Bruno Lachance et Marie-Claude Charron ont installé leur équipement dans le sous-sol de celui-ci, à Saint-Romuald.

En transformant leurs passe-temps en un emploi à temps plein, Bruno Lachance et Marie-Claude Charron proposent depuis le 7 février une petite révolution dans la façon de laisser une trace de son passage sur Terre. L’héritage visuel est un volet de leur nouvelle entreprise Productions Scène finale. Une alternative personnalisée et moderne aux fameux signets que l’on retrouve lors de funérailles.

Il n’est pas coutume pour monsieur et madame Tout-le-monde de penser faire de sa vie un documentaire. Et pourtant, «tout le monde a une vie qui mérite d’être racontée et qui mérite d’être transmise aux générations futures, estime la cofondatrice Marie-Claude Charron. L’idée, c’est que votre vie a été bien remplie et vous avez accomplie plein de choses, alors pourquoi ne pas faire un film sur vous. Il n’y a pas que les vedettes qui y ont droit.»

Parsemée de photos et vidéos d’archives, de musique personnalisée, mais surtout d’une entrevue où la personne se raconte, cette production au goût du jour lui permettra de saluer ses proches une dernière fois, de la manière qui lui plaît, en plus d’offrir un souvenir tangible qui pourra être transmis à ses enfants, petits-enfants et aux générations qui suivront.

«Des gens m’avaient déjà demandé de produire une vidéo, qu’ils ont choisi de projeter à leurs funérailles. Voir la personne, alors qu’elle était encore en forme, qui parle de ses plus beaux souvenirs et de sa vision de la vie, ç’a mis du baume sur une journée très triste, explique Bruno Lachance. On veut virer ça de manière positive, pas parler de la maladie ou de la mort, mais de la vie de la personne.»

Un concept attrayant

Une semaine après avoir fait connaître leur projet dans les médias, les coups de fil ont été nombreux. Que ce soit des gens âgés ou dans la quarantaine, qui pensent offrir un forfait à leur parent, de même que des personnes atteintes par la maladie, le concept attire la curiosité. L’engouement est aussi présent auprès de monteurs, de réalisateurs, de caméramans et de photographes de partout au Québec, qui veulent collaborer, à leur façon.

Bien des gens ont déjà rêvé de réentendre la voix d’un proche disparu et de revoir ses mimiques. «Quelqu’un m’a déjà raconté qu’elle donnerait beaucoup pour voir sa grand-mère parler et bouger. Tout ce qu’elle a d’elle, c’est une photo jaunie. C’est vraiment quelque chose pour la famille d’avoir la possibilité de regarder la personne raconter ses histoires, dans son élément», fait valoir Marie-Claude, qui en tant que photographe, a été inspirée par les demandes de personnes malades, qui voulaient prendre leurs dernières photos de famille pendant qu’elles avaient toujours l’air en santé.

«C’est un concept qui ne se fait pas tant que ça, poursuit son conjoint. On s’est rendu compte qu’il y avait un manque de ce côté et qu’il y avait un besoin à combler. En plus, ça nous intéresse pour vrai.» 

Accompagner et guider

Ainsi, naturellement, ils parviennent à guider le client dans ses confidences. «Lui s’intéresse beaucoup à l’histoire et aux dates, tandis que moi, j’aime m’amuser dans les vieilles photos, décrit l’entrepreneure. On s’intéresse sincèrement à ce que les personnes nous racontent, alors elles embarquent avec nous et se confient. Ça donne de beaux moments.»

Avec le souci de faire un travail de qualité, le couple veut trouver l’équilibre entre combler la demande et ne pas se précipiter. Un rythme qu’ils prendront en poursuivant leurs projets de vidéo publicitaire et corporative, de photographie, de vidéoclip et de numérisation d’archives, d’autres volets offerts par leur entreprise.

