CRÉDIT : ALEXANDRE BELLEMARE

Le centre pour personnes immigrantes le Tremplin de Lévis et la Chambre de commerce de Lévis (CCL) se sont unis pour organiser la première Journée de l’emploi à Lévis pour les personnes immigrantes, le 28 mars dernier. Près d’une trentaine de nouveaux arrivants en sol lévisien ont eu l’opportunité de visiter des entreprises de la région et de discuter avec ces différents employeurs qui sont activement à la recherche d’employés.

L’activité débutait avec la visite de trois entreprises, une opportunité de se faire connaître auprès des entrepreneurs pour ces travailleurs étrangers dont certains étaient installés depuis moins d’un mois au Canada. C’était aussi l’occasion rêvée pour les entrepreneurs d’engager de nouveaux travailleurs de plus en plus rares dans la région.

Sur l’heure du dîner, les participants avaient la chance de rencontrer les représentants d’une dizaine d’entreprises lévisiennes et d’agences de placement prêtes à les rencontrer et leur offrir de l’information. «Ça nous permet d’aller recruter dans un bassin de travailleurs qu’on connaissait moins par le passé, c’est un bon moyen de rencontrer ces candidats. De plus, ces nouveaux arrivants ne savent pas nécessairement où aller chercher lorsqu’ils arrivent ici. Avec la journée d’aujourd’hui, ils ont un accès facile à plusieurs entreprises dans le besoin. Pour nous, ça nous permet de les découvrir», a expliqué Isabelle Morency de la Coopérative de services Rive-Sud.

La journée se terminait par un atelier animé par Trajectoire-emploi sur les réalités québécoises du milieu du travail comme les normes du travail et de la santé et la sécurité au travail, la qualification et la reconnaissance des acquis ainsi que la culture québécoise en recherche d’emploi.

Un défi pour l’employeur et l’employé?

Les représentantes d’entreprises présentes à l’activité s’entendent toutes sur cette nouvelle réalité qu’est le recrutement de personnes immigrées. En fait, ce processus ne représente pas un défi supplémentaire, mais plutôt un nouveau créneau sur lequel miser pour les employeurs. «L’immigration est la solution à la pénurie de main-d’œuvre. Dans l’accueil et l’intégration, on est là pour eux. Je pense à un Brésilien que nous avons engagé chez nous. Il était plus timide au niveau du langage en commençant, mais on l’a intégré facilement dans l’équipe et la barrière de la langue est tombée. C’est devenu la réalité des entreprises», ajoute Geneviève Faucher de chez Logisco.

Malgré les quelques semaines séparant leur arrivée et cette activité, la plupart des nouveaux arrivants voyaient cette journée d’un bon œil. «Pour moi, trouver un emploi n’est pas une inquiétude, car je suis très positive. C’est une journée très intéressante! C’est une opportunité, une bonne occasion. Ça facilite les choses», a exprimé Rebecca, une infirmière haïtienne qui vient tout juste d’arriver au Canada le mois dernier.

Un succès sur toute la ligne

Pour Martin Pellerin, président de la CCL, et Guillaume Boivin, directeur du Tremplin, cette activité financée par le ministère de l’Immigration est un succès sur toute la ligne. Ceux-ci s’attendaient à ne recevoir qu’une vingtaine d’inscriptions, c’est près d’une trentaine d’intéressés qui ont pris part à l’événement.

Si cette journée d’emploi est une première pour les deux organismes, il est clair qu’ils souhaitent en voir une deuxième édition. «Si nous sommes en mesure de renouveler ce financement auprès du ministère, il est évident qu’il pourrait y avoir un engouement autour de cette journée au cours des prochaines années», a conclu le directeur du Tremplin.

Les plus lus

Les fournisseurs de la Davie déjà à pied d’œuvre

À l’aube de l’inclusion de la Davie au sein de la Stratégie nationale de construction navale, plus de 200 fournisseurs se sont rassemblés le 28 janvier à Lévis lors de l’assemblée générale annuelle de l’Association des fournisseurs de Chantier Davie Canada.

Une bourse d’honneur pour le Bunker de la science

Dans le cadre d’une initiative du gouvernement du Québec, David Bertrand, cofondateur du Bunker de la science situé dans le secteur de la Traverse, s’est mérité une bourse de 25 000 $ et 1 an de mentorat offert par le Réseau M de la Fondation de l’entrepreneurship.

L'Entre-Côte Riverin ouvre ses portes à Saint-Romuald

Le restaurant Entre-Côte Riverin de Saint-Romuald, un établissement du Groupe D Resto, ouvre ses portes aujourd'hui.

Nouveaux propriétaires pour les Portes du Québec

Stéphanie Poitras et son conjoint Simon Lachance ont acquis, le 1er octobre, les Portes du Québec, une entreprise lévisienne spécialisée dans la vente, l’installation et la réparation de portes de garage Garaga.

Lévis se distingue au gala des prix Nobilis

L’Association des professionnels de la construction et de l’habitation du Québec (APCHQ) – région de Québec, a dévoilé, le 28 novembre, les 21 projets lauréats d’un Prix Nobilis 2019, dans le cadre de la 33e édition de son gala, célébrant l’excellence en habitation sur le territoire de l’APCHQ - région de Québec. Plusieurs projets réalisés par des entrepreneurs lévisiens ou à Lévis ont été honorés...

Retour d’un important rendez-vous pour les chercheurs d’emploi

La neuvième édition du Salon de l’emploi Lévis-Bellechasse aura lieu les 13 et 14 mars, au Centre de congrès et d’expositions de Lévis.

Un centre d’entraînement dans le quartier Miscéo

Gym Facteur 23 a officiellement ouvert ses portes le 14 décembre dernier.

La semaine de la Poutine bientôt de retour

C’est du 1er au 7 février prochain que se tiendra la huitième édition de La semaine de la Poutine (Poutine Week). 96 établissements de la grande région de Québec prendront part à la compétition culinaire amicale, dont plusieurs de Lévis.

L’École des entrepreneurs du Québec s’implantera à Lévis

En pleine croissance, l’École des entrepreneurs du Québec (EEQ) créera quatre nouveaux campus. La Chaudière-Appalaches fait partie des quatre régions retenues avec les Laurentides, la Montérégie et le Saguenay−Lac-Saint-Jean.

Un nouveau chef à L’intimiste

Martin Patry, propriétaire du restaurant L’intimiste, a annoncé, le 27 janvier, la venue d’un nouveau chef à son restaurant. Depuis les dernières semaines, Guillaume Mundviller (sur la photo) est à la barre des cuisines de l’établissement du Vieux-Lévis.