Le directeur général de la Ville de Lévis, Simon Rousseau, à droite sur la photo, a transmis des excuses aux MRC de la région. CRÉDIT : ARCHIVES

La Ville de Lévis a transmis, le 8 avril dernier, une correspondance aux MRC de Chaudière-Appalaches, excluant celle de Lotbinière, s’excusant d’être intervenue auprès d’entreprises de la région pour les inviter à s’installer sur son territoire.

Par Éric Gourde - Collaboration spéciale La Voix du Sud

La Ville de Lévis avait en effet transmis, le 5 mars dernier, un courriel à 43 entreprises de la région afin de faire la promotion des services offerts par sa direction du développement économique. Une deuxième missive devait être acheminée à ces mêmes entreprises pour rectifier la situation.

La chose en a surpris plusieurs, particulièrement chez les élus, surtout que le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, avait récemment fait une virulente sortie devant ses homologues contre la Ville de Québec, dénonçant des agissements semblables.

Le directeur au développement des affaires et commissaire industriel chez Développement économique Nouvelle-Beauce, Claude Drouin, confirme avoir été mis au fait de cette communication.

«On a eu vent de ça, c’est sûr. Il y a une belle solidarité en Chaudière-Appalaches. C’est un peu comme une loi non-écrite où on travaillera pour emmener des entreprises chez-nous, mais pas en allant les chercher au détriment de nos voisins. On comprend que c’est la solidarité qui prendra le dessus.»

Le président de la Chambre de commerce Bellechasse-Etchemins, André St-Hilaire, ne sait pas si des entreprises de la région ont été sollicitées. Il avoue être surpris de la situation.

«Si nous avions été mis au fait de la chose, nous aurions réagi. Il ne faut pas que les grands centres commencent à vouloir nous voler des entreprises déjà établies. Nous avons suffisamment de difficultés comme cela. L’inverse est aussi vrai. Les entrepreneurs sont assez grands pour savoir où ils doivent s’établir.»

Le directeur général de la Ville de Lévis, Simon Rousseau, parle d’un geste isolé. «On essaie de respecter le partenariat déjà établi avec nos partenaires. Cela a été fait était dans un esprit de promotion et de mise en valeur de notre ville, mais pas au détriment du développement des autres MRC, surtout chez les entreprises déjà établies.»

M. Rousseau ajoute que l’administration de la Ville de Lévis s’est assurée de redonner des orientations claires sur le respect de ce partenariat. «Si on va chercher d’autres partenaires ailleurs, dans d’autre régions, tant mieux, et si cela vient rayonner sur des fournisseurs ou autres dans d’autres MRC, cela sera le meilleur des deux mondes.»

Il demeure convaincu que l’intention de sa ville était la bonne, mais que le travail doit se faire de manière plus régionale. «La Ville de Lévis rayonne et est un peu plus grosse, sans prétention, alors de sentir qu’elle met des efforts dans sa promotion est peut-être normal. L’objectif ultime n’était pas ça, mais plutôt de servir de locomotive à l’ensemble de la région et de se servir des avantages de tout le monde pour y trouver notre compte.»

Enfin, M. Rousseau espère que les malentendus seront évités et que le message sera bien compris par les régions voisines.

Les plus lus

Une trentaine de spécialistes souhaités au Complexe Santé Lévis-Les Rivières en 2021

Medway, qui gère trois complexes médicaux à Lévis, annonce deux nouveaux investissements sur le territoire. Le groupe agrandira le Complexe Santé Lévis-Les Rivières pour 10 M$. L’entreprise lévisienne s’est aussi portée acquéreur des murs et du terrain de la Clinique médicale Lévis-Métro.

Desjardins investira plus de 160 M$ pour favoriser la relance économique

Alors que le Québec amorce la reprise de ses activités, le Mouvement Desjardins a annoncé, le 29 avril, la mise en place de diverses initiatives afin de favoriser la relance économique de la Belle Province et de l'Ontario. La coopérative financière basée à Lévis investira notamment 160 M$ pour ce motif.

Faire sa part pour protéger les anges gardiens

Comme d’autres entreprises du Québec, Isolation Tex Fab s’est jointe à l’effort industriel qui s’est mis en branle afin de produire des équipements de protection contre le nouveau coronavirus. L’entreprise de Charny a modifié du jour au lendemain sa production pour créer notamment des jaquettes de protection réutilisables.

Une entreprise lévisienne masque le premier ministre

Isabelle Senay et son équipe ont été mises sous les projecteurs le 18 mai dernier lorsque le premier ministre du Québec, François Legault, a fait savoir lors de son point de presse quotidien que le masque qu’il arborait provenait de l’entreprise lévisienne Ruban et bouton.

Les services funéraires perturbés par la COVID-19

La crise de la COVID-19 entraîne son lot de défis pour plusieurs entreprises de la région. Le domaine funéraire n’y fait pas exception et le Groupe Garneau thanatologue, maison funéraire lévisienne, doit plancher sur diverses solutions afin de faire face aux problèmes particuliers que vit cette industrie.

Des organisations heureuses

Plusieurs organisations représentant des entrepreneurs de la région n'ont pas caché leur joie, le 28 avril, après l'annonce du gouvernement provincial d'une reprise graduelle des activités économiques dans la province.

Gestion Travail Chaudière-Appalaches poursuit ses activités à distance

Si elle a dû fermer les portes de ses installations du quartier Lévis, Gestion Travail Chaudière-Appalaches (GTCA), une entreprise d’entraînement, poursuit ses activités à distance et est à la recherche de chômeurs qui désireraient obtenir de l’expérience professionnelle dans divers domaines d’activités.

Primes pour les employés de résidences pour aînés : la CSN déplore le comportement du Groupe Sélection

Par voie de communiqué, plusieurs dirigeants de la Confédération des syndicats nationaux (CSN) ont déploré, le 21 mai, que le Groupe Sélection «a choisi à ce jour de ne pas verser les montants rétroactifs au 15 mars» à ses employés alors que «plusieurs employeurs du secteur privé ont accepté de verser des primes à leurs employés des résidences pour personnes âgées pour la durée de la crise de la C...

Réseau Emplois 50 ans + annulé

En raison de la crise de la COVID-19 toujours en cours et des directives sanitaires en vigueur, APE Services d’aide à l’emploi a annoncé, le 30 avril, l’annulation de Réseau Emplois 50 ans +.

La COVID-19 influence les résultats financiers de Desjardins

Le Mouvement Desjardins a présenté, le 13 mai, ses résultats financiers pour le premier trimestre de 2020. Une baisse des excédents est survenue, provoquée par la crise économique causée par la pandémie de la COVID-19.