Luc Ouellet, spécialiste des relations gouvernementales de National, était de passage à la CCL à la suite des élections fédérales. CRÉDIT : ALEXANDRE BELLEMARE

Dans le cadre d’un déjeuner de la Chambre de commerce de Lévis (CCL), le spécialiste des relations gouvernementales auprès du cabinet de relations publiques National, Luc Ouellet a décortiqué le résultat de la dernière campagne électorale devant les gens d’affaires lévisiens, le 23 octobre dernier. Il a dessiné un portrait incertain pour les enjeux québécois.

Tout d’abord, M. Ouellet a déploré les stratégies des différents partis politiques tout au long de la campagne électorale. Selon lui, avec la mise en place d’une date fixe pour les élections, les organisations politiques pouvaient anticiper l’arrivée de ces élections et n’ont pas livré la marchandise.

Au niveau provincial, le Bloc québécois (BQ) a bien fait, mais il en avait beaucoup moins sur son plateau que les autres partis fédéraux, selon lui. «Les autres leaders (de parti politique) doivent tenir compte des enjeux des autres provinces que ce soit à propos des questions énergétiques qui sont omniprésentes en Alberta, par exemple, ou la question environnementale. Ils doivent avoir un discours qui est rassembleur à Calgary, mais qui fait aussi l’unanimité au Québec», a-t-il remarqué.

Pour ce qui est des débats, Andrew Scheer, chef du Parti conservateur du Canada (PCC) a, selon le représentant de National, été le grand perdant, surtout pour les débats en français. M. Ouellet croit que la langue a été le plus grand obstacle du chef conservateur.

Un gouvernement minoritaire

«M. Trudeau (premier ministre du Canada) sera challengé sur la réforme du scrutin puisque c’est une promesse qu’il avait faite en 2015 qu’il n’a pas réalisée. Si c’était arrivé, il ne serait plus au pouvoir aujourd’hui», a remarqué l’analyste. En effet, les libéraux ont récolté 33,1 % du vote populaire contre 34,4 % pour les conservateurs.

Malgré la renaissance du Bloc québécois, M. Ouellet a pointé du doigt qu’il ne possèdera pas la balance du pouvoir, ce sera plutôt le Nouveau parti démocratique (NPD) qui le détiendra. «Le soir de l’élection, Jagmeet Singh (chef du NPD) tenait un discours comme s’il avait gagné les élections, malgré qu’il ait perdu une vingtaine de sièges. Pourquoi? Parce qu’il détient la clé de l’avenir du gouvernement», a expliqué M. Ouellet. 

Cette minorité poussera le gouvernement libéral à s’allier avec tous les partis pour pouvoir faire avancer ses projets, a avancé l’expert.

L’avenir du Québec

Étant donné les relations plutôt houleuses entre François Legault, premier ministre du Québec, et Justin Trudeau, le futur est incertain pour le Québec, selon M. Ouellet. «Je suis inquiet du rapport de force que M. Legault devra établir avec M. Trudeau», a-t-il soulevé. À ses yeux, on devra s’attendre à ce que le projet d’un rapport d’impôt unique soit avorté et que la loi sur la laïcité soit contestée par le gouvernement fédéral.

«Avec un gouvernement minoritaire, les acteurs locaux pour le dossier du troisième lien devront faire une plus grande preuve de leadership encore parce qu’on risque de le remettre en question», a-t-il averti les acteurs régionaux.

Outre d’établir des rapports favorables entre M. Legault et M. Trudeau, le gouvernement libéral pourrait donner un outil de poids à la région en misant sur les deux députés qu’il a conservés dans les comtés de Québec (Jean-Yves Duclos) et Louis-Hébert (Joël Lightbound). «Si Trudeau souhaite lancer un signal comme quoi la région est importante, il pourrait nommer Joël Lightbound ministre. Ça donnerait une force supplémentaire à la région», a conclu M. Ouellet.

Les plus lus

Prevost décroche le plus gros contrat de son histoire

Le constructeur d’autocars fabriquera au moins 307 autocars entre 2020 et 2022 pour l’agence de transport public l’état de New York, auxquels pourront s’ajouter 23 véhicules supplémentaires.

Ouvert ou fermé pendant le temps des Fêtes?

Le ministère de l’Économie du Québec a rappelé, le 2 décembre, les règles en vigueur en ce qui a trait à l’ouverture des établissements commerciaux pendant le temps des Fêtes.

Stratégie nationale de construction navale : Davie présélectionné par Ottawa

Le gouvernement fédéral a annoncé, le 19 décembre, que le chantier naval Davie s'est préqualifié en vue de devenir le troisième partenaire d'Ottawa dans le cadre de la Stratégie nationale de construction navale (SNCN).

Une autre entreprise généreuse pour le Grenier

Comme depuis les 11 années précédentes, la Clinique Chiropratique Nadeau de Lévis a dernièrement organisé une collecte de denrées non périssables au profit du Comptoir alimentaire Le Grenier.

Lemieux Nolet : Stéphane Dumas succédera à René Bégin

Les associés de Lemieux Nolet, un cabinet de comptables basé à Lévis, ont annoncé, le 18 décembre, la nomination de Stéphane Dumas à titre de président et chef de la direction de l'entreprise. Il succédera ainsi à René Bégin, qui occupait ce poste depuis avril 2009.

Un nouveau regroupement des manufacturiers du bois

Le regroupement de manufacturiers Bois Chaudière-Appalaches (BOCA) a collaboré à la création de l’association provinciale des Manufacturiers de structures de bois du Québec (MSBQ), qui regroupe les fabricants de composants structuraux de bois à ossature légère du Québec.

La carrière du pharmacien lévisien Réjean Carrier applaudie

Réjean Carrier, pharmacien à la succursale Jean Coutu située au 6605, boulevard Guillaume-Couture à Lévis, a reçu le 15 novembre dernier le prix Reconnaissance Professionnelle Carrière dans le cadre du Symposium des pharmaciens affiliés à Jean Coutu.

Morneau Transport ouvre un terminal à Lévis

C’est le 25 novembre dernier que Morneau Transport, une division du Groupe Morneau, a mis en opération son terminal lévisien, situé sur la rue J.-Ambroise-Craig dans le quartier Saint-Nicolas.

5 ans pour le Salon de l’habitation

Le Centre de congrès et d’expositions de Lévis accueillera la cinquième édition du Salon de l’habitation Chaudière-Appalaches (SH-CA) les 17, 18 et 19 janvier prochains. Un cap qui remplit de fierté les promoteurs derrière l’événement, Guy Lépine et Pierre Harvey.

Lemieux Assurances souffle 30 bougies

L’année 2019 a marqué un cap important pour Lemieux Assurances. Courtier d’assurances bien connu dans la région, l’entreprise lévisienne a célébré son 30e anniversaire.