CRÉDIT : CNESST

Alors qu'une vague de froid polaire s'abat sur la province, la Commission des normes, de l’équité, de la santé et de la sécurité du travail (CNESST) a rappelé l’importance de prévenir les risques liés à l’exposition au froid ainsi que les mesures à appliquer pour se protéger.

Dès que la température ambiante (à l’abri du vent) est inférieure à 5 °C, la CNESST soutient que la vigilance s’impose car, à cette température, une exposition au froid, prolongée ou non, a des effets directs sur la santé.

En effet, lorsque le corps est exposé au froid, il y a un risque que les pertes de chaleur excèdent les gains, et que la température du corps ou de certaines parties de celui-ci commence à s’abaisser anormalement, soit une une contrainte thermique par le froid. L’exposition au froid peut ainsi causer l’hypothermie ou, encore, affecter les extrémités du corps (doigts, orteils, nez, joues, oreilles).

Dans des conditions de froid intense, la CNESST rappelle que l’employeur doit mettre en place des mesures préventives pour fournir à ses travailleurs des conditions sécuritaires. De leur côté, ces derniers doivent appliquer ces mesures et surveiller sur eux-mêmes et leurs collègues les signes de gelures ou d’hypothermie : sensation de picotement, engourdissement progressif, perte graduelle de la sensibilité, rougeurs avec plaques blanches inégales, peau blanche, glacée, cireuse et parfois dure.

Selon les tâches à exécuter, une ou plusieurs des mesures préventives suivantes doivent être prises pour éviter une contrainte thermique par le froid :

- chauffer le poste de travail, si possible;

- mettre à disposition des abris chauffés et, si possible, des boissons chaudes;

- recouvrir les poignées et les barres métalliques d’un isolant thermique;

- porter des vêtements adaptés à la température et à la nature des tâches à exécuter – plusieurs épaisseurs, s’il le faut – et se couvrir la tête et les extrémités;

- alterner les périodes de travail et de réchauffement;

- réorganiser le travail pour accomplir les tâches prévues à l’extérieur durant les périodes les plus chaudes de la journée.

Notons que les gelures et l’hypothermie ne sont pas les seuls risques pour les travailleurs. Lors de l’utilisation d’appareils de chauffage, de véhicules, d’équipements ou d’outils actionnés par un moteur à combustion interne, ceux-ci peuvent dégager du monoxyde de carbone. Ce gaz asphyxiant sans couleur et sans odeur peut causer des intoxications graves. La CNESST rappelle que les employeurs et les travailleurs doivent s'assurer que ces équipements utilisés sont en bon état ainsi que ventiler ou aérer toujours les pièces pour réduire le risque d’exposition.

Les plus lus

Une fermeture difficile à avaler

Les propriétaires de restaurants et de cinémas du coin sont unanimes, la nouvelle fermeture des salles à manger et de cinéma qui est en vigueur depuis le 31 décembre est un coup très dur pour les ressources financières, humaines et matérielles de leurs entreprises.

Canac dévoile ses nouveaux projets à Saint-Nicolas

Canac a annoncé, le 21 janvier, qu'elle a finalisé l’acquisition de deux terrains situés en bordure de l’autoroute 20 à Saint-Nicolas, dans le secteur de la route Lagueux, pour y construire de nouvelles installations.

Poursuivre les combats

Si le variant Omicron fait également partie de ses préoccupations pour les prochains mois, la vice-présidente exécutive et directrice générale de la Chambre de commerce de Lévis (CCL), Marie-Josée Morency, entend poursuivre son travail en 2022 pour obtenir des avancées dans les dossiers de la pénurie de la main-d’œuvre, le troisième lien et l’achat local. De plus, c’est lors de la prochaine année ...

Travail au froid : la CNESST fait des rappels

Alors qu'une vague de froid polaire s'abat sur la province, la Commission des normes, de l’équité, de la santé et de la sécurité du travail (CNESST) a rappelé l’importance de prévenir les risques liés à l’exposition au froid ainsi que les mesures à appliquer pour se protéger.

Le gala des Pléiades de retour en mai

La Chambre de commerce de Lévis (CCL) a lancé les préparatifs en vue de la 21e édition du gala des Pléiades – Prix d’excellence, le 11 janvier dernier. Après une 20e édition anniversaire tenue à l’automne en 2021 en raison de la pandémie, le gala récompensant les entrepreneurs de la Chaudière-Appalaches sera de nouveau présenté en mai, soit la case habituelle de l’événement dans le calendrier des ...

La CCL célèbre Noël

Le 16 décembre dernier avait lieu, au chalet du Club de golf Lévis, la deuxième édition du Brunch de Noël de la Chambre de commerce de Lévis (CCL). L’invité d’honneur était Stéphane Modat, ancien chef cuisinier à l’hôtel le Fairmont Château Frontenac.

Des mesures accueillies avec «soulagement» par la CCL

La Fédération des chambres de commerce du Québec (FCCQ) et la Chambre de commerce de Lévis (CCL) ont accueilli, le 13 janvier, avec soulagement l’annonce de la fin de la fermeture obligatoire des commerces le dimanche et du couvre-feu, ainsi que l’exemption accordée aux épiceries, aux pharmacies et aux plus petits commerces concernant le passeport vaccinal.

Le conseil d’administration de TCA change de formule

La 44e assemblée générale annuelle de Tourisme Chaudière-Appalaches (TCA) s’est déroulée le 28 septembre dernier. L’organisme y a fait le bilan de l’année 2020-2021 et a dévoilé son plan d’action pour l’année 2022, en plus d’y présenter la nouvelle composition de son conseil d’administration.

Helitowcart lauréate au concours national d’exportation

MercadOr Québec a souligné le succès de plus d’une dizaine d’entreprises d’exportation québécoise lors de cette troisième édition du gala qui s’est déroulée le 4 novembre dernier, sous une formule virtuelle. Lors de cette soirée, l’entreprise Helitowcart de Saint-Nicolas a été couronnée dans l’une des sept catégories.

Dany Rodrigue à la tête d’Evol dans la région

Sévrine Labelle, présidente-directrice générale d’Evol, a annoncé, le 10 janvier, la nomination de Dany Rodrigue au poste de directeur régional de la Chaudière-Appalaches.