Mario Fournier et Hugo Girard sont derrière la création des Vêtements Hugo Strong. CRÉDIT : ÉRICK DESCHÊNES

L’entrepreneur lévisien Mario Fournier a récemment accouché d’un nouveau projet entrepreneurial avec Hugo Girard, le célèbre homme fort et animateur de télévision. Les deux hommes d’affaires ont lancé il y a un mois Hugo Strong, une nouvelle gamme de vêtements destinés principalement aux travailleurs.

«Comme je suis pas mal impliqué dans le milieu de la construction à travers mes émissions, c’était naturel pour moi de créer une entreprise liée à ce domaine. Auparavant, j’avais été approché par d’autres entreprises spécialisées en vêtements de protection et l’idée me trottait dans la tête depuis un certain temps. À travers d’autres projets, j’ai rencontré Mario, qui était agent de développement pour une gamme de vêtements européens. De fil en aiguille, on a décidé de lancer la gamme de vêtements à mon image», s’est rappelé M. Girard, sur l’origine de Hugo Strong.

Désirant se démarquer des autres entreprises évoluant dans ce domaine, les deux hommes d’affaires ont conclu une entente avec une firme européenne. Cette dernière crée les produits désirés par Les Vêtements Hugo Strong, vêtements qui arborent l’image de marque de l’ancien homme fort. En faisait affaire avec une entreprise du Vieux Continent, Mario Fournier et Hugo Girard espèrent ainsi se démarquer en offrant des produits d’une plus grande qualité.

«On propose une ligne de vêtements avant-gardiste. Nos produits sont également confortables et durables. On ne voulait pas juste une ligne de vêtements de travail. On voulait que les gens aient hâte d’enfiler leurs vêtements quand ils se lèvent le matin. Aussi, on y retrouve plusieurs accessoires et poches, ce qu’on ne retrouve pas nécessairement dans d’autres produits disponibles au Québec. […] Je ne sais pas pourquoi, ils sont en avance en Europe dans le développement des vêtements pour les travailleurs et on voulait offrir ce progrès à nos travailleurs. On a aussi une approche différente, on propose des vêtements adaptés au travail d’aujourd’hui et qui peuvent être modifiés plutôt qu’un modèle général auquel le travailleur doit s’habituer», ont expliqué les deux hommes derrière Hugo Strong.

Voir grand

Si la nouvelle entreprise se spécialise dans les vêtements de travail, Hugo Strong propose également des vêtements de plein air et de sport. Avec cette offre, la firme lévisienne entend atteindre différentes catégories de consommateurs. Et jusqu’à maintenant, l’aventure Hugo Strong est un succès.

Alors que ses produits sont disponibles dans une soixantaine de points de vente à travers la province, principalement des commerçants spécialisés dans les vêtements de travail, l’entreprise doit déjà doubler la superficie de son entrepôt du chemin des Îles afin de faire face à la demande.

Grâce à ses premiers succès, Hugo Strong prévoit poursuivre à son rythme sa croissance. Dès le début de l’année prochaine, l’entreprise prévoit annoncer d’autres bonnes nouvelles. À moyen terme, Mario Fournier et Hugo Girard souhaitent voir les vêtements de leur gamme être disponibles partout au Canada.

«On voulait partir du bon pied, mais avec une croissance qui ne nous étouffe pas. Il y a de belles choses qui s’en viennent. Rapidement, on veut être pancanadien et ce n’est pas pour rien que nous voulons doubler la superficie de nos installations. Mais avant de courir, il faut apprendre à marcher. L’objectif, c’est de s’étendre partout au Canada et pourquoi pas, le marché nord-américain. Mais on en assez sur les bras présentement au Québec. Il y a beaucoup d’intérêt et c’est très plaisant», a partagé M. Girard.

Pour en savoir plus sur l’entreprise, vous pouvez consulter le hugostrong.com.

Les plus lus

Une fermeture difficile à avaler

Les propriétaires de restaurants et de cinémas du coin sont unanimes, la nouvelle fermeture des salles à manger et de cinéma qui est en vigueur depuis le 31 décembre est un coup très dur pour les ressources financières, humaines et matérielles de leurs entreprises.

Canac dévoile ses nouveaux projets à Saint-Nicolas

Canac a annoncé, le 21 janvier, qu'elle a finalisé l’acquisition de deux terrains situés en bordure de l’autoroute 20 à Saint-Nicolas, dans le secteur de la route Lagueux, pour y construire de nouvelles installations.

Poursuivre les combats

Si le variant Omicron fait également partie de ses préoccupations pour les prochains mois, la vice-présidente exécutive et directrice générale de la Chambre de commerce de Lévis (CCL), Marie-Josée Morency, entend poursuivre son travail en 2022 pour obtenir des avancées dans les dossiers de la pénurie de la main-d’œuvre, le troisième lien et l’achat local. De plus, c’est lors de la prochaine année ...

Travail au froid : la CNESST fait des rappels

Alors qu'une vague de froid polaire s'abat sur la province, la Commission des normes, de l’équité, de la santé et de la sécurité du travail (CNESST) a rappelé l’importance de prévenir les risques liés à l’exposition au froid ainsi que les mesures à appliquer pour se protéger.

Le gala des Pléiades de retour en mai

La Chambre de commerce de Lévis (CCL) a lancé les préparatifs en vue de la 21e édition du gala des Pléiades – Prix d’excellence, le 11 janvier dernier. Après une 20e édition anniversaire tenue à l’automne en 2021 en raison de la pandémie, le gala récompensant les entrepreneurs de la Chaudière-Appalaches sera de nouveau présenté en mai, soit la case habituelle de l’événement dans le calendrier des ...

La CCL célèbre Noël

Le 16 décembre dernier avait lieu, au chalet du Club de golf Lévis, la deuxième édition du Brunch de Noël de la Chambre de commerce de Lévis (CCL). L’invité d’honneur était Stéphane Modat, ancien chef cuisinier à l’hôtel le Fairmont Château Frontenac.

Des mesures accueillies avec «soulagement» par la CCL

La Fédération des chambres de commerce du Québec (FCCQ) et la Chambre de commerce de Lévis (CCL) ont accueilli, le 13 janvier, avec soulagement l’annonce de la fin de la fermeture obligatoire des commerces le dimanche et du couvre-feu, ainsi que l’exemption accordée aux épiceries, aux pharmacies et aux plus petits commerces concernant le passeport vaccinal.

Le conseil d’administration de TCA change de formule

La 44e assemblée générale annuelle de Tourisme Chaudière-Appalaches (TCA) s’est déroulée le 28 septembre dernier. L’organisme y a fait le bilan de l’année 2020-2021 et a dévoilé son plan d’action pour l’année 2022, en plus d’y présenter la nouvelle composition de son conseil d’administration.

Helitowcart lauréate au concours national d’exportation

MercadOr Québec a souligné le succès de plus d’une dizaine d’entreprises d’exportation québécoise lors de cette troisième édition du gala qui s’est déroulée le 4 novembre dernier, sous une formule virtuelle. Lors de cette soirée, l’entreprise Helitowcart de Saint-Nicolas a été couronnée dans l’une des sept catégories.

Dany Rodrigue à la tête d’Evol dans la région

Sévrine Labelle, présidente-directrice générale d’Evol, a annoncé, le 10 janvier, la nomination de Dany Rodrigue au poste de directeur régional de la Chaudière-Appalaches.