Bruno Lachance et Marie-Claude Charron ont installé leur équipement dans le sous-sol de celui-ci, à Saint-Romuald.

En transformant leurs passe-temps en un emploi à temps plein, Bruno Lachance et Marie-Claude Charron proposent depuis le 7 février une petite révolution dans la façon de laisser une trace de son passage sur Terre. L’héritage visuel est un volet de leur nouvelle entreprise Productions Scène finale. Une alternative personnalisée et moderne aux fameux signets que l’on retrouve lors de funérailles.

Il n’est pas coutume pour monsieur et madame Tout-le-monde de penser faire de sa vie un documentaire. Et pourtant, «tout le monde a une vie qui mérite d’être racontée et qui mérite d’être transmise aux générations futures, estime la cofondatrice Marie-Claude Charron. L’idée, c’est que votre vie a été bien remplie et vous avez accomplie plein de choses, alors pourquoi ne pas faire un film sur vous. Il n’y a pas que les vedettes qui y ont droit.»

Parsemée de photos et vidéos d’archives, de musique personnalisée, mais surtout d’une entrevue où la personne se raconte, cette production au goût du jour lui permettra de saluer ses proches une dernière fois, de la manière qui lui plaît, en plus d’offrir un souvenir tangible qui pourra être transmis à ses enfants, petits-enfants et aux générations qui suivront.

«Des gens m’avaient déjà demandé de produire une vidéo, qu’ils ont choisi de projeter à leurs funérailles. Voir la personne, alors qu’elle était encore en forme, qui parle de ses plus beaux souvenirs et de sa vision de la vie, ç’a mis du baume sur une journée très triste, explique Bruno Lachance. On veut virer ça de manière positive, pas parler de la maladie ou de la mort, mais de la vie de la personne.»

Un concept attrayant

Une semaine après avoir fait connaître leur projet dans les médias, les coups de fil ont été nombreux. Que ce soit des gens âgés ou dans la quarantaine, qui pensent offrir un forfait à leur parent, de même que des personnes atteintes par la maladie, le concept attire la curiosité. L’engouement est aussi présent auprès de monteurs, de réalisateurs, de caméramans et de photographes de partout au Québec, qui veulent collaborer, à leur façon.

Bien des gens ont déjà rêvé de réentendre la voix d’un proche disparu et de revoir ses mimiques. «Quelqu’un m’a déjà raconté qu’elle donnerait beaucoup pour voir sa grand-mère parler et bouger. Tout ce qu’elle a d’elle, c’est une photo jaunie. C’est vraiment quelque chose pour la famille d’avoir la possibilité de regarder la personne raconter ses histoires, dans son élément», fait valoir Marie-Claude, qui en tant que photographe, a été inspirée par les demandes de personnes malades, qui voulaient prendre leurs dernières photos de famille pendant qu’elles avaient toujours l’air en santé.

«C’est un concept qui ne se fait pas tant que ça, poursuit son conjoint. On s’est rendu compte qu’il y avait un manque de ce côté et qu’il y avait un besoin à combler. En plus, ça nous intéresse pour vrai.» 

Accompagner et guider

Ainsi, naturellement, ils parviennent à guider le client dans ses confidences. «Lui s’intéresse beaucoup à l’histoire et aux dates, tandis que moi, j’aime m’amuser dans les vieilles photos, décrit l’entrepreneure. On s’intéresse sincèrement à ce que les personnes nous racontent, alors elles embarquent avec nous et se confient. Ça donne de beaux moments.»

Avec le souci de faire un travail de qualité, le couple veut trouver l’équilibre entre combler la demande et ne pas se précipiter. Un rythme qu’ils prendront en poursuivant leurs projets de vidéo publicitaire et corporative, de photographie, de vidéoclip et de numérisation d’archives, d’autres volets offerts par leur entreprise.

Les plus lus

Un magasin Princess Auto à Lévis

La chaîne canadienne Princess Auto, spécialisée dans les articles agricoles, industriels, de garage, hydrauliques et excédentaires, ouvrira un magasin à Lévis, au début de l’année prochaine.

Une solution lévisienne pour accessoiriser sa piscine

La designer industriel lévisienne, Pénélope Rouillard Bazinet, a lancé son entreprise d’accessoires de piscine, Polo – Accessoires pour piscine, au début du mois de juin dernier. Ainsi, les propriétaires de piscines peuvent se procurer ses produits qui empêchent les débris naturels qui tombent dans la piscine de boucher l’écumoire.

Un nouvel établissement de restauration à Saint-Romuald

Le Théophile, nouveau restaurant mélangeant cuisines d’inspiration californienne et italienne, a ouvert ses portes il y a quelques semaines à Saint-Romuald. Les clients peuvent se retrouver pour manger sur la terrasse ou à l’intérieur dans cette maison de 1857 réaménagés par les restaurateurs qui planchent sur ce projet depuis un an.

Une Baraque à bières à Lévis

La Baraque à bières de Lévis a ouvert ses portes aux clients le 23 juin dernier, au 70, avenue Bégin dans le Vieux-Lévis.

Les familles Carrier et Capwood s’unissent

Via sa page Facebook, le Marché Carrier annonçait le 9 juillet qu’une deuxième succursale de l’entreprise ouvrirait ses portes du côté de Québec d’ici septembre prochain. Ainsi, le Marché Carrier s’est associé avec le groupe Capwood, une société d’investissements et de gestion d’actifs immobiliers québécoise, pour élaborer ce projet qui pourrait résulter à la création de plusieurs marchés Carrier ...

Le Café Bistro Van Houtte Lévis ferme ses portes

En raison de la faillite de Gestion Caféco, l’entreprise qui opérait cet établissement, le Café Bistro Van Houtte Lévis, situé dans le centre-ville de Lévis, a fermé ses portes à la fin du mois de juin.

Une formation professionnelle de plus en plus recherchée

En mars dernier, le premier ministre du Canada, Justin Trudeau, et le premier ministre du Québec, François Legault, annonçaient l’objectif des gouvernements fédéral et provincial de brancher la quasi-totalité du Québec à l’Internet haute vitesse, c’est-à-dire 150 000 foyers d’ici septembre 2022. Ainsi, la demande de main-d’œuvre est grande dans le domaine des télécommunications et le Centre de for...

Un complexe de condos locatifs verra le jour à Saint-Nicolas

En 2022, 72 condos locatifs verront le jour aux abords du fleuve Saint-Laurent dans le secteur de Saint-Nicolas. Le promoteur derrière Roc-Pointe sur le fleuve était fier de donner le coup d’envoi du projet de 24 millions $, le 12 juillet, accompagné d’élus municipaux.

QScale : un immense projet de traitement informatique de 867 M$ à Lévis

Le président de QScale, Martin Bouchard, accompagné du maire de Lévis, Gilles Lehouillier, du ministre de l’Économie et de l’Innovation, Éric Girard, de la vice-première ministre du Québec, Geneviève Guilbault, du ministre responsable des régions du Centre-du-Québec et de la Chaudière-Appalaches ainsi que ministre de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation, André Lamontagne, du député de...

Un jeune entrepreneur «capable de suivre»

À 19 ans, Jacob Leclerc fait déjà partie du monde des affaires depuis maintenant près d’un an. Représentant aux ventes pour une compagnie d’outillage à temps plein, étudiant en administration des affaires et employeur en gestion immobilière à temps partiel, rien n’arrête ce jeune entrepreneur de réaliser ses rêves.