Le vice-président de l'AFCDC, Pierre Drapeau, est sûr que Davie deviendra le troisième chantier sélectionné pour la Stratégie nationale de construction navale. CRÉDIT : ARCHIVES

Par voie de communiqué, l'Association des fournisseurs de Chantier Davie Canada (AFCDC) s'est dite convaincue, le 9 septembre, que Chantier Davie sera l'entreprise choisie à la suite du processus d'ouverture de la Stratégie nationale de construction navale à un troisième chantier maritime canadien.

«Bien que nous n’ayons encore reçu de confirmation ni de la part de l’entreprise ni du gouvernement, il ne fait aucun doute que Chantier Davie est le seul soumissionnaire conforme puisque les critères originaux de la Stratégie nationale d’approvisionnement en matière de construction navale (SNACN) de 2011 ont été maintenus. D’après les responsables de l’entreprise, nous attendons une confirmation officielle d’un moment à l’autre», a argué Pierre Drapeau, vice-président de l’AFCDC.

Rappelons que les entreprises intéressées avaient jusqu'au 30 août pour déposer leur soumission afin de devenir le troisième chantier à pouvoir réaliser des contrats dans le cadre de la Stratégie nationale de construction navale. Actuellement, c'est seulement Irving Shipbuilding, d'Halifax, et Seaspan, de Vancouver, qui peuvent obtenir les contrats consentis dans le cadre de cette initiative.

Notons que l'entreprise sélectionnée construira de nouveaux brise-glaces pour la Garde côtière canadienne. L'AFCDC estime que la commande initiale comprend six brise-glaces lourds de 8 000 tonnes et jusqu’à deux brise-glaces polaires de 23 000 tonnes.

Du même souffle, les dirigeants de l'AFCDC ont livré un vibrant plaidoyer en faveur de la qualité du travail effectué par Chantier Davie.

«Au cours de la dernière décennie, Chantier Davie a ramené l’industrie canadienne de la construction navale sur l’échiquier mondial en livrant une grande variété de grands navires complexes pour des opérations essentielles à la mission de l’entreprise. Chantier Davie a démontré qu’il faut plus qu’un simple chantier pour construire des navires. Il faut être un constructeur naval. Il faut disposer de la main-d’œuvre qualifiée, posséder de l’expérience, des systèmes, de l’équipement et surtout, pour notre association, entretenir des relations de travail avec les fournisseurs. Aujourd’hui, 1 079 fournisseurs à travers le Canada comptent sur le développement de Chantier Davie. Donc, cette annonce imminente ne saurait venir trop tôt», a déclaré M. Drapeau.

«Ce que Chantier Davie a fait au cours des dix dernières années n’a pas seulement profité à des fournisseurs comme nous. Chantier Davie a aussi produit des résultats tangibles pour la Garde côtière canadienne, la Marine et les contribuables canadiens. Le chantier lévisien aurait dû être choisi pour construire la prochaine flotte de brise-glaces du Canada il y a cinq ans, lorsqu’ils ont proposé pour la première fois au gouvernement de construire le brise-glace de classe polaire NGCC John G. Diefenbaker. Si ce choix avait été fait, nous aurions de nouveaux brise-glaces sur l’eau aujourd’hui et nous travaillerions probablement déjà sur des navires pour l’exportation à l’international», a pour sa part ajouté Richard Tremblay, président-directeur général de l’entreprise saguenéenne Char-Pol, un fournisseur de Chantier Davie.

Les plus lus

Davie bientôt intégré à la SNCN?

Par voie de communiqué, Services publics et Approvisionnement Canada a annoncé, le 8 juin, que le gouvernement fédéral amorce des négociations avec Chantier Davie Canada pour la conclusion d'une entente-cadre en vue de confirmer ce chantier naval comme troisième partenaire stratégique au titre de la Stratégie nationale de construction navale (SNCN).

Nouveau cri du cœur pour la main-d’œuvre

La crise de la pénurie de main-d’œuvre en Chaudière-Appalaches est loin de s’essouffler. Le 9 novembre dernier, la Table régionale des élus de Chaudière-Appalaches (TREMCA) et les organismes de développement économique ont lancé un cri du cœur au gouvernement du Québec. Depuis, c’est le silence radio. C’est pour cette raison qu’ils sont revenus à la charge en mai et demandent au gouvernement d’agi...

Une nouvelle identité pour la Chambre de commerce de Lévis

En l'honneur de son 150e anniversaire, la Chambre de commerce de Lévis a annoncé cet après-midi un changement d’identité corporative lors d’un point de presse au Pub la Traverse, le Corsaire de Lévis. Dorénavant, l’organisme à but non lucratif se fera appeler, la Chambre de commerce et d’industrie du Grand Lévis.

De Charny à New York avec les sœurs Maguire

Les deux femmes d’affaires lévisiennes derrière la marque de chaussures Maguire, Myriam et Romy Belzile-Maguire, ont ouvert une boutique à New York, le 11 juin dernier. Les sœurs originaires de Charny en sont à leur troisième boutique en cinq ans d’existence.

Vers une offre immobilière verte et durable

La vice-présidente principale à la gestion des actifs immobiliers du Fonds immobilier de solidarité FTQ, Marianne Duguay, a présenté devant les membres de la Chambre de commerce de Lévis (CCL) l’importance d’une vision durable, inclusive et écologique en immobilier, le 25 mai dernier.

Les Arrêts gourmands lancent leur deuxième saison

TOURISME. C’est sous un soleil radieux que plusieurs producteurs, intervenants touristiques et élus de la région se sont rassemblés le 14 juin à la ferme Genest du quartier Saint-Nicolas, à Lévis, pour le lancement de la deuxième saison estivale de la nouvelle mouture des Arrêts gourmands.

Nouveau projet pour Logisco à Québec

Logisco a annoncé, le 14 juin, qu'il entame la construction de son troisième hôtel à Québec. Le nouvel établissement hôtelier Il s’agit du groupe immobilier lévisien portera la bannière Home2 Suites de Hilton.

Fuite de données chez Desjardins : la Cour supérieure tranche en faveur du règlement de 200 M$

La Cour supérieure du Québec a approuvé, le 14 juin, l’entente de règlement de 200 M$ intervenue avec la Fédération des Caisses Desjardins du Québec dans le cadre des actions collectives liées à la fuite de renseignements personnels rendue publique en juin 2019.

Le concepteur de fenêtres P.H. Tech attire les investisseurs québécois

Pour soutenir sa croissance exceptionnelle, le fabricant de composants de fenêtres et de portes-patio P.H. Tech a accueilli de nouveaux investisseurs dans son capital, Banque Nationale Placements Privés et Desjardins Capital, qui ont permis à ses dirigeants de racheter l’entreprise de Lévis.

Investissement de 250 000 $ chez HLC

L'entreprise lévisienne HLC (Lambert), qui se spécialise dans la distribution de pièces et d'accessoires pour cyclistes, a annoncé, le 15 juin un investissement de 250 000 $ dans son atelier de fabrication de roues «Wheel Shop» à Lauzon.