière-Appalaches lors d’une prévente de bouquets. Malheureusement, en raison de la crise de la COVID-19, les bouquets ne pourront être créés et livrés.

Pour poursuivre la récolte de dons, les organisateurs de la campagne de l’œillet dans la région ont donc demandé aux entreprises qui avaient accepté d’acheter des bouquets de convertir leur achat en don monétaire. La très grande majorité d’entre elles ont accepté.

Faire une différence

Dans les circonstances, Lisa Fournier espère que d’autres entreprises et les citoyens de la Chaudière-Appalaches encourageront cette campagne de l’œillet particulière en raison des impacts positifs de l’initiative.

«Quand j’ai été approchée pour assurer la présidence d’honneur de la campagne de l’œillet, j’étais très flattée puisque la section régionale vient en aide à des gens souffrant de la sclérose en plaques partout en Chaudière-Appalaches. Une personne très dévouée qui œuvrait à notre cabinet a appris un an avant sa retraite qu’elle souffrait de la sclérose en plaques. Toutes les maladies nous privent de la liberté, mais la sclérose comme le Parkinson sont plus insidieuses, puisque les personnes qui en souffrent deviennent prisonniers de leur corps. Quand on m’a approché pour cette campagne qui finance majoritairement la recherche contre la sclérose en plaques, c’est venu me chercher», a partagé l’avocate originaire de la Beauce.

Les entreprises qui désirent convertir leur bouquet d’œillets en don monétaire pour la campagne peuvent écrire à Nicole Guay, directrice de la section Chaudière-Appalaches de la SCSP, à nicole.guay@scleroseenplaques.ca. Pour faire un don à l’organisme, vous pouvez consulter lescleroseenplaques.ca/division/division-du-quebec.

Les plus lus

Ressourcerie de Lévis : comportements déplorables

Si la Ressourcerie de Lévis peut de nouveau recevoir des biens dont veulent se débarrasser les gens de la région, l’entreprise d’économie sociale fait face à un phénomène récurrent qui provoque du gaspillage. Contrairement aux consignes de la Ressourcerie, plusieurs Lévisiens déposent des matières à revaloriser à l’extérieur de son point de service de Lévis alors qu’il est fermé.

Ressources-Naissances poursuit sa mission

En raison des mesures de confinement mises en place par le gouvernement dans le but de freiner la propagation de la COVID-19, Ressources-Naissances a dû faire preuve de créativité afin de continuer à offrir ses services aux familles de la région.

5 jardins communautaires rouverts, 3 en projet à Lévis

Cinq jardins communautaires rouvriront progressivement à partir du 18 mai sur le territoire lévisien. Trois nouveaux emplacements cultivables seront accessibles aux Lévisiens dès 2021 et 2022.

Une fête des Mères tout de même soulignée

Afin de permettre à leurs résidents de célébrer la fête des Mères malgré le confinement imposé en raison de la pandémie, plusieurs résidences pour aînés lévisiennes ont tenu des activités spéciales la fin de semaine dernière.

Bouger sur son balcon

En collaboration avec l’Association des locataires (ADL) de l’Office municipal d’habitation de Lévis (OMH), l’OMH organise plusieurs activités sportives afin de permettre aux locataires de bouger sur leur balcon, directives sanitaires obligent.

Le CAPJ en mode proactif

Par voie de communiqué, le Centre aide et prévention jeunesse (CAPJ) a détaillé, le 4 mai, les diverses mesures qu’il a mis en place afin de supporter sa clientèle malgré les restrictions imposées par la crise de la COVID-19.

La campagne de l’œillet toujours en cours

Coronavirus oblige, la campagne de l’œillet a dû se transformer. Comme partout au pays, le volet régional de cette activité de financement au profit de la Société canadienne de la sclérose en plaques (SCSP) se déroulera cette année en ligne.

Desjardins s’associe à l’Appui pour soutenir les proches aidants

Pour faire face à l’augmentation des demandes d’aide au service Info-aidant, Desjardins et l’Appui se sont associés pour déployer de nouvelles ressources au bénéfice des proches aidants. Pour ce faire, la coopérative financière de Lévis a apporté son soutien financier à la consolidation du service à hauteur de 300 000 $.

Courir pour les banques alimentaires du Québec

Un collectif d’amis coureurs composé de Yvan L’Heureux (Rivière-du-Loup), Richard Turgeon (Gatineau), Anne Bouchard (Montréal), Marline Côté (Lévis) et Martine Marois (Rive-Sud de Montréal) ont lancé, le 26 avril à Rivière-du-Loup, un concept de course afin de venir en aide aux banques alimentaires du Québec : la SolidariCourse.

Une bénévole lévisienne récompensée pour son travail

Laurette Blanchet, une résidente de Charny, a récemment reçu un honneur bien particulier. En effet, la Lévisienne s’est vu remettre la Médaille du lieutenant-gouverneur du Québec pour les aînés afin de la récompenser pour ses nombreuses implications bénévoles.