Davie pourrait bientôt construire des brise-glaces pour la Garde côtière canadienne. CRÉDIT : ARCHIVES

Le gouvernement fédéral a annoncé, le 19 décembre, que le chantier naval Davie s'est préqualifié en vue de devenir le troisième partenaire d'Ottawa dans le cadre de la Stratégie nationale de construction navale (SNCN).

«Ce chantier a démontré qu'il répondait aux exigences initiales concernant l'expérience, la capabilité et la capacité, comme défini dans l'invitation à se qualifier publiée le 2 août 2019», a fait savoir le gouvernement du Canada dans un communiqué de presse.

Chantier Davie passera à la prochaine étape du processus de sélection, c'est-à-dire la demande de propositions et l'évaluation. Cette étape comprend une évaluation par un tiers des infrastructures du chantier naval, la présentation d'une proposition officielle, ainsi qu'un processus de diligence raisonnable visant à confirmer que le chantier naval a la capacité financière de s'acquitter du travail et d'apporter les améliorations nécessaires à ses infrastructures.

Notons que cette évaluation est semblable au processus utilisé précédemment en 2011 pour sélectionner les chantiers Irving Shipbuilding (Halifax) et Seaspan Shipyards (Vancouver) comme partenaires stratégiques dans le cadre de la SNCN. Lorsque cette étape sera terminée, le gouvernement du Canada entamera des négociations en vue de conclure une entente-cadre qui devrait être mise en place d'ici la fin de 2020.

Importantes retombées

Rappelons que les dirigeants de la Davie et plusieurs intervenants de la région, dont la CSN (syndicat qui représente la majorité des travailleurs de l'entreprise lévisienne), demandent depuis plusieurs mois que Chantier Davie soit intégré à la SNCN afin de «corriger une injustice historique».

L'intégration de l'entreprise lévisienne dans la SNCN lui permettra d'obtenir un contrat fédéral d'une valeur de plusieurs milliards de dollars. En effet, le troisième chantier partenaire au titre de la SNCN construira six brise-glaces pour la Garde côtière canadienne. Avec ce contrat, Davie pourrait embaucher plusieurs centaines de travailleurs.

«Par l'entremise de la Stratégie nationale de construction navale, le gouvernement du Canada est fier de soutenir les membres de la Garde côtière canadienne ainsi que de créer des emplois et des possibilités économiques pour la population canadienne aux quatre coins du pays. L'annonce d'aujourd'hui est un jalon important quant à la manière dont nous pouvons adapter la Stratégie pour répondre aux besoins changeants en matière de construction navale du Canada, et ce, tout en veillant à ce que les membres de la Garde côtière disposent de l'équipement dont ils ont besoin pour faire leur travail important», a notamment déclaré Anita Anand, ministre fédérale des Services publics et de l'Approvisionnement.

Des intervenants heureux

Attendue par plusieurs partisans de la Davie, l'annonce du gouvernement fédéral a rapidement été saluée par plusieurs intervenants.

« Il s’agit d’une annonce historique pour les travailleuses et les travailleurs, l’injustice de 2011 est enfin réparée. C’est une grande victoire qui est le fruit du travail acharné des syndicats du chantier, du conseil central et de toute la CSN. Après des années d’incertitudes, les travailleuses et les travailleurs vont enfin pouvoir se projeter dans l’avenir et cesser de s’inquiéter pour la pérennité de leur gagne-pain», s'est réjouie Ann Gingras, présidente du Conseil central de Québec–Chaudière-Appalaches (CSN)

Du même souffle, la syndicaliste a partagé son espoir de voir Ottawa accorder le contrat de construction du Diefenbaker (brise-glace) et de l'Obélix (deuxième navire ravitailleur temporaire pour la Marine royale canadienne) à Davie afin de donner du travail à court terme à l'entreprise lévisienne.

«C’est une excellente nouvelle pour Chantier Davie et ses travailleurs, mais également pour l’ensemble de la grande région de Chaudière-Appalaches et de la Capitale-Nationale. Le gouvernement fédéral reconnait enfin l’importance du chantier naval dans sa stratégie maritime», a pour sa part souligné Marie-Josée Morency, vice-présidente exécutive et directrice générale de la Chambre de commerce de Lévis.

