En plus de produire du gel désinfectant, la Distillerie des Appalaches remettra une partie des profits de sa prévente de son nouveau spiritueux à Centraide. CRÉDIT : COURTOISIE

Comme d'autres microdistilleries au Québec, la Distillerie des Appalaches participe aux efforts d'entreprises québécoises afin de produit des équipements sanitaires. Grâce à ses installations de Lauzon, la microdistillerie lévisienne a entamé la production de gel désinfectant.

«En suivant les infos, nous avons constaté que le réseau de la santé avait peine à s'approvisionner en désinfectant. Considérant l'urgence de la situation, il nous paraissait tout à fait normal de protéger nos héros du système de santé et des autres services essentiels qui travaille d'arrache-pied pour que nous passions à travers cette crise», a d'emblée expliqué Dave Ricard, président-directeur général et actionnaire de la Distillerie des Appalaches, sur l'origine du projet.

Ainsi, la microdistillerie lévisienne a décidé de réduire la production de son réputé gin Kepler afin de produire le gel antiseptique fort en demande par les temps qui courent. La première production permettra de livrer 300 litres du précieux gel. Lorsque la production aura pris son erre d'aller, l'entreprise lévisienne prévoit produire 1 000 litres par deux semaines.

En effet, si la Distillerie des Appalaches fabrique déjà l'élément central de la recette permettant de créer un gel désinfectant, l'alcool, qui ne s'improvise pas qui veut producteur du produit antiseptique.

«On doit se conformer à des recettes qui sont déjà préapprouvées par l'Organisation mondiale de la santé et de surcroît Santé Canada. Pour ce qui est des ingrédients, on en ajoute certains à notre alcool de base. La conception prendra environ deux semaines par lot. Contrairement à la majorité des distilleries au Canada, nous produisons notre propre alcool, donc de ce côté, il n'y a pas de craintes malgré la pénurie actuelle d'alcool sur les marchés. Par contre, nous nous apercevons qu'il y a aussi une pénurie du côté des contenants de plastique alimentaire, c'est ce qui pourrait créer des délais, selon notre lecture du moment», a souligné M. Ricard.

Faire une différence

Dès que les premiers lots de gel désinfectant seront prêts, la Distillerie des Appalaches les remettra au réseau de la santé. Mais l'entreprise lévisienne n'écarte pas la possibilité de répondre à la demande d'autres acteurs de la société.

«Nous désirons prioriser tout d'abord le réseau de la santé pour ensuite élargir la clientèle aux entreprises essentielles. Si nous arrivons à subvenir à la demande, nous pourrons aussi fabriquer de plus petits formats qui pourront être vendus aux clients particuliers», a dévoilé le président-directeur général de la Distillerie des Appalaches.

Si cette bonne action a des impacts à court terme sur les coûts d'opération de la microdistillerie lévisienne, ses actionnaires s'estiment chanceux de pouvoir poursuivre leurs activités alors que la majorité des commerces et des entreprises du Québec ont dû temporairement fermer leurs portes. D'ailleurs, ils croient que la Distillerie des Appalaches profitera, au cours des prochaines semaines, de l'intérêt de plusieurs Québécois d'acheter local.

Toujours dans le but de faire une différence dans la communauté, la microdistillerie lévisienne remettra une partie des profits de la prévente de son nouveau produit, le - 40 spiritueux d'érable, au fonds d'urgence de Centraide Québec et Chaudière-Appalaches.

Les plus lus

L’Extase renaît de ses cendres

La fermeture du bar de danseuses nues L’Extase de Saint-Romuald n’aura pas été de longue durée. L’établissement licencié a annoncé le 23 juillet, sur sa page Facebook, qu’il rouvrira ses portes en août.

Un magasin Princess Auto à Lévis

La chaîne canadienne Princess Auto, spécialisée dans les articles agricoles, industriels, de garage, hydrauliques et excédentaires, ouvrira un magasin à Lévis, au début de l’année prochaine.

Un nouvel établissement de restauration à Saint-Romuald

Le Théophile, nouveau restaurant mélangeant cuisines d’inspiration californienne et italienne, a ouvert ses portes il y a quelques semaines à Saint-Romuald. Les clients peuvent se retrouver pour manger sur la terrasse ou à l’intérieur dans cette maison de 1857 réaménagés par les restaurateurs qui planchent sur ce projet depuis un an.

Une solution lévisienne pour accessoiriser sa piscine

La designer industriel lévisienne, Pénélope Rouillard Bazinet, a lancé son entreprise d’accessoires de piscine, Polo – Accessoires pour piscine, au début du mois de juin dernier. Ainsi, les propriétaires de piscines peuvent se procurer ses produits qui empêchent les débris naturels qui tombent dans la piscine de boucher l’écumoire.

Une institution lévisienne ferme ses portes

La pandémie de COVID-19 aura provoqué la fermeture d’un autre établissement lévisien. Il y a quelques semaines, Guay Banquet Service, un traiteur établi dans le quartier Lévis, a annoncé sa fermeture après plus de 60 ans d’existence.

Les familles Carrier et Capwood s’unissent

Via sa page Facebook, le Marché Carrier annonçait le 9 juillet qu’une deuxième succursale de l’entreprise ouvrirait ses portes du côté de Québec d’ici septembre prochain. Ainsi, le Marché Carrier s’est associé avec le groupe Capwood, une société d’investissements et de gestion d’actifs immobiliers québécoise, pour élaborer ce projet qui pourrait résulter à la création de plusieurs marchés Carrier ...

Le Café Bistro Van Houtte Lévis ferme ses portes

En raison de la faillite de Gestion Caféco, l’entreprise qui opérait cet établissement, le Café Bistro Van Houtte Lévis, situé dans le centre-ville de Lévis, a fermé ses portes à la fin du mois de juin.

Une formation professionnelle de plus en plus recherchée

En mars dernier, le premier ministre du Canada, Justin Trudeau, et le premier ministre du Québec, François Legault, annonçaient l’objectif des gouvernements fédéral et provincial de brancher la quasi-totalité du Québec à l’Internet haute vitesse, c’est-à-dire 150 000 foyers d’ici septembre 2022. Ainsi, la demande de main-d’œuvre est grande dans le domaine des télécommunications et le Centre de for...

Un complexe de condos locatifs verra le jour à Saint-Nicolas

En 2022, 72 condos locatifs verront le jour aux abords du fleuve Saint-Laurent dans le secteur de Saint-Nicolas. Le promoteur derrière Roc-Pointe sur le fleuve était fier de donner le coup d’envoi du projet de 24 millions $, le 12 juillet, accompagné d’élus municipaux.

QScale : un immense projet de traitement informatique de 867 M$ à Lévis

Le président de QScale, Martin Bouchard, accompagné du maire de Lévis, Gilles Lehouillier, du ministre de l’Économie et de l’Innovation, Éric Girard, de la vice-première ministre du Québec, Geneviève Guilbault, du ministre responsable des régions du Centre-du-Québec et de la Chaudière-Appalaches ainsi que ministre de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation, André Lamontagne, du député de...