Les commerçants du secteur de la Traverse espèrent développer un esprit de vie de quartier dans cette partie de la ville. CRÉDIT : AUDE MALARET

À la suite de l’annonce par le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, du futur déploiement de la stratégie commerciale du secteur de la Traverse, des commerçants ont fait le point sur la situation du quartier qui a vu deux entreprises, le restaurant Barbacoa et la franchise Tim Hortons, fermer leurs portes dans les dernières semaines.

«Le monde attire le monde. De voir deux commerces fermer, c’est sûr que ça amène des réflexions sur les solutions à envisager pour profiter de la manne qui passe sur le quai Paquet», lance d’emblée Michael Deschamps-Robin, propriétaire du Café Bonté Divine. En effet, la situation actuelle fait en sorte que la saison morte est difficile pour ces commerçants puisque les activités dans le quartier sont rares et les stationnements limités.

«Il y a quelque chose à faire l’hiver, c’est certain! De mettre en place des installations touristiques et familiales temporaires comme une glissade, par exemple, serait une idée», partage M. Deschamps Robin.

Pour ce qui est des stationnements, Martin Vaillancourt, propriétaire de la microbrasserie Le Corsaire, affirme qu’il y a des lacunes.

«Les gens viennent se stationner le matin, traversent à Québec et reviennent le soir chercher leur véhicule, rares sont ceux qui reçoivent des amendes. Donc, les clients des commerces du secteur n’ont nulle part où se stationner», constate l’entrepreneur pionnier du secteur de la Traverse.

«Ça revient toujours aux espaces de stationnement, il faut vraiment en trouver plus et que ce ne soit pas compliqué d’utilisation», ajoute M. Deschamps-Robin.

Des travaux prévus depuis 10 ans déjà

 Si la quantité de travaux du plan de revitalisation du secteur de la Traverse de la Ville est connue depuis longtemps, le Corsaire en a tout de même souffert. «Il y a toujours eu trois accès pour le secteur de la Traverse, mais dans les dernières années (2014-2015-2016-2017), il y a eu des entraves routières. Ça a changé les habitudes de bien des clients qui avaient pris l’habitude de venir nous voir quand le secteur était facilement accessible. On a perdu beaucoup de clients», explique M. Vaillancourt.

D’un autre côté, le propriétaire du Café Bonté Divine a dû s’organiser pour maintenir sa clientèle le temps de ces entraves routières, un défi qu’il avait envisagé dès son implantation dans cette partie de la ville. «Je n’ai jamais été réfractaire aux travaux, au contraire, j’étais au courant quand je me suis installé ici», affirme-t-il.

Une mentalité de vie de quartier à développer

 Les deux entrepreneurs s’entendent sur le fait qu’il manque de services et de diversité dans le secteur de la Traverse.

«Il n’y a pas de services de proximité. Donc, les gens débarquent du traversier, regarde les installations, mais il n’y a rien à faire. Alors, ils repartent et je les comprends», souligne le propriétaire du Corsaire.

«Je me bats pour ce quartier, je veux que ça pop et que ça évolue. Il manque de diversification des services dans le coin, il faudrait se concentrer sur une harmonie des commerces. Ajouter un marché public et offrir des produits locaux serait super!», renchérit M. Deschamps-Robin.

Si la Ville souhaite que le potentiel commercial de 37 M$ prévu se concrétise, il faudra envoyer le bon message aux futurs commerçants du quartier, selon les entrepreneurs de la rue Saint-Laurent.

«Lorsque je parle avec d’autres commerçants, ils ne sont pas intéressés à venir s’y installer parce qu’il n’y a pas de stationnements, c’est un gros problème», rapporte le propriétaire du Café Bonté Divine.

«Il faut élaborer une stratégie qui pense aux commerces déjà établis pour qu’ils puissent facilement opérer durant les travaux, c’est la base. Si tu tues tes commerces locaux, tu n’envoies pas un bon message pour les prochains qui s’en viennent», conclut Martin Vaillancourt.

Les plus lus

Deux garages de la région récompensés par NAPA

Dans le cadre de l’événement virtuel Une soirée pour vous dire merci… c’est vrai organisé par NAPA région du Québec, les garages Pièces d’auto Alain Côté de Bernières et Mécanique auto D.R. de Saint-Étienne-de-Lauzon ont remporté la médaille d’or dans leur catégorie respective, le 17 décembre dernier.

Une boutique vendra des produits issus du chanvre à Lévis

Déjà propriétaire d’une concession de la chaîne à Saint-Georges, Éric Poulin a obtenu une nouvelle concession de la Maison d’Herbes café-boutique à Lévis. Le commerce qui vendra des produits à base de chanvre ouvrira en février, dans un des locaux du 95, route du Président-Kennedy.

L’APCHQ anticipe une prochaine année particulière

L’Association des professionnels de la construction et de l’habitation du Québec (APCHQ) a présenté, le 9 décembre, ses prévisions économiques pour 2020-2021. Après une dernière année «étonnante» où travaux de rénovation et achat d’une propriété plus grande ont été au menu de plusieurs ménages, l’organisation prévoit un recul des nouvelles constructions, mais un fort rebond de la rénovation en 202...

Le Maxi de Lévis célèbre ses 25 ans

Le magasin Maxi de Lévis célèbre cette année son 25e anniversaire. L’épicerie située dans le centre-ville de Lévis a été inaugurée le 13 décembre 1995.

2021 sous le signe des opportunités et de la relance

L’année 2020 a été éprouvante pour la Chambre de commerce de Lévis (CCL) et ses membres. Marie-Josée Morency, directrice générale et vice-présidente exécutive de la CCL, souhaite que 2021 soit remplie d’opportunités et que la relance économique se fasse en grand pour les entreprises de la région et pour l’organisation lévisienne.

Une bande pour protéger les paniers et lutter contre la COVID

L’entrepreneur de Saint-Étienne-de-Lauzon et président de Protection DB, Marc Dion, a créé une bande protectrice qui se met sur la poignée d’un panier d’épicerie ou d’un chariot afin de protéger les mains de tout contact avec une surface contaminée.

La CCL dévoile les commerces qui remportent son concours

La Chambre de commerce de Lévis (CCL) a annoncé les gagnants de son concours Magie des fêtes – Lévis en lumière parmi ses membres participants, en collaboration avec RBC, le 17 décembre dernier. La CCL avait invité les commerçants à décorer et illuminer leur entreprise et à lui envoyer une photo afin d’apporter de la gaieté en cette période des fêtes particulière pour les entrepreneurs. Le ...

Fuite de données chez Promutuel Assurance : l'entreprise fait le point

Dans la foulée de l'incident de sécurité dont elle a été victime et forte d'une analyse préliminaire menée par ses experts, Promutuel Assurance a fait le point, le 15 janvier dernier, concernant les données de ses membres-assurés et celles de ses employés, actuels et passés, et retraités.