Blaney veut du concret

Quant à lui, le député fédéral de Bellechasse-Les Etchemins-Lévis, Steven Blaney, a déploré que l'annonce du 19 décembre soit encore une «vague promesse» plutôt que des contrats fermes pour Davie. Selon l'élu conservateur, les contrats que pourrait recevoir Davie dans le cadre de la SNCN ne lui seraient accordés que dans un an.

«La véritable erreur historique est libérale. Elle a mené le plus grand chantier canadien à faire plus de 1 000 mises à pied au cours des quatre dernières années. On y trouvait 1 500 travailleurs avec notre gouvernement conservateur. Combien de temps cela va-t-il encore durer? Nous avons besoin de contrats innovants, comme l’Obélix et des brise-glace, et ce maintenant afin de conserver l’expertise au chantier. [...] Malheureusement, les libéraux essaient de recoller leurs pots cassés, mais le mal est fait, et ce sont les travailleurs de Lévis qui ont écopé», a conclu Steven Blaney.

 

 

 

Les plus lus

Une trentaine de spécialistes souhaités au Complexe Santé Lévis-Les Rivières en 2021

Medway, qui gère trois complexes médicaux à Lévis, annonce deux nouveaux investissements sur le territoire. Le groupe agrandira le Complexe Santé Lévis-Les Rivières pour 10 M$. L’entreprise lévisienne s’est aussi portée acquéreur des murs et du terrain de la Clinique médicale Lévis-Métro.

Desjardins investira plus de 160 M$ pour favoriser la relance économique

Alors que le Québec amorce la reprise de ses activités, le Mouvement Desjardins a annoncé, le 29 avril, la mise en place de diverses initiatives afin de favoriser la relance économique de la Belle Province et de l'Ontario. La coopérative financière basée à Lévis investira notamment 160 M$ pour ce motif.

Faire sa part pour protéger les anges gardiens

Comme d’autres entreprises du Québec, Isolation Tex Fab s’est jointe à l’effort industriel qui s’est mis en branle afin de produire des équipements de protection contre le nouveau coronavirus. L’entreprise de Charny a modifié du jour au lendemain sa production pour créer notamment des jaquettes de protection réutilisables.

Une entreprise lévisienne masque le premier ministre

Isabelle Senay et son équipe ont été mises sous les projecteurs le 18 mai dernier lorsque le premier ministre du Québec, François Legault, a fait savoir lors de son point de presse quotidien que le masque qu’il arborait provenait de l’entreprise lévisienne Ruban et bouton.

Les services funéraires perturbés par la COVID-19

La crise de la COVID-19 entraîne son lot de défis pour plusieurs entreprises de la région. Le domaine funéraire n’y fait pas exception et le Groupe Garneau thanatologue, maison funéraire lévisienne, doit plancher sur diverses solutions afin de faire face aux problèmes particuliers que vit cette industrie.

Des organisations heureuses

Plusieurs organisations représentant des entrepreneurs de la région n'ont pas caché leur joie, le 28 avril, après l'annonce du gouvernement provincial d'une reprise graduelle des activités économiques dans la province.

Primes pour les employés de résidences pour aînés : la CSN déplore le comportement du Groupe Sélection

Par voie de communiqué, plusieurs dirigeants de la Confédération des syndicats nationaux (CSN) ont déploré, le 21 mai, que le Groupe Sélection «a choisi à ce jour de ne pas verser les montants rétroactifs au 15 mars» à ses employés alors que «plusieurs employeurs du secteur privé ont accepté de verser des primes à leurs employés des résidences pour personnes âgées pour la durée de la crise de la C...

Réseau Emplois 50 ans + annulé

En raison de la crise de la COVID-19 toujours en cours et des directives sanitaires en vigueur, APE Services d’aide à l’emploi a annoncé, le 30 avril, l’annulation de Réseau Emplois 50 ans +.

La COVID-19 influence les résultats financiers de Desjardins

Le Mouvement Desjardins a présenté, le 13 mai, ses résultats financiers pour le premier trimestre de 2020. Une baisse des excédents est survenue, provoquée par la crise économique causée par la pandémie de la COVID-19.

Le taux de chômage explose dans la région

La crise de la COVID-19 continue d’être dommageable pour l’économie. Selon les dernières estimations que l’on peut retrouver dans l’Enquête sur la population active (EPA) du mois d’avril de Statistique Canada, le taux de chômage de la région métropolitaine de recensement (RMR) de Québec, dont fait partie de Lévis, a atteint 9,5 % au mois d’avril.