Gil Sella et Marc Dion ont démontré les bienfaits du Trucker’s Step. CRÉDIT : COURTOISIE - DANS L'OEIL DU DRAGON

La participation de Trucker’s Barre à Dans l’œil du dragon le 5 juin a été couronnée de succès. En effet, l’entreprise de Saint-Étienne-de-Lauzon a séduit l’un des dragons de l’émission télévisée de Radio-Canada visant à encourager l’entrepreneuriat au Québec.

Accompagné de Gil Sella, son ami et actionnaire dans l’entreprise, Marc Dion, président fondateur de Trucker’s Barre, a présenté son entreprise qui produit des outils inventés par M. Dion permettant aux camionneurs d’effectuer leur travail en toute sécurité. Plus particulièrement, Marc Dion a démontré l’utilité du Trucker’s Step, une échelle qui permet aux camionneurs d’accéder au plancher de leur semi-remorque plateau plus rapidement tout en évitant les blessures.

Comme le concept de l’émission l’exige, les deux associés de Trucker’s Barre ont proposé 10 % des actions de leur compagnie aux dragons en contrepartie d’un investissement de 50 000 $.

Si les cinq dragons ont salué le modèle d’affaires de Trucker’s Barre, un seul membre du quintette a déposé une offre sur la table. Dragon invité lors de l’émission du 5 juin, Richard Voyer, vice-président exécutif et chef de la direction de Soprema (manufacturier de produits de construction), a offert 50 000 $ pour 20 % des actions de l’entreprise employant une dizaine de personnes. Une offre qu’ont rapidement acceptée Marc Dion et Gil Sella.

«Je suis très content de mon passage à Dans l’œil du dragon. Tous les dragons ont démontré un grand intérêt envers nos produits. J’étais heureux que Richard Voyer embarque dans notre entreprise. C’est un homme très sympathique et je crois que nous pourrons aller très loin grâce à son apport. On voulait quelqu’un qui pourrait nous aider pour la commercialisation. Il est de bon conseil», se réjouissait encore M. Dion, quelques jours après la diffusion de l’émission mettant en vedette Trucker’s Barre.

Faire une différence dans l’industrie

D’ailleurs, grâce à ce partenariat, Trucker’s Barre entend profiter de la visibilité donnée par Dans l’œil du dragon pour prendre de l’expansion sur les marchés canadien et américain. Pour ce faire, l’entreprise fondée il y a trois ans misera sur la qualité de ses produits fabriqués au Québec, dont le Trucker’s Step et le Trucker’s Barre (outil pour enrouler les courroies). Même qu’au cours des prochaines semaines, elle lancera un nouveau produit : un lance-courroie.

«Pour nous, la santé et la sécurité des camionneurs sont capitales. […] Ce que l’on aimerait, c’est de gagner 1 % du marché canadien et américain. Je serais le gars le plus heureux si nous pouvions atteindre cet objectif. Mais j’ai l’impression tantôt que deux camionneurs sur trois auront mes produits. Nous sommes en train de monter une belle compagnie au Québec», a conclu M. Dion, travailleur également du CN à Charny.

Les plus lus

C'est la fin pour le Cosmos Café Lévis

La COVID-19 aura eu raison d'un autre commerce lévisien. Les associés derrière la chaîne de restaurants Cosmos ont annoncé, le 16 juin, à leurs employés et à leurs partenaires qu'un processus est en cours afin de vendre l'établissement de Lévis, situé dans le quartier Miscéo.

Le Pacini de Lévis définitivement fermé?

Un autre restaurant lévisien sera vraisemblablement une nouvelle victime de la COVID-19. Selon un article de La Presse, le restaurant Pacini de Lévis n'ouvrira plus ses portes.

Ouverts ou fermés le 24 juin et le 1er juillet?

Le ministère de l’Économie et de l’Innovation a tenu à rappeler aux commerçants et aux consommateurs, le 16 juin, que les commerces de détail devront fermer leurs portes au public le mercredi 24 juin, à l’occasion de la Fête nationale du Québec, et le mercredi 1er juillet, à l’occasion de la fête du Canada. 

La COVID-19 a raison d'un gym lévisien

Energiegym, le centre d'entraînement de Saint-Romuald qui était également responsable du club de boxe Energybox, a annoncé sa fermeture définitive en raison de la crise de la COVID-19.

Se réinventer pour passer à travers

Entreprise événementielle florissante basée à Saint-Nicolas, le Groupe Satir Productions a été durement frappé par le confinement mis en place par le gouvernement provincial afin de freiner la propagation de la COVID-19. Cependant, la firme a développé de nouveaux services afin de poursuivre ses activités et rappeler ses salariés au boulot.

Un nouvel honneur pour le Quality Inn & Suites de Lévis

Dans le cadre des prix Satisfaction de la clientèle 2020, Choice Hotels Canada a remis le prix Platine au Quality Inn & Suites de Lévis. Cette distinction récompense les hôtels canadiens «pour leur excellence opérationnelle et leur dévouement à offrir un service de qualité supérieure».

Unis pour Lévis : une initiative pour l’achat local

La Chambre de commerce de Lévis (CCL) a lancé Unis pour Lévis dans le cadre du programme de Desjardins Du cœur à l’achat sur la plateforme La Ruche, le 29 juin. La CCL souhaite récolter 25 000 $ pour les entreprises d’ici et Desjardins s’engage à remettre le même montant qui sera amassé, jusqu’à concurrence de 25 000 $, à deux organismes qui se le partageront, c’est-à-dire l’ADOberge et la Fondati...

Lettre ouverte - L’acquisition d’un traversier d’outre-mer par le gouvernement fédéral sera-t-elle vraiment une solution temporaire?

Le gouvernement fédéral a fait l’annonce, la semaine dernière, de l’acquisition d’un traversier espagnol, le NM Villa de Teror, pour desservir les Îles-de-la-Madeleine. Bien qu’il s’agisse officiellement d’une solution dite «temporaire», en attendant la construction d’un navire de remplacement permanent par le Chantier Davie, la situation nous inquiète et nous amène à demander des précisions au go...

Soupir de soulagement pour les restaurateurs

Privés de leur salle à manger depuis la mi-mars en raison de la COVID-19, les restaurateurs ont dû faire des pieds et des mains pour maintenir leur commerce en vie. Depuis le 15 juin, les restaurants ont obtenu le feu vert de la Santé publique, tout en respectant les règles établies entourant la situation de pandémie, afin d’accueillir de nouveau leur clientèle dans leur salle à manger.

Un gadget pour faire respecter la distanciation sociale

Désirant aider ses homologues à ce niveau, Innovex, une entreprise de Saint-Nicolas, a récemment conclu un partenariat avec la firme italienne AME afin de distribuer sur le marché canadien l’EGOpro, un distanciateur qui permet de s’assurer que les personnes se trouvant dans une usine ou un commerce respectent la distance de deux mètres entre chacune d’entre elles.