CRÉDIT : COURTOISIE

En mars dernier, le premier ministre du Canada, Justin Trudeau, et le premier ministre du Québec, François Legault, annonçaient l’objectif des gouvernements fédéral et provincial de brancher la quasi-totalité du Québec à l’Internet haute vitesse, c’est-à-dire 150 000 foyers d’ici septembre 2022. Ainsi, la demande de main-d’œuvre est grande dans le domaine des télécommunications et le Centre de formation professionnelle Gabriel-Rousseau (CFPGR) offre, depuis plusieurs années, le dîplome d’études professionneles (DEP) en Installation et réparation d’équipement de télécommunication, un outil qui pourra permettre aux paliers de gouvernement d’atteindre leur objectif.

La formation en télécommunication du CFPGR est un programme qui s’étire sur une année et demie, comparativement à deux ans dans les autres écoles de la province, et il est le seul offert dans les régions de la Chaudière-Appalaches et de la Capitale-Nationale. Selon Dave Ouellet, enseignant au DEP en Installation et réparation d’équipement de télécommunication, le manque de main-d’œuvre dans ce domaine se fait sentir depuis quelques années déjà puisqu’un bon nombre d’employeurs vient cogner à la porte de l’école afin de recruter des finissants.

«Présentement, on n’a pas assez d’étudiants pour répondre à la demande des employeurs. C’est principalement du travail à l’extérieur (en régions) pour le déploiement de la 5G notamment, mais on a déjà peine à répondre à la demande de nos employeurs de la grande région de Québec», explique M. Ouellet.

Les élèves en télécommunication du CFPGR sont notamment appelés à travailler dans la région, mais également dans le Nord-du-Québec, la Côte-Nord et l’Est-du-Québec. «Notre porte est ouverte à toutes les entreprises de télécommunication qui veulent venir rencontrer nos élèves en classe et elles sont nombreuses à venir. C’est super intéressant parce que ça permet aux élèves d’établir un premier contact avec de futurs employeurs potentiels», partage l’enseignant.

Une formation adaptée à l’élève

La formation offerte par le CFPGR est la seule au Québec qui propose 8 à 10 semaines de stage en entreprise, rémunéré ou non à la discrétion de l’employeur. «C’est qui est intéressant avec la plateforme alternance travail-études, c’est que les élèves développent leur réseau de contacts en entreprise pendant leur formation», ajoute Dave Ouellet.

De plus, le programme s’adapte aux besoins et au rythme de l’élève puisqu’il est offert en formule individualisée, c’est-à-dire que le parcours est à la convenance de l’élève. Nouvellement, le CFPGR invite les entreprises à recruter leurs élèves pendant la saison estivale, ce qui permet à ces derniers d’acquérir de l’expérience avant même d’avoir terminé leur formation.

Selon M. Ouellet, le taux de placement oscille autour de 98 à 99 %. Chaque année, quatre cohortes sont formées (août, septembre, janvier, mars) et comprennent 6 à 15 élèves en moyenne sur une possibilité de 24. «On constate un engouement pour le métier et la formation, mais pas à la hauteur de ce qu’on pourrait offrir, c’est certain», spécifie l’enseignant.

Des locaux aménagés pour le travail pratique

Les locaux du DEP en Installation et réparation d’équipement de télécommunication comprennent deux grandes classes, dont une qui est un atelier comprenant des poteaux et des mini maisons tandis que l’autre est un laboratoire électronique où les élèves peuvent étudier et travailler la fibre optique, par exemple. Également, une classe extérieure est aménagée où une tour de communication a été érigée ainsi que quelques poteaux.

«On constate que nos types d’élèves sont des gens qui n’aiment pas la routine, ceux qui ont soif de l’aventure, puisqu’on est appelé à aller un peu partout dans la province par moment, et des personnes qui aiment travailler de leurs mains ainsi que comprendre comment les choses sont faites et comment elles fonctionnent», souligne Dave Ouellet.

Pour plus d’information sur le DEP en Installation et réparation d’équipement de télécommunication offert par le CFPGR, consultez le bit.ly/3ww4Yro.

Les plus lus

Chocolats Favoris quittera temporairement le Vieux-Lévis

Les clients de la succursale du Vieux-Lévis de Chocolats Favoris devront changer leurs habitudes au cours des prochains mois. Comme des travaux majeurs devront être effectués dans le bâtiment qui accueille le commerce au 32, avenue Bégin, la chaîne a décidé de déplacer temporairement ses activités du Vieux-Lévis au quartier Miscéo.

Vieux-Lévis : la fermeture temporaire de la succursale de Chocolats Favoris devancée

Chocolats Favoris a annoncé, le 20 septembre, qu'elle devance la fermeture temporaire de sa succursale de l'avenue Bégin, de façon préventive et qui est effective depuis hier.

EMD-Batimo investit 110 M$ à Lévis

La première résidence pour personnes aînées à Lévis du promoteur, constructeur et développeur immobilier EMD-Batimo ouvrira ses portes au printemps 2024. Gérée par le groupe Chartwell, L’Aubier comprendra 376 appartements locatifs, dont 36 unités de soins.

Changement de garde à la raffinerie Jean-Gaulin

Par voie de communiqué, la raffinerie Jean-Gaulin d’Énergie Valero a annoncé, le 14 septembre, que Martine Péloquin, sa vice-présidente et directrice générale, vient de prendre sa retraite. C’est Carl Marcotte, directeur principal des opérations à la raffinerie depuis 2012, qui prend sa relève à la tête de l’entreprise lévisienne.

Élections : la CCIGL présente ses attentes

Comme d'autres organisations, la Chambre de commerce et d'industrie du Grand Lévis a dévoilé ses priorités au candidats en lice lors des actuelles élections provinciales, le 2 septembre.

Réflexions sur la réalité régionale de l’économie avec l’innovateur en chef

De passage à Lévis et en Chaudière-Appalaches dans la cadre d’une tournée provinciale, Luc Sirois, innovateur en chef du Québec, a rencontré des entrepreneurs et institutions de la région afin de réfléchir et identifier les enjeux et la réalité des entreprises de la Chaudière-Appalaches, les 12 et 13 septembre derniers.

Reprise de la vente et de la validation des billets de loterie

Loto-Québec a annoncé, jeudi en fin de journée, que les activités de loterie sont progressivement de retour à la normale. Ainsi, la clientèle devrait être en mesure d'acheter des billets de loterie à tirage et de vérifier ses billets, et ce, chez tous les détaillants, sur lotoquebec.com et avec l'application mobile Loteries. Il devrait également être possible de réclamer des lots et d'obtenir les ...

L’APCHQ veut que l’habitation soit un enjeu central

L’Association des professionnels de la construction et de l’habitation du Québec (APCHQ) a partagé son désir de voir les différentes formations politiques en lice lors de l’actuelle campagne électorale provinciale «faire de l’habitation une priorité». Pour ce faire, le regroupement souhaite la mise en place de «moyens concrets pour rattraper le retard du Québec en matière de logements».

Concours de Sollio : une ferme lévisienne gagnante

Sollio Groupe Coopératif a annoncé les gagnants du Prix établissement et transfert de ferme de son concours, le 24 août dernier. C’est une ferme lévisienne, Ferme Valsé de Pintendre, qui a remporté le prix dans la catégorie Établissement d’entreprise agricole.

HLC vendue

MiddleGround Capital, une société privée d'investissement en capital, a annoncé, le 21 septembre, qu'elle avait acquis HLC, auparavant connu sous le nom de Lambert à Lévis. un important distributeur de pièces et d'accessoires de vélo.