Davie pourrait bientôt construire des brise-glaces pour la Garde côtière canadienne. CRÉDIT : ARCHIVES

Le gouvernement fédéral a annoncé, le 19 décembre, que le chantier naval Davie s'est préqualifié en vue de devenir le troisième partenaire d'Ottawa dans le cadre de la Stratégie nationale de construction navale (SNCN).

«Ce chantier a démontré qu'il répondait aux exigences initiales concernant l'expérience, la capabilité et la capacité, comme défini dans l'invitation à se qualifier publiée le 2 août 2019», a fait savoir le gouvernement du Canada dans un communiqué de presse.

Chantier Davie passera à la prochaine étape du processus de sélection, c'est-à-dire la demande de propositions et l'évaluation. Cette étape comprend une évaluation par un tiers des infrastructures du chantier naval, la présentation d'une proposition officielle, ainsi qu'un processus de diligence raisonnable visant à confirmer que le chantier naval a la capacité financière de s'acquitter du travail et d'apporter les améliorations nécessaires à ses infrastructures.

Notons que cette évaluation est semblable au processus utilisé précédemment en 2011 pour sélectionner les chantiers Irving Shipbuilding (Halifax) et Seaspan Shipyards (Vancouver) comme partenaires stratégiques dans le cadre de la SNCN. Lorsque cette étape sera terminée, le gouvernement du Canada entamera des négociations en vue de conclure une entente-cadre qui devrait être mise en place d'ici la fin de 2020.

Importantes retombées

Rappelons que les dirigeants de la Davie et plusieurs intervenants de la région, dont la CSN (syndicat qui représente la majorité des travailleurs de l'entreprise lévisienne), demandent depuis plusieurs mois que Chantier Davie soit intégré à la SNCN afin de «corriger une injustice historique».

L'intégration de l'entreprise lévisienne dans la SNCN lui permettra d'obtenir un contrat fédéral d'une valeur de plusieurs milliards de dollars. En effet, le troisième chantier partenaire au titre de la SNCN construira six brise-glaces pour la Garde côtière canadienne. Avec ce contrat, Davie pourrait embaucher plusieurs centaines de travailleurs.

«Par l'entremise de la Stratégie nationale de construction navale, le gouvernement du Canada est fier de soutenir les membres de la Garde côtière canadienne ainsi que de créer des emplois et des possibilités économiques pour la population canadienne aux quatre coins du pays. L'annonce d'aujourd'hui est un jalon important quant à la manière dont nous pouvons adapter la Stratégie pour répondre aux besoins changeants en matière de construction navale du Canada, et ce, tout en veillant à ce que les membres de la Garde côtière disposent de l'équipement dont ils ont besoin pour faire leur travail important», a notamment déclaré Anita Anand, ministre fédérale des Services publics et de l'Approvisionnement.

Des intervenants heureux

Attendue par plusieurs partisans de la Davie, l'annonce du gouvernement fédéral a rapidement été saluée par plusieurs intervenants.

« Il s’agit d’une annonce historique pour les travailleuses et les travailleurs, l’injustice de 2011 est enfin réparée. C’est une grande victoire qui est le fruit du travail acharné des syndicats du chantier, du conseil central et de toute la CSN. Après des années d’incertitudes, les travailleuses et les travailleurs vont enfin pouvoir se projeter dans l’avenir et cesser de s’inquiéter pour la pérennité de leur gagne-pain», s'est réjouie Ann Gingras, présidente du Conseil central de Québec–Chaudière-Appalaches (CSN)

Du même souffle, la syndicaliste a partagé son espoir de voir Ottawa accorder le contrat de construction du Diefenbaker (brise-glace) et de l'Obélix (deuxième navire ravitailleur temporaire pour la Marine royale canadienne) à Davie afin de donner du travail à court terme à l'entreprise lévisienne.

«C’est une excellente nouvelle pour Chantier Davie et ses travailleurs, mais également pour l’ensemble de la grande région de Chaudière-Appalaches et de la Capitale-Nationale. Le gouvernement fédéral reconnait enfin l’importance du chantier naval dans sa stratégie maritime», a pour sa part souligné Marie-Josée Morency, vice-présidente exécutive et directrice générale de la Chambre de commerce de Lévis.

