Les plaques signalétiques et les pictogrammes sont tous phosphorescents afin d’être visibles dans le noir. CRÉDIT : ÉMILIE PELLETIER

C’est avec une volonté d’améliorer la sécurité des aînés et de favoriser le travail des intervenants en résidence que Marc Paradis s’est lancé en affaires en 2017, en mettant sur pied un outil de pictogrammes universels. Son récent passage à l’émission télévisée Dans l’œil du dragon contribuera peut-être à donner, comme il l’espère, une plus grande visibilité à son entreprise Phase Sécur.

Fort d’une expérience de plusieurs années en tant que directeur d’une maison pour retraités de quelque 400 unités à Victoriaville, Marc Paradis, qui réside aujourd’hui dans le secteur Saint-David, a toujours eu à cœur d’assurer le bien-être des personnes âgées. Après deux années de repos en sabbatique, il a fait le choix de mettre sa retraite à profit, en créant un outil qui favoriserait la communication et la sécurité entre les murs des résidences pour aînés.

«Après avoir été confronté aux inquiétudes quotidiennes des résidents par rapport à leur sécurité, j’ai lancé un projet-pilote en collaboration avec la résidence où je travaillais et ça a été un franc succès», raconte-t-il. Il a dès lors développé un système de repères visuels destiné à tout immeuble abritant des personnes âgées, et il espère qu’il s’imposera comme un standard québécois. Son concept est d’ailleurs déjà approuvé par plusieurs instances, telles que la FADOQ et le ministère de la Santé. 

Rassurer par l’illustration

 Installée à chacune des portes des unités, une maisonnette contient des pictogrammes illustrant les particularités des conditions de santé de l’occupant. En suivant le code de couleurs classique du vert-jaune-rouge, le Lévisien a d’abord repris cet indicateur qui indique le niveau de mobilité des gens, partant de l’autonomie complète à la non-autonomie, passant par l’autonomie partielle.

Toutefois, Phase Sécur y ajoute d’autres spécifications sur l’état de santé qu’il pourrait être nécessaire pour un intervenant de savoir rapidement en cas d’urgence. On pense par exemple aux handicaps visuels ou auditifs et au moyen de déplacement. «L’objectif est de faciliter le travail des intervenants de la résidence et des services d’urgence», explique M. Paradis, précisant que la cheminée de la maisonnette de Phase Sécur permet aux pompiers d’indiquer si le logement a été évacué lors d’un incendie, s’il est vacant, ou encore si le locataire est absent.

Plus de visibilité grâce aux Dragons 

Jusqu’à présent, le chef d’entreprise estime que Phase Sécur a fait ses preuves dans une douzaine de projets partout au Québec, dont à la résidence le Petit domicile de Charny, où un projet-pilote a été lancé en 2017. «Les employés de soins et de maintenance sont plus au courant des conditions de leurs résidents, ce qui rassure grandement les aînés et leurs familles», note-t-il fièrement.

Le dragon Nicolas Duvernois a d’ailleurs été charmé par le concept Phase Sécur en choisissant d’investir 30 000 $ dans l’entreprise, pour 10 % de celle-ci. Marc Paradis est confiant que cette association lui permettra d’amener son projet à un autre niveau.

Les plus lus

Une trentaine de spécialistes souhaités au Complexe Santé Lévis-Les Rivières en 2021

Medway, qui gère trois complexes médicaux à Lévis, annonce deux nouveaux investissements sur le territoire. Le groupe agrandira le Complexe Santé Lévis-Les Rivières pour 10 M$. L’entreprise lévisienne s’est aussi portée acquéreur des murs et du terrain de la Clinique médicale Lévis-Métro.

Desjardins investira plus de 160 M$ pour favoriser la relance économique

Alors que le Québec amorce la reprise de ses activités, le Mouvement Desjardins a annoncé, le 29 avril, la mise en place de diverses initiatives afin de favoriser la relance économique de la Belle Province et de l'Ontario. La coopérative financière basée à Lévis investira notamment 160 M$ pour ce motif.

Faire sa part pour protéger les anges gardiens

Comme d’autres entreprises du Québec, Isolation Tex Fab s’est jointe à l’effort industriel qui s’est mis en branle afin de produire des équipements de protection contre le nouveau coronavirus. L’entreprise de Charny a modifié du jour au lendemain sa production pour créer notamment des jaquettes de protection réutilisables.

Une entreprise lévisienne masque le premier ministre

Isabelle Senay et son équipe ont été mises sous les projecteurs le 18 mai dernier lorsque le premier ministre du Québec, François Legault, a fait savoir lors de son point de presse quotidien que le masque qu’il arborait provenait de l’entreprise lévisienne Ruban et bouton.

Les services funéraires perturbés par la COVID-19

La crise de la COVID-19 entraîne son lot de défis pour plusieurs entreprises de la région. Le domaine funéraire n’y fait pas exception et le Groupe Garneau thanatologue, maison funéraire lévisienne, doit plancher sur diverses solutions afin de faire face aux problèmes particuliers que vit cette industrie.

Des organisations heureuses

Plusieurs organisations représentant des entrepreneurs de la région n'ont pas caché leur joie, le 28 avril, après l'annonce du gouvernement provincial d'une reprise graduelle des activités économiques dans la province.

Primes pour les employés de résidences pour aînés : la CSN déplore le comportement du Groupe Sélection

Par voie de communiqué, plusieurs dirigeants de la Confédération des syndicats nationaux (CSN) ont déploré, le 21 mai, que le Groupe Sélection «a choisi à ce jour de ne pas verser les montants rétroactifs au 15 mars» à ses employés alors que «plusieurs employeurs du secteur privé ont accepté de verser des primes à leurs employés des résidences pour personnes âgées pour la durée de la crise de la C...

Réseau Emplois 50 ans + annulé

En raison de la crise de la COVID-19 toujours en cours et des directives sanitaires en vigueur, APE Services d’aide à l’emploi a annoncé, le 30 avril, l’annulation de Réseau Emplois 50 ans +.

La COVID-19 influence les résultats financiers de Desjardins

Le Mouvement Desjardins a présenté, le 13 mai, ses résultats financiers pour le premier trimestre de 2020. Une baisse des excédents est survenue, provoquée par la crise économique causée par la pandémie de la COVID-19.

Le taux de chômage explose dans la région

La crise de la COVID-19 continue d’être dommageable pour l’économie. Selon les dernières estimations que l’on peut retrouver dans l’Enquête sur la population active (EPA) du mois d’avril de Statistique Canada, le taux de chômage de la région métropolitaine de recensement (RMR) de Québec, dont fait partie de Lévis, a atteint 9,5 % au mois d’avril.