Les employés syndiqués de la coopérative ont voté massivement en faveur d'une grève générale illimitée. CRÉDIT : CSN

En réaction au mandat de grève générale illimitée obtenu aujourd'hui par le syndicat représentant ses employés, la Coopérative funéraire des Deux Rives a annoncé vendredi qu'elle exerce son droit au lock-out.

«(Nous devons prendre cette décision) afin de protéger sa clientèle de l'incertitude et de l'anxiété, voire de la détresse, qui sont associées aux différentes possibilités de grève pouvant se concrétiser à tout moment et de manière intermittente. Considérant la charge émotive que peut représenter le déplacement ou l'annulation d'un événement funéraire, parfois à quelques heures d'avis, en particulier après plus d'une année de restrictions liées à la pandémie, la Coopérative ne peut, humainement, faire autrement», a expliqué l'entreprise, par voie de communiqué.

Dans un autre ordre d'idées, la Coopérative funéraire des Deux Rives a indiqué que la décision de faire appel aux services d'une autre entreprise funéraire est une décision qui appartient à sa clientèle qu'elle s'engage à la respecter.

Si la situation actuelle affecte prioritairement les personnes endeuillées, elle rappelle que les personnes détenant des contrats de préarrangements funéraires ont la possibilité de maintenir ces ententes. Pour les clients ayant déjà amorcé des démarches relatives à un événement funéraire avec la coopérative, les coûts associés aux services qui ne seraient pas fournis en raison du lock-out leur seront remboursés en totalité.

L'entreprise assure qu'elle maintiendra des effectifs suffisants pour pouvoir remettre les urnes aux endeuillés qui en feront la demande pendant cette période. 

Le conflit s'embrase

Plus tôt aujourd'hui, la Confédération des syndicats nationaux (CSN) a annoncé que les employés syndiqués de la Coopérative funéraire des Deux Rives, réunis en assemblée générale, ont adopté à 92 % un mandat de grève générale illimitée à utiliser au moment jugé opportun.

Avec ce nouveau moyen de pression qui se succès à une série de 15 jours de grève, le syndicat veut «accélérer les pourparlers» pour renouveler la convention collective des employées, qui est échue depuis plus d'un an.  

Malgré deux rencontres de négociation tenues cette semaine, le groupe juge que les avancées aux tables «ne démontraient pas une volonté réelle de s’attaquer aux problèmes touchant l’organisation du travail et la santé psychologique des 110 salariés».

«L’épuisement de nos membres exige des gestes concrets rapidement, car il y a urgence à régler ces problèmes. Le vote d’aujourd’hui traduit une forme d’exaspération et la direction se doit d’en comprendre le sens. Les nombreux départs précipités des employés devraient constituer un signal d’alarme, mais la direction s’entête dans la confrontation et le déni, ce qui fait souffrir tout le monde, y compris les familles. La mission même des centres funéraires est actuellement compromise», a lancé le secrétaire général du conseil central de Québec–Chaudière-Appalaches  de la CSN, François Proulx-Duperré.

Pour sa part, dans le communiqué de presse publié pour annoncer le lock-out, la Coopérative funéraire des Deux Rives a notamment souligné qu'une conciliatrice a été nommée par le ministère du Travail et qu'elle n'a pas reçu, pour le moment, les demandes salariales et monétaires de ses employés.


Les plus lus

Investissement Québec en soutien aux entreprises

Un an après qu’Investissement Québec en Chaudière-Appalaches se soit regroupé avec les bureaux régionaux du ministère de l’Économie et de l’Innovation (MEI) et ait intégré les équipes du Centre de recherche industrielle du Québec et d’export Québec, la société d’État représentant la Chaudière-Appalaches a soutenu financièrement les entreprises de la région à hauteur de 269 M$.

Un premier parc canin dans l’est de la ville

Le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, a inauguré le 24 août, accompagné de Stephen Boutin président du Groupe CSB et des élus municipaux, le second parc canin lévisien. Celui-ci est situé à l’est de la ville dans le nouveau quartier UMANO, à l’arrière du campus de l’UQAR à Lévis.

Grève chez Colabor

Les travailleurs de l’entrepôt de Saint-Nicolas du distributeur alimentaire Colabor sont en grève cette semaine pour la première fois de leur histoire. Avec ce moyen de pression, les membres du syndicat affilié à la CSN veulent obtenir des gains salariaux.

Pénurie de main-d’œuvre : une nouvelle enquête est lancée

Les municipalités de la Chaudière-Appalaches et les organismes de développement économique de la région ont lancé une mobilisation à la fin août afin de réaliser une étude sur les impacts de la pénurie de main-d’œuvre.

Lock-out à la Coopérative funéraire des Deux-Rives

En réaction au mandat de grève générale illimitée obtenu aujourd'hui par le syndicat représentant ses employés, la Coopérative funéraire des Deux Rives a annoncé vendredi qu'elle exerce son droit au lock-out.

Des places supplémentaires dans les CPE et garderies de la région

Le ministre de la Famille, Mathieu Lacombe, a annoncé le 25 août, l’ajout de 535 nouvelles places dans les services de garde éducatifs à l’enfance de la région de la Chaudière-Appalaches. Il en a fait l’annonce accompagné de l’adjointe parlementaire du ministre de la Famille et députée de Bellechasse, Stéphanie Lachance, et de la députée de Lotbinière-Frontenac, Isabelle Lecours.

Une bonne année pour Promutuel Assurance Rive-Sud

Promutuel Assurance Rive-Sud a convié ses membres-assurés, le 1er juin, à une assemblée annuelle virtuelle durant laquelle elle a dévoilé ses résultats pour l’année 2020. Pour l’exercice financier se terminant le 31 décembre 2020, la société mutuelle affiche un résultat d’assurance de 4 964 000 $, émanant notamment du répit en matière de sinistralité et des actions posées au cours des dernières an...

La CCL veut des actions pour le tunnel et la main-d’œuvre

Comme d’autres organisations, la Chambre de commerce de Lévis (CCL) a présenté, le 2 septembre, ses demandes aux partis politiques fédéraux qui sont présentement en campagne. L’organisme lévisien a identifié deux enjeux prioritaires : la concrétisation du tunnel Québec-Lévis et l’atténuation de la pénurie de main-d’œuvre.

Un investissement de 2,2 M$ à la Maison d’affinage Bergeron

Le Groupe Bel Canada a annoncé un investissement de 2,2 M$ pour permettre l’acquisition de nouveaux équipements de pointe à l’usine de la Fromagerie Bergeron, la Maison d’affinage Bergeron, située à Saint-Nicolas, le 26 août dernier. Ainsi, la Fromagerie Bergeron pourra augmenter sa capacité de production des fromages La Vache qui rit et répondre à la demande croissante de ces produits en sol cana...

Revendications sur la majoration : les microsdistilleries tiennent des portes ouvertes

L’Union québécoise des microdistilleries (UQMD) composée de plus de 50 membres, dont les entreprises lévisiennes Distillerie des Appalaches ainsi que Lore & Legends, invite les citoyens et citoyennes à une dégustation dans leurs installations le 11 septembre afin de soutenir leurs revendications sur la majoration et l’achat de produits en SAQ.