CRÉDIT : GILLES BOUTIN - ARCHIVES

Plusieurs chauffeurs de taxi de Lévis prendront part, ce jeudi, à la grève tournante que les chauffeurs de taxi de partout au Québec ont amorcée aujourd’hui.

«Nous allons montrer notre solidarité avec nos autres collègues de partout au Québec. Nous allons assurer seulement les services nécessaires et essentiels. Nous ne prendrons pas d’autres courses que celles-là. C’est pour montrer notre opposition à la réforme de l’industrie du taxi désirée par le gouvernement provincial», a d’emblée expliqué Mohamed Mejri, directeur chez Taxi Lévis 4000, l’une des entreprises lévisiennes qui prendra au mouvement de protestation

Jeudi, les chauffeurs de taxi lévisiens débrayeront comme ceux de Québec, Gatineau, Le Gardeur, Lachute, Jonquière, Trois-Rivières, Granby, Baie-Comeau, Thetford Mines, Chicoutimi, Repentigny, Rouyn-Noranda, Mont-Joli et Cap-aux-Meules.

Mardi et mercredi, ce sont les chauffeurs de plusieurs autres villes québécoises qui ont débrayé ou débraieront. Vendredi, le cycle des grèves recommencera.

C’est principalement en raison des compensations offertes aux chauffeurs de taxi dans la réforme de l’industrie du taxi désirée par Québec, qui permettra notamment aux entreprises numériques de transport de personne comme Uber d’offrir leurs services partout au Québec.

Le gouvernement provincial offre présentement 814 M$ en compensations, tandis que les chauffeurs de taxi réclament plus de 1,3 G$. Cette somme permettrait selon ces derniers de les dédommager, en raison de la perte de valeur de leurs permis de taxis en raison de l’arrivée d’entreprises comme Uber sur le marché.

«Le montant offert actuellement par le gouvernement est insuffisant. Et pour le démontrer, c’est toute l’industrie du taxi qui se mobilise dans le cadre de cette grève tournante», a souligné M. Mejri.

Les plus lus

Saint-Vallier : La Mauve en danger

La coopérative La Mauve de Saint-Vallier, qui se spécialise dans la transformation et la distribution de produits bio et locaux, notamment à Lévis, vit des moments difficiles.

Celco fermera ses portes

Selon ce que rapporte Radio-Canada, l'usine de portes Celco, propriété de la multinationale Masonite située dans le parc industriel de Saint-Romuald, fermera ses portes. 60 personnes perdront leur emploi au cours des prochains mois en raison de cette décision.

La carrière du pharmacien lévisien Réjean Carrier applaudie

Réjean Carrier, pharmacien à la succursale Jean Coutu située au 6605, boulevard Guillaume-Couture à Lévis, a reçu le 15 novembre dernier le prix Reconnaissance Professionnelle Carrière dans le cadre du Symposium des pharmaciens affiliés à Jean Coutu.

Morneau Transport ouvre un terminal à Lévis

C’est le 25 novembre dernier que Morneau Transport, une division du Groupe Morneau, a mis en opération son terminal lévisien, situé sur la rue J.-Ambroise-Craig dans le quartier Saint-Nicolas.

Investissements de 68 M$ en 2020 pour Logisco

Logisco, groupe immobilier lévisien, a annoncé, le 22 janvier, une série d’investissements totalisant 68 M$ à Québec et à Lévis, plus précisément dans les secteurs de Val-Bélair, Beauport, Saint-Romuald et Sainte-Foy.

Lemieux Assurances souffle 30 bougies

L’année 2019 a marqué un cap important pour Lemieux Assurances. Courtier d’assurances bien connu dans la région, l’entreprise lévisienne a célébré son 30e anniversaire.

5 ans pour le Salon de l’habitation

Le Centre de congrès et d’expositions de Lévis accueillera la cinquième édition du Salon de l’habitation Chaudière-Appalaches (SH-CA) les 17, 18 et 19 janvier prochains. Un cap qui remplit de fierté les promoteurs derrière l’événement, Guy Lépine et Pierre Harvey.

Les riches expériences entrepreneuriales de Martin Lafrance

Originaire de la Beauce et bien connu du monde entrepreneurial de la région, Martin Lafrance a porté et porte encore plusieurs chapeaux dans sa carrière, outre celui de promoteur du Festivent Ville de Lévis. Il était invité à livrer son parcours devant la Chambre de commerce de Lévis, le 4 décembre dernier.

600 000 $ pour aider les PME du Québec à recruter

Nombre de petites et moyennes entreprises (PME) n’ont ni les moyens ni les ressources pour combler leurs besoins en main-d’œuvre dans un contexte de rareté. La création de coopératives d’employeurs les aidera à recruter grâce à la mutualisation des ressources humaines.

5 ans de croissance pour le cabinet Verreau Dufresne

Au tout départ dans les locaux de la Chambre de commerce de Lévis, le cabinet d’avocats Verreau Dufresne cumule les succès et grandit sans arrêt depuis 2014.