Blaney veut du concret

Quant à lui, le député fédéral de Bellechasse-Les Etchemins-Lévis, Steven Blaney, a déploré que l'annonce du 19 décembre soit encore une «vague promesse» plutôt que des contrats fermes pour Davie. Selon l'élu conservateur, les contrats que pourrait recevoir Davie dans le cadre de la SNCN ne lui seraient accordés que dans un an.

«La véritable erreur historique est libérale. Elle a mené le plus grand chantier canadien à faire plus de 1 000 mises à pied au cours des quatre dernières années. On y trouvait 1 500 travailleurs avec notre gouvernement conservateur. Combien de temps cela va-t-il encore durer? Nous avons besoin de contrats innovants, comme l’Obélix et des brise-glace, et ce maintenant afin de conserver l’expertise au chantier. [...] Malheureusement, les libéraux essaient de recoller leurs pots cassés, mais le mal est fait, et ce sont les travailleurs de Lévis qui ont écopé», a conclu Steven Blaney.

 

 

 

Les plus lus

Saint-Vallier : La Mauve en danger

La coopérative La Mauve de Saint-Vallier, qui se spécialise dans la transformation et la distribution de produits bio et locaux, notamment à Lévis, vit des moments difficiles.

Une autre entreprise généreuse pour le Grenier

Comme depuis les 11 années précédentes, la Clinique Chiropratique Nadeau de Lévis a dernièrement organisé une collecte de denrées non périssables au profit du Comptoir alimentaire Le Grenier.

La carrière du pharmacien lévisien Réjean Carrier applaudie

Réjean Carrier, pharmacien à la succursale Jean Coutu située au 6605, boulevard Guillaume-Couture à Lévis, a reçu le 15 novembre dernier le prix Reconnaissance Professionnelle Carrière dans le cadre du Symposium des pharmaciens affiliés à Jean Coutu.

Morneau Transport ouvre un terminal à Lévis

C’est le 25 novembre dernier que Morneau Transport, une division du Groupe Morneau, a mis en opération son terminal lévisien, situé sur la rue J.-Ambroise-Craig dans le quartier Saint-Nicolas.

Celco fermera ses portes

Selon ce que rapporte Radio-Canada, l'usine de portes Celco, propriété de la multinationale Masonite située dans le parc industriel de Saint-Romuald, fermera ses portes. 60 personnes perdront leur emploi au cours des prochains mois en raison de cette décision.

Lemieux Assurances souffle 30 bougies

L’année 2019 a marqué un cap important pour Lemieux Assurances. Courtier d’assurances bien connu dans la région, l’entreprise lévisienne a célébré son 30e anniversaire.

5 ans pour le Salon de l’habitation

Le Centre de congrès et d’expositions de Lévis accueillera la cinquième édition du Salon de l’habitation Chaudière-Appalaches (SH-CA) les 17, 18 et 19 janvier prochains. Un cap qui remplit de fierté les promoteurs derrière l’événement, Guy Lépine et Pierre Harvey.

Les riches expériences entrepreneuriales de Martin Lafrance

Originaire de la Beauce et bien connu du monde entrepreneurial de la région, Martin Lafrance a porté et porte encore plusieurs chapeaux dans sa carrière, outre celui de promoteur du Festivent Ville de Lévis. Il était invité à livrer son parcours devant la Chambre de commerce de Lévis, le 4 décembre dernier.

5 ans de croissance pour le cabinet Verreau Dufresne

Au tout départ dans les locaux de la Chambre de commerce de Lévis, le cabinet d’avocats Verreau Dufresne cumule les succès et grandit sans arrêt depuis 2014.

Un salon de l’habitation réussi

Les promoteurs derrière le Salon de l’habitation Chaudière-Appalaches (SH-CA), Pierre Harvey et Guy Lépine, ont dressé, le 20 janvier, un bilan positif de la cinquième édition, tenue du 17 au 19 janvier. Les organisateurs estiment que des milliers de visiteurs «ont pu s’informer sur les nouvelles influences et nouveautés tout en planifiant sur place avec les exposants leur projet de construction...