Édouard Joncas et son projet de crédit d’impôt afin d’éviter le gaspillage alimentaire ont été semi-finalistes au Sommet mondiale de la fiscalité TaxCoop2020. CRÉDIT : COURTOISIE

L’étudiant au baccalauréat en sciences comptables du campus lévisien de l’Université du Québec à Rimouski (UQAR), Édouard Joncas, a participé à la sixième édition du Sommet mondial de la fiscalité TaxCoop2020, le 15 octobre dernier. L’étudiant du campus lévisien a été sélectionné parmi les semi-finalistes au concours Passez au vert ou passez votre tour avec son idée d’un nouveau crédit d’impôt afin d’enrayer le gaspillage alimentaire.

Édouard Joncas a reçu une invitation cet été à participer au concours Passez au vert ou passez votre tour par son professeur de l’UQAR. L’objectif du concours était de présenter, via la fiscalité, un projet qui pourrait avoir un impact environnemental positif sur la société.

C’est en regardant une émission de télévision où le déchétarisme était présenté qu’il a trouvé son idée. Le déchétarisme est cette façon de vivre où les individus qui le pratiquent cherchent de la nourriture comestible dans les poubelles afin de se nourrir et éviter le gaspillage alimentaire.

«Je trouvais ça vraiment particulier qu’on puisse trouver autant de bonne nourriture comestible dans les poubelles et ça m’a amené plusieurs réflexions. C’est de là que mon idée pour ce crédit d’impôt est venue», explique-t-il.

Ainsi, le crédit d’impôt qu’il a imaginé permettrait aux particuliers et aux sociétés de rapporter la nourriture comestible dont ils doivent se départir à une banque alimentaire contre un crédit d’impôt de 75 % de la valeur du prix payé de la denrée, un peu de la même manière que le crédit d’impôt pour un don.

Un plafond maximal annuel de 3 000 $ serait fixé pour les particuliers et un de 15 000 $ pour les sociétés. «C’est un problème mondial, on jette 11,2 millions de tonnes de nourriture comestible chaque année juste au Canada. Ça pourrait nourrir tous les Canadiens gratuitement pendant cinq mois. C’est un enjeu important même si on n’en entend pas parler», déplore l’étudiant à la troisième année de son baccalauréat.

Validation du projet

Pour Édouard Joncas, ce projet ne restera pas au stade d’idée, il a bien l’intention d’interpeller l’équipe de François Legault dans les prochaines semaines afin de voir si son projet est viable et intéressant dans un futur rapproché.

Lui qui a été sélectionné parmi les cinq meilleurs projets fiscaux étudiants au monde croit en ce qu’il a imaginé. «Mon projet a été retenu parmi les cinq meilleurs au monde, c’est comme les Jeux olympiques de la fiscalité. Ça donne beaucoup de validité à mon idée», expose-t-il.

Selon l’étudiant l’UQAR, les impacts d’un tel crédit permettraient non seulement des avantages financiers et pour les banques alimentaires, mais également pour l’environnement. «Si on jette 11,2 millions de tonnes de nourriture comestible au Canada, ce chiffre doit être immense à l’échelle mondiale. Autant de déchets, ça pollue énormément juste au niveau des gaz à effet de serre, par exemple», mentionne Édouard Joncas. Il souligne aussi qu’une diminution de la quantité de déchets pourrait même engendrer une réduction de la taxe municipale.

Si la popularité d’un tel crédit se confirmait, l’étudiant envisagerait même de retirer les subventions aux banques alimentaires qui n’auraient plus besoin de ces argents en raison de l’augmentation des dons de denrées. Ces subventions pourraient être redirigées vers d’autres organismes qui viennent en aide aux familles dans le besoin.

Les plus lus

LA SQDC ouvrira une deuxième succursale à Lévis

​La SQDC a signé un bail afin d’ouvrir, d’ici le printemps, une succursale qui sera située au 1855, route des Rivière, à Saint-Nicolas.

Un type de résidence de plus en plus recherché

Alors que le marché de l’immobilier est en pleine ébullition dans la région et que plusieurs types de propriété s’envolent comme des petits pains chauds, plusieurs familles sont à la recherche d’un type bien particulier de résidence. Selon certains courtiers immobiliers œuvrant dans le Grand Lévis, la pandémie a renforcé la popularité des maisons bigénérationnelles.

La Barricade se refait une beauté

Depuis la mi-mars, les propriétaires de La Barricade, Johanne Carrier et Claude Dubé, ont profité des fermetures imposées par Québec en raison de la pandémie afin de réaliser des travaux majeurs. Grâce au chantier, le couple veut redonner une beauté à l’établissement licencié bien connu du Vieux-Lévis, à l’aube des célébrations de son cinquantième anniversaire en 2022.

Un nouveau complexe sportif dans l’ouest de Lévis

Bien connu dans la région grâce à leur entreprise Réseau sports adultes (RSA), Nicolas Dallaire et Steve Gaudreau donneront une nouvelle vie au site qui accueillait jusqu’à tout récemment Méchoui international. Cette parcelle du chemin Saint-Grégoire, à Saint-Étienne-de-Lauzon, accueillera désormais le Complexe sportif et plein air de Lévis.

La Distillerie Lore & Legends lance son premier gin lévisien

Martin Vaillancourt, propriétaire de la microbrasserie Le Corsaire, Virgil Demers et Terry Gilbert ont lancé leur premier spiritueux à la toute nouvelle Distillerie Lore & Legends située sur le boulevard Guillaume-Couture, le 31 octobre dernier. Les propriétaires ont misé sur des ingrédients locaux pour concocter leur tout premier gin.

Roger Parent devient citoyen d’honneur de Lévis

Lévis compte un nouveau citoyen d’honneur, son sixième. Roger Parent, fondateur du groupe immobilier Logisco et de la Fondation Elizabeth et Roger Parent, a reçu ce titre lors d’une cérémonie le 10 novembre.

Mise à jour économique : 15 G$ de déficit projeté pour 2020

Le ministre des Finances du Québec, Éric Girard, a dévoilé la mise à jour économique des finances publiques de la province ainsi que son plan de relance économique, le 12 novembre. 1,8 G$ seront investis en nouvelles initiatives dont 1,5 G$ seront réservés à la relance économique, M. Girard a également annoncé que le déficit projeté pour 2020 se chiffre à 15 G$.

La Ville et la CCL favorables à la mise à jour économique

À la suite du dévoilement de la mise à jour économique du gouvernement provincial, le 12 novembre dernier, Marie-Josée Morency, directrice générale et vice-présidente exécutive de la Chambre de commerce de Lévis (CCL), et Gilles Lehouillier, maire de Lévis, ont accueilli favorablement cet état de la situation, mais sont impatients de connaître les mesures concrètes qui toucheront la région.

Une troisième succursale pour la Clinique de soins infirmiers de Lévis

Après avoir ouvert des points de services à Lévis et à Saint-Romuald, la Clinique de soins infirmiers de Lévis a ouvert, le 6 novembre, une troisième succursale, au 1810, route des Rivières à Saint-Nicolas.

Sophie Brochu fait appel à la résilience des entrepreneurs

Dans le cadre des Grandes conférences Bell de la Chambre de commerce de Lévis (CCL), la présidente-directrice générale d’Hydro-Québec, Sophie Brochu, a livré une conférence virtuelle franche et terre-à-terre aux entrepreneurs lévisiens, le 4 octobre dernier. Cette dernière a abordé les thèmes de la situation pandémique actuelle et de la transition énergétique.