Les dirigeants de l'entreprise Vachon École de conduite supérieure, Marcel Vachon, Lise Champagne et Samuel Vachon.

Toute la flotte de la première succursale lévisienne de Vachon École de conduite supérieure, qui vient d’ouvrir ses portes sur la rue Fortier, est électrique. Une première au Québec. Depuis trois ans, l’entreprise beauceronne a pris le virage pour remplacer les voitures à essence.

«Nous avions fait, il y a plus de trois ans, la promesse d’électrifier l’ensemble de notre flotte de véhicules. La succursale de Lévis est la première qui est à 100 % équipée d’automobiles électriques. Nous sommes fiers de pouvoir dire aux générations futures, promesse tenue», a déclaré Samuel Vachon, copropriétaire de l’école de conduite qui a été fondée en 1983.

Les futurs conducteurs seront formés au volant d’une Tesla et d’une Hyundai 100 % électrique. L’entreprise a investi plus d’un demi-million de dollars pour ouvrir sa succursale lévisienne. Selon les prévisions de l'école de conduite, ce sont plus de 250 personnes annuellement qui suivront leur formation à ce nouvel endroit.

Vachon École de conduite supérieure a amorcé le changement en 2016 avec la commande de sa première voiture électrique, une Tesla modèle 3. «À cette époque, l’attente était très longue. N’en pouvant plus d’attendre pour électrifier nos flottes, sachant très bien l’impact de l’énergie fossile sur les changements climatiques, nous avons commandé deux Chevrolet Bolt. En 2018, la transformation de notre flotte débuta», a-t-il partagé.

C’est la même année que les dirigeants de l’entreprise prennent l’engagement de renouveler la flotte de l’école uniquement avec des modèles électriques «en tenant compte des besoins des générations futures», sensibles à la protection de l’environnement, a souligné Samuel Vachon.

Chaque année, une voiture d’école de conduite parcourt entre 60 000 et 70 000 km, soit 10 000 kg de CO2 par année et une consommation d’environ 5 000 litres d’essence. C’est notamment sur ces données que s’est appuyée l’école dans sa décision d’électrification. «Il y a aussi une diminution importante des déchets reliés à l’entretien périodique des voitures», a ajouté le copropriétaire de l’école de conduite. Un changement qui en entraînera d’autres, espère-t-il, puisque les élèves et leur famille se tourneront ensuite plus facilement vers des modèles électriques.

Les plus lus

Le Benny&Co de Lévis ouvre ses portes

Benny&Co a ouvert son 63e restaurant à Lévis, aujourd'hui, dans les anciens locaux du restaurant PFK du quartier Lévis.

Une situation difficile pour les entrepreneurs

Depuis qu’une partie de la Chaudière-Appalaches est passée au palier d’alerte rouge, plusieurs mesures ont été mises en place, dont la fermeture de certains commerces et établissements de la région. Cette situation est de plus en plus difficile à vivre pour les entrepreneurs concernés.

Des producteurs avec le vent dans les voiles

Si l’année 2020 a été difficile pour plusieurs entrepreneurs de la région, les derniers mois ont été fort occupés pour les propriétaires de Camerises Saint-Philippe, Denis Carrier et Nancy Jacques. En plus de permettre de nouveau l’autocueillette du cousin du bleuet et la vente de produits transformés à partir de la camerise, l’entreprise de Saint-Anselme s’est aussi lancée dans la production d’al...

Une école de conduite 100 % électrique à Lévis

Toute la flotte de la première succursale lévisienne de Vachon École de conduite supérieure, qui vient d’ouvrir ses portes sur la rue Fortier, est électrique. Une première au Québec. Depuis trois ans, l’entreprise beauceronne a pris le virage pour remplacer les voitures à essence.

La ristourne de Desjardins bientôt versée

Par voie de communiqué, Desjardins a annoncé, le 6 octobre, que les ristournes individuelles de ses membres seront versées au cours des prochaines semaines.

La ristourne de Desjardins bientôt versée

Par voie de communiqué, Desjardins a annoncé, le 6 octobre, que les ristournes individuelles de ses membres seront versées au cours des prochaines semaines.

Une santé mentale fragilisée chez les entrepreneurs

Depuis que Lévis est au palier d’alerte rouge, une deuxième vague de fermetures temporaires a été demandée par la Santé publique. Une situation qui inquiète particulièrement Marie-Josée Morency, vice-président exécutive et directrice générale de la Chambre de commerce de Lévis (CCL).

Une plateforme lévisienne est lancée pour favoriser l'achat local

C'est en compagnie de Sandra Fontaine, directrice générale du Journal de Lévis, et de Marie-Josée Morency, vice-présidente exécutive et directrice générale de la Chambre de commerce de Lévis (CCL), que le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, a officiellement lancé le site Web achetonslevis.ca, le 22 octobre dernier. Par cette plateforme, la Ville de Lévis, le Journal et la CCL veulent favoriser dav...

Lettre d'opinion - Les cinémas ne doivent pas servir de bouc émissaire

Monsieur le Premier Ministre, c’est avec stupeur et consternation que nous avons appris lundi que votre gouvernement a décidé de fermer les salles de spectacle, les musées et les cinémas pendant 28 jours dans les zones rouges. Cela signifie qu’environ cinq millions de Québécoises et de Québécois seront privés de ces lieux culturels, qui se sont pourtant avérés sécuritaires. cteur.

Une dernière année marquée par la COVID-19 à la CCL

C’est le 30 septembre que la Chambre de commerce de Lévis (CCL) a tenu son assemblée générale annuelle (AGA), en mode hybride. La rencontre a permis aux dirigeants de l’organisme représentant les entreprises de la région de dresser le bilan de l’année 2019-2020, marquée par les impacts économiques de la crise sanitaire.