Les plus lus

La «Grande Dame de la Barricade» s’éteint

Figure de proue et copropriétaire du légendaire Bar La Barricade, Johanne Carrier nous a malheureusement quittés à l’âge de 63 ans, le 24 avril dernier. Personnage iconique du Vieux-Lévis, la dame de la mythique institution vieille de bientôt 50 ans située sur la côte du Passage laissera une empreinte indélébile dans le cœur de tous ceux qu’elle a croisés.

SQDC : un geste qui ne passe pas auprès du SCFP

Par voie de communiqué, le syndicat des employés de la Société québécoise du cannabis (SQDC) affilié au Syndicat canadien de la fonction publique (SCFP) a vertement critiqué la SQDC après la société d'État a suspendu le président du syndicat ainsi que sa vice-présidente.

La boutique du QUARTIER ouvrira bientôt ses portes

Nouveau projet développé par Mon Quartier de Lévis, la boutique du QUARTIER ouvrira bientôt ses portes pour la première fois. Dès le 3 juin, les visiteurs du Vieux-Lévis pourront s’arrêter au 78, côte du Passage afin de découvrir les entrepreneurs retenus qui donneront vie à ce commerce d’un nouveau genre.

Tout roule pour Transit

Si la pandémie a affecté plusieurs entreprises de la région, la crise sanitaire n’a pas freiné la croissance de Transit. Le distributeur de pièces automobiles de Lauzon a connu en 2021 la meilleure année de son histoire et l’entreprise lévisienne entend bien continuer sa croissance.

Un nouvel outil développé à Lévis pour le bien-être familial

Jusqu’au 25 mai, Petits pas, un portail numérique qui offre des formations aux futures et nouvelles familles, fondé par la Lévisienne Audrey Sénéchal, demande l’aide de la population pour sa campagne de financement participative. L’objectif est d’amasser 15 000 $ afin de mettre sur pied diverses formations sur l’éducation, la prévention et la santé.

Grève générale dans plusieurs succursales de la SQDC

Quelque 300 personnes syndiquées de la Société québécoise du cannabis (SQDC) représentées par le Syndicat canadien de la fonction publique (SCFP), dont les employés de la succursale de Lévis, ont déclenché une grève générale qui a débuté vendredi soir dernier.

L’AFCDC prépare les fournisseurs de Chantier Davie

L’Association des fournisseurs de Chantier Davie Canada (AFCDC) tenait son assemblée générale annuelle au Centre des congrès de Lévis, le 27 avril dernier. Au cours de cette dernière, l’AFCDC a informé ses membres quant aux derniers développements dans le dossier de l’intégration du chantier naval lévisien dans la Stratégie nationale de construction navale (SNCN) et a présenté le nouveau rôle qu’e...

Les succès des entreprises de la région célébrés

Près de 600 personnes issues du milieu des affaires de la région se sont réunies au Centre des congrès de Lévis, le mardi 17 mai, dans le cadre de la 21e édition du gala des Pléiades – Prix d’Excellence. Lors des festivités, la Chambre de commerce de Lévis (CCL) a récompensé dix lauréats et remis des prix spéciaux.

Vitrerie Global fête ses 20 ans

L’entreprise spécialisée en projets de verre, en vente de pièces de portes et fenêtres ainsi qu’en réparation et remplacement de fenêtres et vitres thermos, Vitrerie Global, célèbre 20 ans d’existence cette année. Cette entreprise lévisienne qui s’adapte continuellement au marché pour répondre aux besoins de sa clientèle s’étend dans les secteurs résidentiels et commerciaux de la Rive-Sud et la Ri...

Un nouveau président à la Caisse de Lévis

Après que René Bégin, président de la Caisse Desjardins de Lévis depuis les 10 dernières années, a manifesté son désir de céder sa place à la présidence tout en demeurant administrateur, Étienne Guay a été mandaté par ses pairs afin d’assurer la relève de la présidence de la coopérative financière.