Maquette du projet à terme (photo 1) - CRÉDIT : COURTOISIE ET ALEXANDRE BELLEMARE

Le président de QScale, Martin Bouchard, accompagné du maire de Lévis, Gilles Lehouillier, du ministre de l’Économie et de l’Innovation, Éric Girard, de la vice-première ministre du Québec, Geneviève Guilbault, du ministre responsable des régions du Centre-du-Québec et de la Chaudière-Appalaches ainsi que ministre de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation, André Lamontagne, du député des Chutes-de-la-Chaudière, Marc Picard, et du premier vice-président service aux entreprises du Mouvement Desjardins, Jean-Yves Bourgeois, a dévoilé, le 13 juillet, l’ampleur du projet de son entreprise en traitement informatique en intelligence artificielle qui s’étirera sur huit phases à hauteur de 867 M$ qui arriveront à terme dans les sept prochaines années.

D’emblée, les représentants du gouvernement du Québec présents lors de la conférence de presse ont annoncé un investissement de 90 M$, dont 60 M$ en prêts et 30 M$ en parts de société en commandite au sein de l’entreprise, pour la première phase du projet qui s’élève à 195 M$ et qui devrait être complétée à la fin 2022. Ajoutons que Desjardins Capital a investi 60 M$ supplémentaires dans le projet et que les 45 M$ restants ont été investis par des investisseurs privés.

«Nous amorçons cette grande aventure avec la volonté de hisser le Québec comme chef de file mondial en matière de traitement de données (à haute densité)», a lancé Martin Bouchard.

Le projet QScale, qui verra le jour dans le parc industriel Bernières dans le secteur Saint-Nicolas, consistera à un centre de traitement informatique à récupération d’énergie, c’est-à-dire que l’importante énergie qui sera produite par les ordinateurs de haute performance sera réutilisée, notamment dans un projet de serres agricoles.

«À titre d’exemple, à terme, ce sont 2 800 tonnes de petits fruits, plus de 80 000 tonnes de tomates qui pourraient être produites chaque année avec cette chaleur», a illustré le président de QScale.

À la fin des huit phases de développement, l’entreprise créera 200 emplois, dont le salaire moyen sera de 86 000 $ par année.

Une mission et des clients à l’international

Si Martin Bouchard et ses deux associés, Vincent Thibault et Dany Perron, ont choisi Lévis pour y construire le siège social de leur méga projet, c’est pour la proximité d’une station électrique importante d’Hydro-Québec, des terres agricoles adjacentes au terrain qu’ils ont acquis et le dynamisme de la région. Soulignons que QScale possède l’équivalent de 100 terrains de football en terres agricoles adjacentes à leurs futures installations et que l’énergie que l’entreprise récupérera pourra alimenter leurs serres et plus encore.

Dans le monde, 5 % des gaz à effet de serre proviennent du «cloud et du computing», a indiqué le président de QScale, et ce chiffre tend à augmenter d’année en année.

L’entreprise croit qu’elle pourra attirer des clients du Québec, mais également d’à travers le monde. «Pour donner des exemples de firmes (avec qui on pourrait faire affaire), ce sont les Tesla de ce monde, des Pfizer, on parle de recherche scientifique, d’aéronautique, des entreprises de la finance et les entreprises québécoises qui souhaitent devenir plus performantes au niveau de l’intelligence artificielle et du calcul très poussé», a exposé Martin Bouchard.

Selon André Lamontagne, le projet servira de tremplin important pour Lévis, la Chaudière-Appalaches et la Capitale-Nationale pour le développement futur. «Au-delà du projet, au-delà des emplois qui seront créés, ça va amener Lévis, qui est déjà hyper dynamique, à un autre niveau et mettre des assises pour le futur de développement des secteurs des technologies et de la nouvelle économie», a-t-il souligné.

