Bruno Lachance et Marie-Claude Charron ont installé leur équipement dans le sous-sol de celui-ci, à Saint-Romuald.

En transformant leurs passe-temps en un emploi à temps plein, Bruno Lachance et Marie-Claude Charron proposent depuis le 7 février une petite révolution dans la façon de laisser une trace de son passage sur Terre. L’héritage visuel est un volet de leur nouvelle entreprise Productions Scène finale. Une alternative personnalisée et moderne aux fameux signets que l’on retrouve lors de funérailles.

Il n’est pas coutume pour monsieur et madame Tout-le-monde de penser faire de sa vie un documentaire. Et pourtant, «tout le monde a une vie qui mérite d’être racontée et qui mérite d’être transmise aux générations futures, estime la cofondatrice Marie-Claude Charron. L’idée, c’est que votre vie a été bien remplie et vous avez accomplie plein de choses, alors pourquoi ne pas faire un film sur vous. Il n’y a pas que les vedettes qui y ont droit.»

Parsemée de photos et vidéos d’archives, de musique personnalisée, mais surtout d’une entrevue où la personne se raconte, cette production au goût du jour lui permettra de saluer ses proches une dernière fois, de la manière qui lui plaît, en plus d’offrir un souvenir tangible qui pourra être transmis à ses enfants, petits-enfants et aux générations qui suivront.

«Des gens m’avaient déjà demandé de produire une vidéo, qu’ils ont choisi de projeter à leurs funérailles. Voir la personne, alors qu’elle était encore en forme, qui parle de ses plus beaux souvenirs et de sa vision de la vie, ç’a mis du baume sur une journée très triste, explique Bruno Lachance. On veut virer ça de manière positive, pas parler de la maladie ou de la mort, mais de la vie de la personne.»

Un concept attrayant

Une semaine après avoir fait connaître leur projet dans les médias, les coups de fil ont été nombreux. Que ce soit des gens âgés ou dans la quarantaine, qui pensent offrir un forfait à leur parent, de même que des personnes atteintes par la maladie, le concept attire la curiosité. L’engouement est aussi présent auprès de monteurs, de réalisateurs, de caméramans et de photographes de partout au Québec, qui veulent collaborer, à leur façon.

Bien des gens ont déjà rêvé de réentendre la voix d’un proche disparu et de revoir ses mimiques. «Quelqu’un m’a déjà raconté qu’elle donnerait beaucoup pour voir sa grand-mère parler et bouger. Tout ce qu’elle a d’elle, c’est une photo jaunie. C’est vraiment quelque chose pour la famille d’avoir la possibilité de regarder la personne raconter ses histoires, dans son élément», fait valoir Marie-Claude, qui en tant que photographe, a été inspirée par les demandes de personnes malades, qui voulaient prendre leurs dernières photos de famille pendant qu’elles avaient toujours l’air en santé.

«C’est un concept qui ne se fait pas tant que ça, poursuit son conjoint. On s’est rendu compte qu’il y avait un manque de ce côté et qu’il y avait un besoin à combler. En plus, ça nous intéresse pour vrai.» 

Accompagner et guider

Ainsi, naturellement, ils parviennent à guider le client dans ses confidences. «Lui s’intéresse beaucoup à l’histoire et aux dates, tandis que moi, j’aime m’amuser dans les vieilles photos, décrit l’entrepreneure. On s’intéresse sincèrement à ce que les personnes nous racontent, alors elles embarquent avec nous et se confient. Ça donne de beaux moments.»

Avec le souci de faire un travail de qualité, le couple veut trouver l’équilibre entre combler la demande et ne pas se précipiter. Un rythme qu’ils prendront en poursuivant leurs projets de vidéo publicitaire et corporative, de photographie, de vidéoclip et de numérisation d’archives, d’autres volets offerts par leur entreprise.

Les plus lus

COVID-19 : un restaurant McDonald's de Saint-Nicolas fermé par précaution

Le restaurant McDonald's situé au 1825, route des Rivières, à Saint-Nicolas, a fermé ses portes pendant quelques heures dans la nuit de mardi à mercredi en raison d'un possible cas d'infection au nouveau coronavirus parmi le personnel de l'établissement.

Une nouvelle expansion pour le Marché Carrier

Le Marché Carrier vient d’acquérir le terrain du restaurant Denis de la jungle, voisin du commerce vieux de 50 ans. Avec cette nouvelle acquisition, l’entreprise de Pintendre investira près de 700 000 $ afin de construire une nouvelle usine spécialisée en prêt-à-manger afin de livrer ses produits dans l’ensemble de la province.

Une nouvelle adresse pour se sucrer le bec à Lévis

C’est le 9 juillet dernier que Monsieur bubble a ouvert ses portes au 5169-B, boulevard Guillaume-Couture à Lévis, au grand plaisir de plusieurs amateurs lévisiens de bubble thé, de café et de crème glacée molle.

Ouvert ou fermé lors de la fête du Travail?

Plusieurs Québécois ne travailleront pas lundi en raison du congé férié de la fête du Travail. Voici un aide-mémoire afin de savoir quels commerces sont ouverts ou fermés le 7 septembre.

Les Arrêts Gourmands dévoilent leur nouveau visuel

La nouvelle identité visuelle des Arrêts Gourmands de la Chaudière-Appalaches illustre «le caractère assumé des richesses agricoles historiques de la région».

4,2 M$ en ristournes à la Caisse Desjardins de Lévis

La Caisse Desjardins de Lévis a tenu sa première assemblée générale extraordinaire en mode virtuel, le 17 août dernier. Ainsi, les membres ont accepté le projet de partage et 4 290 572 $ seront retournés aux membres de la Caisse et à la collectivité.

Transit triple la grosseur des installations de son siège social

L’entreprise lévisienne Pièces d’auto Transit a démarré un chantier d’agrandissement de son siège social situé à Lévis en juin dernier. Ces travaux, qui représentent un investissement de 18 M$, devraient se conclure le 15 décembre prochain.

Le Bunker de la science se tourne vers le virtuel

Le Bunker de la science, qui offre des immersions scientifiques à ses clients et se spécialise dans la communication de la science, a choisi de se tourner vers des ateliers virtuels pour ses groupes scolaires en raison du contexte pandémique.

La Ruche s’installe en Chaudière-Appalaches

La plateforme de financement participatif La Ruche, propulsée par le Mouvement Desjardins, a inauguré sa présence dans la région de la Chaudière-Appalaches, le 9 septembre dernier. La Ruche s’est alliée à 41 entrepreneurs ambassadeurs de la région pour l’occasion.

Célébrations pour marquer la fin d’importants travaux

Le IGA Famille Buteau, situé au 1234, rue du Pont à Saint-Lambert-de-Lauzon, a agrandi la surface de son supermarché pour se transformer en IGA extra. Plus d’une vingtaine d’emplois ont été créés dans la municipalité. L’entreprise compte maintenant plus de 150 employés. La nouvelle épicerie revampée a été inaugurée à la mi-août.