L’agrotourisme en Chaudière-Appalaches a connu une de ses meilleures saisons touristique cet été. CRÉDIT : ARCHIVES

Malgré la situation pandémique, l’été a été chargé pour plusieurs membres de Tourisme Chaudière-Appalaches. La région a attiré une foule de touristes québécois au cours de la saison estivale.

Puisqu’il était impossible de voyager loin de la Belle Province cet été, plusieurs Québécois ont choisi de découvrir les régions du Québec, dont celle de la Chaudière-Appalaches. «Notre site Web était dans le top 3 des sites de tourisme les plus consultés au Québec et dans le top 100 mondial. Même si on est une petite région, on a intéressé plusieurs touristes pour ce qui est du référencement Internet», explique Amélie Dumas-Aubé, conseillère aux communications et relations publiques chez Tourisme Chaudière-Appalaches.

Bien que la COVID-19 ait empêché les visiteurs étrangers de découvrir la région, ce sont des Québécois d’un peu partout dans la province qui ont parcouru la Chaudière-Appalaches. Les campings, les parcs, les hébergements, les restaurants et surtout l’agrotourisme en ont attiré plus d’un. «L’agrotourisme a explosé, nos producteurs ont vraiment été débordés. C’est probablement le meilleur été qu’ils ont vécu», mentionne la représentante de Tourisme Chaudière-Appalaches.

Difficile de prévoir

«Nos membres ont eu un gros été, mais la saison touristique a commencé en retard et tous nos membres étaient dans le néant puisqu’avant l’ouverture de la saison, on ne savait pas quand on allait pour ouvrir ni comment», ajoute-t-elle.

Les grands perdants de cette saison estivale ont été les musées et les attractions qui se déroulaient à l’intérieur. On peut penser qu’en raison des consignes sanitaires, les touristes préféraient ne pas s’aventurer dans les lieux fermés, croit Mme Dumas-Aubé.

Plusieurs ont dû s’adapter à ces règlements de la Santé publique comme les gîtes et les auberges qui partagent souvent des salles de bain et les espaces de cuisine. «Plusieurs ont dû réduire leur capacité, donc il y avait beaucoup de monde, mais comme ils étaient à capacité réduite, c’était difficile pour eux de rentrer dans leur argent», mentionne-t-elle.

Pour la saison hivernale, plusieurs questions trottent toujours dans la tête des membres de Tourisme Chaudière-Appalaches, soit à savoir s’ils pourront ouvrir et sous quelles conditions ils pourront le faire. Ce qui rend la planification très difficile.

Notons qu’avant le passage au palier d’alerte rouge de la région, les réservations de chalets et campings affichaient complet sur plusieurs sites, et ce, jusqu’à la semaine de relâche 2021 pour certains.

Les plus lus

LA SQDC ouvrira une deuxième succursale à Lévis

​La SQDC a signé un bail afin d’ouvrir, d’ici le printemps, une succursale qui sera située au 1855, route des Rivière, à Saint-Nicolas.

Un type de résidence de plus en plus recherché

Alors que le marché de l’immobilier est en pleine ébullition dans la région et que plusieurs types de propriété s’envolent comme des petits pains chauds, plusieurs familles sont à la recherche d’un type bien particulier de résidence. Selon certains courtiers immobiliers œuvrant dans le Grand Lévis, la pandémie a renforcé la popularité des maisons bigénérationnelles.

La Barricade se refait une beauté

Depuis la mi-mars, les propriétaires de La Barricade, Johanne Carrier et Claude Dubé, ont profité des fermetures imposées par Québec en raison de la pandémie afin de réaliser des travaux majeurs. Grâce au chantier, le couple veut redonner une beauté à l’établissement licencié bien connu du Vieux-Lévis, à l’aube des célébrations de son cinquantième anniversaire en 2022.

Un nouveau complexe sportif dans l’ouest de Lévis

Bien connu dans la région grâce à leur entreprise Réseau sports adultes (RSA), Nicolas Dallaire et Steve Gaudreau donneront une nouvelle vie au site qui accueillait jusqu’à tout récemment Méchoui international. Cette parcelle du chemin Saint-Grégoire, à Saint-Étienne-de-Lauzon, accueillera désormais le Complexe sportif et plein air de Lévis.

La Distillerie Lore & Legends lance son premier gin lévisien

Martin Vaillancourt, propriétaire de la microbrasserie Le Corsaire, Virgil Demers et Terry Gilbert ont lancé leur premier spiritueux à la toute nouvelle Distillerie Lore & Legends située sur le boulevard Guillaume-Couture, le 31 octobre dernier. Les propriétaires ont misé sur des ingrédients locaux pour concocter leur tout premier gin.

Roger Parent devient citoyen d’honneur de Lévis

Lévis compte un nouveau citoyen d’honneur, son sixième. Roger Parent, fondateur du groupe immobilier Logisco et de la Fondation Elizabeth et Roger Parent, a reçu ce titre lors d’une cérémonie le 10 novembre.

Mise à jour économique : 15 G$ de déficit projeté pour 2020

Le ministre des Finances du Québec, Éric Girard, a dévoilé la mise à jour économique des finances publiques de la province ainsi que son plan de relance économique, le 12 novembre. 1,8 G$ seront investis en nouvelles initiatives dont 1,5 G$ seront réservés à la relance économique, M. Girard a également annoncé que le déficit projeté pour 2020 se chiffre à 15 G$.

La Ville et la CCL favorables à la mise à jour économique

À la suite du dévoilement de la mise à jour économique du gouvernement provincial, le 12 novembre dernier, Marie-Josée Morency, directrice générale et vice-présidente exécutive de la Chambre de commerce de Lévis (CCL), et Gilles Lehouillier, maire de Lévis, ont accueilli favorablement cet état de la situation, mais sont impatients de connaître les mesures concrètes qui toucheront la région.

Une troisième succursale pour la Clinique de soins infirmiers de Lévis

Après avoir ouvert des points de services à Lévis et à Saint-Romuald, la Clinique de soins infirmiers de Lévis a ouvert, le 6 novembre, une troisième succursale, au 1810, route des Rivières à Saint-Nicolas.

Sophie Brochu fait appel à la résilience des entrepreneurs

Dans le cadre des Grandes conférences Bell de la Chambre de commerce de Lévis (CCL), la présidente-directrice générale d’Hydro-Québec, Sophie Brochu, a livré une conférence virtuelle franche et terre-à-terre aux entrepreneurs lévisiens, le 4 octobre dernier. Cette dernière a abordé les thèmes de la situation pandémique actuelle et de la transition énergétique.