«Le projet QScale positionnera le Québec comme un leader mondial dans le traitement des données, la valorisation des rejets thermiques et l’intelligence artificielle. C’est une excellente nouvelle aujourd’hui pour la Ville de Lévis, son développement et sa filière agroalimentaire. C’est une décision stratégique pour le Québec, créatrice d’avenir et d’emplois à valeur ajoutée. Lévis est maintenant une référence en la matière», a mentionné, Gilles Lehouillier.

Les plus lus

Un magasin Princess Auto à Lévis

La chaîne canadienne Princess Auto, spécialisée dans les articles agricoles, industriels, de garage, hydrauliques et excédentaires, ouvrira un magasin à Lévis, au début de l’année prochaine.

Une solution lévisienne pour accessoiriser sa piscine

La designer industriel lévisienne, Pénélope Rouillard Bazinet, a lancé son entreprise d’accessoires de piscine, Polo – Accessoires pour piscine, au début du mois de juin dernier. Ainsi, les propriétaires de piscines peuvent se procurer ses produits qui empêchent les débris naturels qui tombent dans la piscine de boucher l’écumoire.

Un nouvel établissement de restauration à Saint-Romuald

Le Théophile, nouveau restaurant mélangeant cuisines d’inspiration californienne et italienne, a ouvert ses portes il y a quelques semaines à Saint-Romuald. Les clients peuvent se retrouver pour manger sur la terrasse ou à l’intérieur dans cette maison de 1857 réaménagés par les restaurateurs qui planchent sur ce projet depuis un an.

Une Baraque à bières à Lévis

La Baraque à bières de Lévis a ouvert ses portes aux clients le 23 juin dernier, au 70, avenue Bégin dans le Vieux-Lévis.

Les familles Carrier et Capwood s’unissent

Via sa page Facebook, le Marché Carrier annonçait le 9 juillet qu’une deuxième succursale de l’entreprise ouvrirait ses portes du côté de Québec d’ici septembre prochain. Ainsi, le Marché Carrier s’est associé avec le groupe Capwood, une société d’investissements et de gestion d’actifs immobiliers québécoise, pour élaborer ce projet qui pourrait résulter à la création de plusieurs marchés Carrier ...

Le Café Bistro Van Houtte Lévis ferme ses portes

En raison de la faillite de Gestion Caféco, l’entreprise qui opérait cet établissement, le Café Bistro Van Houtte Lévis, situé dans le centre-ville de Lévis, a fermé ses portes à la fin du mois de juin.

Une formation professionnelle de plus en plus recherchée

En mars dernier, le premier ministre du Canada, Justin Trudeau, et le premier ministre du Québec, François Legault, annonçaient l’objectif des gouvernements fédéral et provincial de brancher la quasi-totalité du Québec à l’Internet haute vitesse, c’est-à-dire 150 000 foyers d’ici septembre 2022. Ainsi, la demande de main-d’œuvre est grande dans le domaine des télécommunications et le Centre de for...

Un complexe de condos locatifs verra le jour à Saint-Nicolas

En 2022, 72 condos locatifs verront le jour aux abords du fleuve Saint-Laurent dans le secteur de Saint-Nicolas. Le promoteur derrière Roc-Pointe sur le fleuve était fier de donner le coup d’envoi du projet de 24 millions $, le 12 juillet, accompagné d’élus municipaux.

QScale : un immense projet de traitement informatique de 867 M$ à Lévis

Le président de QScale, Martin Bouchard, accompagné du maire de Lévis, Gilles Lehouillier, du ministre de l’Économie et de l’Innovation, Éric Girard, de la vice-première ministre du Québec, Geneviève Guilbault, du ministre responsable des régions du Centre-du-Québec et de la Chaudière-Appalaches ainsi que ministre de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation, André Lamontagne, du député de...

Un jeune entrepreneur «capable de suivre»

À 19 ans, Jacob Leclerc fait déjà partie du monde des affaires depuis maintenant près d’un an. Représentant aux ventes pour une compagnie d’outillage à temps plein, étudiant en administration des affaires et employeur en gestion immobilière à temps partiel, rien n’arrête ce jeune entrepreneur de réaliser ses rêves.