«J’ai vraiment vibré plus sur l’étage de l’oncologie. Je livrais le toutou, mais en plus je leur racontais mon histoire. Ils avaient une survivante devant eux qui leur apportait un toutou. Ça avait un double effet.» Photos : Courtoisie

Un ourson en peluche habillé d’un chandail vert avec des citations d’espoir pour aider à guérir les personnes atteintes de maladies, c’est ce que propose la Lévisienne Nancy Houle. Après avoir elle-même eu recours à ce moyen dans son processus de guérison lorsqu’elle était atteinte d’un cancer, elle a décidé de mettre sur pied le projet Toutou Guiri.

À l’âge de 23 ans, Nancy a appris qu’elle était atteinte du cancer des ganglions. Elle s’est alors achetée un ourson en peluche qu’elle avait nommé Guiri. Ce dernier a été son partenaire de chimiothérapie lors de chacun de ses traitements et l’a accompagné pendant son processus de guérison.

«Quand j’ai appris que j’avais un cancer, j’ai eu l’impression que les gens autour de moi ne le réalisaient pas et ne savaient pas comment m’aborder. Je n’avais pas de support de mon entourage. Dans une pharmacie, j’ai eu un coup de cœur. Lorsque j’ai vu un toutou écrit 100 ans, je me suis dis que moi aussi j’allais vivre jusqu’à 100 ans. C’était vraiment spontané. Je n’ai pas réfléchi», explique Nancy Houle qui raconte comment Guiri est apparu dans sa vie il y a de cela 23 ans.

Une idée qui mène à une autre

En 2019, le père de Mme Houle a dû, en raison de la maladie, être hospitalisé à plusieurs reprises et même entrer au bloc opératoire. C’est à ce moment qu’elle a eu l’idée de lui partager son toutou de l’époque ainsi qu’une feuille remplie de citations positives pour le soutenir dans cette épreuve.

«Quand papa a été hospitalisé, je me suis souvenue des phrases que moi j’utilisais lorsque j’avais le cancer. Lorsque j’allais le visiter, je me promenais et je voyais comment on peut être seul. Je me suis dit que ce devait être paniquant. Donc, (un toutou, ça apporte) du réconfort», souligne-t-elle.

La solitude, la tristesse et l’anxiété des patients l’ont touché et c’est à ce moment que l’initiative du toutou pour aider son père a pris une tout autre ampleur. L’événement concordait avec l’arrivée de la pandémie, ce qui lui a offert le temps de se concentrer pleinement sur le projet.

Collaboration pour offrir plus

À l’automne 2020, elle a décidé de passer à l’action. Amélie Lacasse travaille en collaboration avec elle et l’aide dans la broderie des citations d’espoirs sur les petits chandails verts des toutous Guiri. «L’ourson qu’Amélie m’a proposé ressemble énormément au mien, mais en beaucoup plus beau», ajoute Nancy sur un air amusé.

Elle aimerait également collaborer avec un organisme afin de continuer d’en faire la distribution, mais de façon plus régulière. Au départ, l’objectif de la Lévisienne était d’en offrir une centaine, un clin d’œil au message inscrit sur le chandail de sa première peluche. Pour atteindre son objectif, elle a amassé de l’argent avec l’aide de son entourage et d’un GoFundMe.

«Mais maintenant, je regarde mes toutous et ça me désolerait que ça se termine. Tout le monde était content, autant les patients que le personnel étaient touchés par le geste. Lors de ma première livraison, j’ai vibré, je me sentais vivante et utile. Je savais que j’étais exactement à l’endroit que je voulais être», se remémore-t-elle.

En novembre 2021, ce sont 50 toutous qui ont été distribués en oncologie, en pédiatrie et sur l’étage des chirurgies de l’Hôtel-Dieu de Lévis. La prochaine livraison est prévue en juin 2022 à l’Unité d’hémato-oncologie pédiatrique Charles-Bruneau du Centre hospitalier de l’Université Laval (CHUL) de Québec, où elle prévoit encore offrir près d’une cinquantaine de toutous Guiri pour atteindre son objectif.

La Lévisienne souhaiterait pouvoir livrer des peluches tous les jours pour donner espoir aux gens atteints de cancer. Pour ce faire, elle espère obtenir l‘appui financier d’un organisme.

Pour en connaître davantage sur le projet ou faire un don, consultez le www.guiri.ca.

Les plus lus

Une fête courue à Saint-Jean-Chrysostome

Tenue samedi dernier, la deuxième édition de la Fête des voisins de la rue du Meunier, à Saint-Jean-Chrysostome, s'est révélée un franc succès. Quant à la prochaine édition de la Fête de voisins de la rue du Meunier, les idées fusent déjà pour poursuivre sur cette belle lancée et développer encore davantage le concept pour 2023.

Plus de 150 000 $ récoltés pour la FHDL

La 11e édition du RAID Banque Nationale, qui s’est déroulée le 28 mai dernier, a permis d’amasser 150 180 $ pour la Fondation Hôtel-Dieu de Lévis (FHDL).

Des pizzas pour l’éducation

Pour une troisième année consécutive, la journée Generosa de la Piazzetta de Lévis se tiendra au profit de la Fondation Collège de Lévis. Toutefois, contrairement aux deux dernières années, l’édition 2022 de l’événement caritatif retrouvera, le 22 juin prochain, les pleines couleurs qui étaient siennes avant la pandémie.

Un nouveau coup de pouce au jardinage par l’Unisson

Pour une troisième année, le projet Jardinons à l’unisson de L’Unisson est de retour.

Centraide remet un montant record aux organismes de Lévis

Centraide Québec et Chaudière-Appalaches a distribué 1 338 530 $ à 22 organismes et projets communautaires de Lévis.

Franc succès pour la Marche de l'espoir

Tenue sous la présidence d’honneur de Marc Picard, député provincial des Chutes-de-la-Chaudière, l’édition 2022 de la Marche de l’espoir de la section Chaudière-Appalaches de la Société canadienne de la sclérose en plaques (SCSP) a été une réussite. L’événement caritatif a permis de récolter plus de 50 000 $, le 29 mai dernier.

Coup de pouce au comité Tous pour l’Ukraine

Le Club Rotary de Lévis a amassé, grâce à la générosité de ses membres, un montant de 1 200 $ pour le comité Tous pour l’Ukraine.

Le Grenier termine sa campagne avec 1,7 M$ amassés

L’objectif initial de 1,4 M$ a été dépassé. Débutée le 29 novembre 2019, cette campagne de financement visait à soutenir la relocalisation du Comptoir Le Grenier.

Don de 2 000 $ au Grenier

Le directeur général du Comptoir alimentaire Le Grenier, Stéphane Clavet, a récemment reçu des mains de la directrice de la Fondation Meubles South Shore, Claudia Laflamme, un don de 2 000 $ pour les activités de l’organisme lévisien.

Un défi pour aider des hôpitaux québécois

La troisième édition du Défi des générations a été lancée le 14 juin. Par cet événement, divers intervenants veulent aider financièrement 17 fondations hospitalières du Québec, dont la Fondation Hôtel-Dieu de Lévis.