CRÉDIT : COURTOISIE

Par voie de communiqué, le Centre aide et prévention jeunesse (CAPJ) a détaillé, le 4 mai, les diverses mesures qu’il a mis en place afin de supporter sa clientèle malgré les restrictions imposées par la crise de la COVID-19.

«Dès le 16 mars dernier, nous sommes passés en mode solution devant les défis posés par la pandémie de COVID-19 et l’impact sur nos clientèles en situation de vulnérabilité. […] C’est par des actions concrètes, soutenues par des intervenants engagés et appuyées par de solides partenaires, qu’ensemble nous pourrons vivre, le plus sereinement possible, les effets pervers du confinement et de la distanciation sociale», a fait savoir l’organisme lévisien, par voie de communiqué.

Dès le début d’avril, le CAPJ a conclu des ententes avec des propriétaires de motels (chambres ayant des accès extérieurs) afin de loger temporairement des personnes en instabilité résidentielle.

Également, l’organisme lévisien fournit à des personnes, fraîchement sorties de l’itinérance, un appareil mobile de base qui permet de maintenir un contact constant (textos et téléphonie) avec l’accompagnateur en stabilité résidentielle attitré.

Aussi, le CAPJ a conclu une entente avec une coopérative de solidarité en habitation afin de pouvoir utiliser un 5 1/2 destiné à dépanner des familles qui se retrouveraient à la rue en raison de la pandémie.

De plus, l’organisme tient des activités de transformation alimentaires afin d’éviter le gaspillage de nourriture tout en redistribuant les pains aux bananes, potages de carottes et autres plats concoctés à la clientèle du programme stabilité résidentielle.

Pour sa part, l’intervenante de proximité jeunesse discute quotidiennement, via les réseaux sociaux, avec des jeunes qui expriment des inquiétudes et angoisses. Elle produit aussi régulièrement des capsules vidéo destinées à prodiguer des encouragements.

Les intervenants accompagnent toujours la clientèle du CAPJ dans leurs démarches pour l’autonomie. D’ailleurs, afin de poursuivre les accompagnements/transport, l’organisme lévisien a acquis un véhicule. Au cours des prochaines semaines, il sera aménagé afin d’isoler l’espace conducteur des passagers.

«Merci à la Ville de Lévis, au Centre intégré de santé et services sociaux de Chaudière-Appalaches et au gouvernement du Canada de nous avoir accordé des aides financières afin de mettre rapidement en place ces mesures. Quand les personnes vulnérables et fragilisées vont bien, tout le monde va bien. Ce n’est qu’à ce prix et seulement à ce prix, que nous maintiendrons la paix sociale qui va faire en sorte que nous allons nous en sortir!», a conclu l’organisme.

Les plus lus

Ressourcerie de Lévis : comportements déplorables

Si la Ressourcerie de Lévis peut de nouveau recevoir des biens dont veulent se débarrasser les gens de la région, l’entreprise d’économie sociale fait face à un phénomène récurrent qui provoque du gaspillage. Contrairement aux consignes de la Ressourcerie, plusieurs Lévisiens déposent des matières à revaloriser à l’extérieur de son point de service de Lévis alors qu’il est fermé.

Ressources-Naissances poursuit sa mission

En raison des mesures de confinement mises en place par le gouvernement dans le but de freiner la propagation de la COVID-19, Ressources-Naissances a dû faire preuve de créativité afin de continuer à offrir ses services aux familles de la région.

5 jardins communautaires rouverts, 3 en projet à Lévis

Cinq jardins communautaires rouvriront progressivement à partir du 18 mai sur le territoire lévisien. Trois nouveaux emplacements cultivables seront accessibles aux Lévisiens dès 2021 et 2022.

Une fête des Mères tout de même soulignée

Afin de permettre à leurs résidents de célébrer la fête des Mères malgré le confinement imposé en raison de la pandémie, plusieurs résidences pour aînés lévisiennes ont tenu des activités spéciales la fin de semaine dernière.

Bouger sur son balcon

En collaboration avec l’Association des locataires (ADL) de l’Office municipal d’habitation de Lévis (OMH), l’OMH organise plusieurs activités sportives afin de permettre aux locataires de bouger sur leur balcon, directives sanitaires obligent.

Le CAPJ en mode proactif

Par voie de communiqué, le Centre aide et prévention jeunesse (CAPJ) a détaillé, le 4 mai, les diverses mesures qu’il a mis en place afin de supporter sa clientèle malgré les restrictions imposées par la crise de la COVID-19.

La campagne de l’œillet toujours en cours

Coronavirus oblige, la campagne de l’œillet a dû se transformer. Comme partout au pays, le volet régional de cette activité de financement au profit de la Société canadienne de la sclérose en plaques (SCSP) se déroulera cette année en ligne.

Lettre ouverte - Les gens à l’aide sociale doivent recevoir comme les aînés une aide financière en temps de crise

Depuis le début de la pandémie, plusieurs acteurs de la société demandent au gouvernement du Québec d’accorder une aide financière spéciale pour les personnes à l’aide sociale. Pourquoi, diront certains, alors que leurs prestations n’ont pas changé?

Courir pour les banques alimentaires du Québec

Un collectif d’amis coureurs composé de Yvan L’Heureux (Rivière-du-Loup), Richard Turgeon (Gatineau), Anne Bouchard (Montréal), Marline Côté (Lévis) et Martine Marois (Rive-Sud de Montréal) ont lancé, le 26 avril à Rivière-du-Loup, un concept de course afin de venir en aide aux banques alimentaires du Québec : la SolidariCourse.

Une bénévole lévisienne récompensée pour son travail

Laurette Blanchet, une résidente de Charny, a récemment reçu un honneur bien particulier. En effet, la Lévisienne s’est vu remettre la Médaille du lieutenant-gouverneur du Québec pour les aînés afin de la récompenser pour ses nombreuses implications bénévoles.