P.H. Tech compte 325 employés répartis sur quatre sites. Photo : Courtoisie

Pour soutenir sa croissance exceptionnelle, le fabricant de composants de fenêtres et de portes-patio P.H. Tech a accueilli de nouveaux investisseurs dans son capital, Banque Nationale Placements Privés et Desjardins Capital, qui ont permis à ses dirigeants de racheter l’entreprise de Lévis.

En 60 ans d’existence, la petite entreprise fondée à Lévis par deux entrepreneurs en construction, Raymond et Dominique Dallaire, est devenue un joueur majeur dans l’industrie canadienne, qui affiche des revenus de près de 100 M$. Dès ses débuts, P.H. Tech mise sur un nouveau matériau, le PVC, qui fera son succès, sans cesse renouvelé par les innovations de produit. 

«On est sur une belle lancée depuis les sept dernières années. Pour soutenir cette croissance, ça prend du capital. Il faut investir dans l’innovation et dans l’équipement», explique Caroline Dallaire, présidente de P.H. Tech depuis 2015 et représentante de la deuxième génération de dirigeants de la famille Dallaire.

Ce qui va justement amener l’entrée au capital de P.H. Tech de deux nouveaux actionnaires, Banque Nationale Placements Privés et Desjardins Capital, après le départ d’un fonds d’investissement plutôt spécialisé dans les entreprises de taille moyenne. C’est notamment la forte activité des secteurs de la construction et de la rénovation qui a encouragé le choix des investisseurs, convaincus par les réalisations et le potentiel de P.H. Tech.

Cet appui permettra ainsi à l’entreprise «d’avoir le capital nécessaire pour poursuivre son développement» et «les coudées franches pour poursuivre son plan de croissance», explique Desjardins Capital, en plus d’assurer «que l’expertise, les emplois et le contrôle de l’entreprise restent au Québec». 

Un savoir-faire né à Lévis

Tout commence en 1962 à Lévis, quand Raymond et Dominique Dallaire décident de proposer des fenêtres plus performantes à leurs clients, parfois mécontents des produits alors sur le marché. «Ils se sont mis à la table à dessin et ont commencé à concevoir des fenêtres. Ils ont continué à construire des maisons pour financer le démarrage de l’entreprise, jusqu’à ce qu’elle soit rentable», raconte Caroline Dallaire, la fille d’un des fondateurs. Aujourd’hui, P.H. Tech compte 325 employés répartis sur quatre sites, dont deux usines d’assemblage aux États-Unis. 

L’expertise de P.H Tech repose sur la production de composants. «On ne fait pas de fenêtres finies, on vend à des manufacturiers, précise la dirigeante. Donc, on ne voit jamais le nom P.H. Tech quand on achète une fenêtre ou une porte, mais nous sommes derrière la conception du produit, la production de toutes les pièces qui vont être assemblées par nos clients, les manufacturiers.» 

Et, c’est ce savoir-faire qui a été développé dans l’usine de Lévis. D’abord, le PVC est venu remplacer l’aluminium et le bois. «Dans ce temps-là, c’était un nouveau matériau, rappelle Caroline Dallaire. Rapidement, même si le Québec est son marché naturel, l’entreprise a eu opportunité d’exporter au Canada, même en Europe, et aux États-Unis.»

En 1978, c’est au tour de la porte-patio de faire son apparition sur le marché. «Son avènement à la fin des années 70 nous a fait connaître et on a pris beaucoup d’ampleur. C’était l’une des premières portes qui n’était pas en aluminium, souligne la présidente. À la fin des années 80 et début des années 90, les fenêtres qui étaient en bois avec des morceaux de PVC sont devenues des fenêtres tout en PVC.» 

P.H. Tech poursuit sur sa lancée en développant de nouveaux produits de plus en plus performants. L’entreprise a ainsi lancé une nouvelle fenêtre à verre triple pour répondre aux cibles de la certification américaine, Energy Star. Le secteur est en effet toujours poussé à davantage d’innovation pour répondre aux normes en matière de consommation d’énergie de plus en plus avancées. 

 

Les plus lus

Un nouveau projet immobilier voit le jour à Saint-Romuald

Les entreprises derrière Humā II ont officiellement lancé ce nouveau projet immobilier dans le quartier Saint-Romuald, le 19 juillet dernier.

Lévis veut attirer de nouveaux commerçants

En juin, la Ville de Lévis a lancé un nouveau programme pour favoriser l'implantation de nouveaux commerces de proximité, au rez-de-chaussée, ayant pignon sur rue et situés dans un de ses deux pôles commerciaux (quartier Miscéo et environs du Carrefour Saint-Romuald) ou d'un territoire qui fait l'objet d'un programme particulier d'urbanisme (PPU).

Une année inoubliable pour Parikart

L’année 2021-2022 aura été faste pour Parikart. L’entreprise lévisienne spécialisée en coiffure et en esthétique a poursuivi sa croissance, qui a été saluée par l’obtention de plusieurs honneurs.

Une nouvelle façon de faire la coiffure avec Atmosphère Catherine

Catherine Boismenu a lancé à la fin du mois d’avril Atmosphère Catherine, une entreprise lévisienne qui offre des services de coiffure à domicile, en entreprise, de remplacement en salon de coiffure ainsi que de formations pour les coiffeuses.

Solutions Cell Expert ouvre une boutique à Saint-Romuald

Bien implantée en Beauce, Solutions Cell Expert, une entreprise spécialisée dans les services de télécommunication, a ouvert les portes d’une boutique à Saint-Romuald, le 15 juin dernier.

Les filles à la découverte des professions du numérique

Le 19 mai dernier, des élèves de deux écoles secondaires de Lévis, le Juvénat Notre-Dame et l’École Pointe-Lévy, ont participé à l’édition 2022 de la Soirée Le code des filles (LCDF). Cette rencontre vise à encourager les jeunes filles à se lancer dans le monde du numérique et des nouvelles technologies.

Les producteurs de bleuets géants lancent leur saison

Les membres du Regroupement des bleuetières de la Chaudière-Appalaches ont officiellement lancé la saison 2022 des bleuets en corymbe (bleuet géant) au Repaire bleu fruité de Saint-Vallier, le 26 juillet dernier.

SQDC : les membres du SCFP veulent maintenir la pression

En grève depuis deux mois, les employés de la Société québécoise du cannabis (SQDC) membres du Syndicat canadien de la fonction publique (SCFP), dont ceux de la succursale du quartier Lévis, n'entendent pas lâcher le morceau et «ils sont toujours déterminés à obtenir un salaire décent», a fait savoir le syndicat le 21 juillet.

Un nouveau rendez-vous pour mettre à l'honneur les fraises et les framboises d'automne

La première édition de Festifraîches, un événement qui mettra à l'honneur les fraises et framboises d'automne du Québec, aura lieu les 12, 13 et 14 août.

Des entreprises lévisiennes se démarquent

L’Association des professionnels de la construction et de l’habitation du Québec (APCHQ) - région de Québec, a dévoilé, le 9 juin, les 19 projets lauréats des prix Nobilis 2022 (sur la photo), lors du gala soulignant l’excellence en habitation tenu au Palais Montcalm. Plusieurs entrepreneurs lévisiens de ce domaine ont vu leurs projets être primés.