Alexis St-Pierre (à gauche) et son partenaire, Jacob Thiboutot-Calderon (à droite), se sont lancés très tôt en affaires. CRÉDIT : COURTOISIE

Deux Lévisiens de 16 ans, Jacob Thiboutot-Calderon et Alexis St-Pierre, ont créé leur propre entreprise d’ingénierie technologique, Lumina Labs Inc. Le commerce, incorporé depuis 2020, vendra des produits connectés et conçus de toutes pièces par les deux jeunes.

Par Manuel Cardenas

Jacob et Alexis ont posé la première brique à leur projet en l’imaginant au mois d’octobre. Leur entreprise sera 100% axée sur la technologie connectée, aussi connu sous le nom d’Internet des objets.

«La technologie connectée est vaste, tout ce qui est connecté à Internet, en fait partie. On peut penser à des lumières connectées, des prises connectées ou des interrupteurs appelés les White label», a expliqué Jacob.

Les jeunes garçons commercialiseront des produits du genre, mais ils veulent aussi en vendre d’autres imaginés et conçus en totalité par eux.

«On a déjà pensé à un produit connecté pour les animaux par exemple. Celui-ci permettra d’avoir un suivi sur l’alimentation de l’animal à l’aide de bols connectés, qui vont automatiquement distribuer des aliments en respectant une quantité souhaitée ainsi qu’une certaine heure souhaitée. Nous désignons les produits de A à Z, c’est nous qui faits l’ingénierie derrière tout ça», a fait valoir le jeune homme.

Les jeunes entrepreneurs, qu’y consacrent une trentaine d’heures par semaine à leur entreprise depuis le mois de janvier, ont effectué plusieurs recherches sur l’ingénierie technologique pour créer leurs idées.

Jacob Thiboutot-Calderon pense que cet aspect innovateur de Lumina Labs, leur permettra de se démarquer dans le marché.

«Nos futurs compétiteurs utilisent des entreprises White label qui vont leur fournir déjà les produits connectés, ainsi que leurs applications. Cela va les limiter, car ils ne peuvent pas inventer leurs propres produits. Nous on va être propriétaire de notre propre technologie, on est libre sur nos créations, nos recherches et notre développement», a communiqué l’adolescent.

Les Lévisiens ont également pensé à d’autres idées pour continuer à se démarquer.

«On veut se positionner comme une entreprise jeune, verte et abordable. L’aspect écologique n’est pas vraiment abordé par les autres entreprises tandis qu’il est primordial pour nous. On va axer notre projet sur le développement durable de l’entreprise, en utilisant du plastique recyclé et du carton recyclé pour la plupart de nos produits. De plus, à chaque produit vendu, on va planter un arbre. Finalement, en réalisant des expériences, on a conclu que l’accès au soutien de nos concurrents est quasiment impossible. Recevoir une réponse du soutien technique peut prendre d'une à deux semaines. Nous on va vraiment miser sur le côté ressources humaines et l’accessibilité pour nos clients», a ajouté Jacob Thiboutot-Calderon.

Pour l’instant, la production de Lumina Labs n’a pas encore débuté puisque les deux adolescents en sont à l’étape de créer des prototypes. Toutefois, ils ont déjà établi un contact avec des fournisseurs en Amérique du Nord et en Chine, et veulent commencer à vendre leurs créations d’ici un an. Ils vendront leurs divers produits par le biais de la vente en ligne et par les réseaux de distribution.

Dans l’entreprise, Jacob Thiboutot-Calderon est le vice-président des opérations tandis que son collègue Alexis St-Pierre sera le responsable des ressources humaines, une fois que les produits seront commercialisés. Les jeunes entrepreneurs sont également un mentor qui les aide à l’élaboration de leur plan financier.

«On fait une formation en lancement d’entreprise avec notre coach qui nous aide avec ce projet qui devrait coûter environ 500 000 $. Pour le financer, moi et mon partenaire utiliseront nos bons placements et on ira également chercher des subventions», a conclu le Lévisien.

Les plus lus

Des bars tiki flottants faits à Lévis

Le Lévisien Dany Rodrigue a lancé à la mi-mars son entreprise Tiki Québec. Celui qui exerçait le métier de consultant en génie civil a profité d’une pause de travail occasionnée par la pandémie pour se mettre à l’ouvrage et développer une idée d’entreprise qu’il avait derrière la tête depuis l’année dernière.

Une Tite frette à Saint-Romuald

Une boutique spécialisée en bières de microbrasserie a ouvert ses portes à Saint-Romuald, le 22 mai dernier.

Un nouvel outil pour favoriser l’achat local à Lévis

Les consommateurs de la région pourront profiter d’une nouvelle plateforme visant à encourager les commerçants du Grand Lévis. Bélanger Communications, la firme derrière le Guide Privilège Lévis, a récemment lancé une application permettant à ses utilisateurs d’accéder à plusieurs rabais offerts par des entrepreneurs.

Une entreprise spécialisée en intelligence artificielle au Dataparc de Lévis

Un premier bâtiment dédié à l’intelligence artificielle de la compagnie SmartMill sera construit dans les prochains mois au Dataparc, situé dans le parc industriel Bernières. Développement économique Lévis (DEL) a octroyé 200 000 $ en prêt conventionnel pour réaliser le projet évalué à 5,5M $.

Deux jeunes entrepreneurs lancent leur entreprise technologique

Deux Lévisiens de 16 ans, Jacob Thiboutot-Calderon et Alexis St-Pierre, ont créé leur propre entreprise d’ingénierie technologique, Lumina Labs Inc. Le commerce, incorporé depuis 2020, vendra des produits connectés et conçus de toutes pièces par les deux jeunes.

COVID-19 : la CNESST ajuste les mesures sanitaires en milieux de travail

Par voie de communiqué, la Commission des normes, de l'équité, de la santé et de la sécurité du travail (CNESST) a annoncé, le 7 juin, qu'elle entreprend des ajustements progressifs des mesures de prévention dans les milieux de travail afin de freiner la propagation du coronavirus.

Les trois Chefs s’attaquent au marché montréalais

Après s’être bien implantés dans la grande région de Québec au cours des dernières années, Les trois Chefs poursuivront leur conquête du marché provincial. Pour ce faire, l’entreprise familiale lévisienne ouvrira le 2 juillet prochain une succursale à Brossard, la première du groupe dans la région montréalaise.

Deux entreprises lévisiennes s’unissent pour le recyclage

Fibres Sustana de Breakeyville, se spécialisant dans la production de fibres recyclées, et Société VIA de Lauzon, centre de tri et de valorisation des matières recyclables, sont maintenant associées. Cette première dans l’industrie, annoncée le 8 avril, permettra de renforcer le recyclage local.

La région encore populaire auprès des vacanciers

L’attrait de la Chaudière-Appalaches auprès des vacanciers québécois ne se démord pas. Depuis février que le site internet de Tourisme Chaudière-Appalaches est en formule été et les différentes organisations touristiques de la région enregistrent déjà des réservations. Après avoir déjà composé avec la pandémie l’été dernier, les propriétaires d’attraits touristiques et l’association touristique ré...

Contrer la pénurie dans le secteur horticole

La coopérative lévisienne Groupex a lancé un nouveau site Web de recrutement dans le domaine de l’horticulture. Cette nouvelle plateforme constitue une première dans son industrie.