CRÉDIT : GILLES BOUTIN - ARCHIVES

Par voie de communiqué, la Sûreté du Québec (SQ) a présenté, le 9 janvier, son bilan routier provisoire pour 2019 sur son territoire. Le corps policier provincial estime que cette année est notable puisque le nombre de collisions mortelles a atteint le plus bas niveau enregistré.

En effet, le nombre de collisions mortelles a passé de 237 à 216 entre 2018 et 2019. Notons qu’en 2010, le nombre de décès sur les routes du Québec s’élevait à plus de 340.

Selon la SQ, ce sont les efforts soutenus consentis par les autorités au cours des dernières années qui ont permis de diminuer le nombre de victimes sur les routes à 232 en 2019.

Bien qu’il y ait plusieurs facteurs contributifs à cette amélioration continue du bilan routier, la SQ estime que sa mise en place d’outils permettant de déterminer avec précision les sites, les heures et les conditions accidentogènes ainsi que pour détecter les comportements à risques pouvant causer une collision «ont permis d’établir un diagnostic précis et efficace permettant d’intervenir au bon endroit, au bon moment et sur les causes problématiques réelles».

Bien que les collisions mortelles soient à la baisse depuis dix ans, la SQ a profité de l'occasion pour déplorer que certains comportements à risques perdurent chez les automobilistes.

Selon les données de la SQ, la vitesse excessive demeure toujours en tête des causes les plus fréquentes de collisions mortelles. Également, la conduite avec les capacités affaiblies par l’alcool, la drogue ou une combinaison des deux est maintenant au deuxième rang des causes probables de collisions mortelles. Enfin, la distraction au volant «est toujours un fléau».

Les plus lus

Un jeu passe près de mal tourner pour un jeune garçon

Des agents du Service de police de la Ville de Lévis (SPVL) ont dû intervenir, hier en fin d'après-midi, dans une unité d'habitation de l'avenue des Églises afin de secourir un garçon de 3 ans qui s'était serré un attache-câble (Ty-Rap) autour du cou.

Une famille de Terrebonne demande l’aide des riverains du Saint-Laurent

Nancy Gosselin et Richard Martel, les parents de Simon Martel, demandent l’aide du public afin de retrouver leur fils (sur la photo).

Un jeune Lévisien arrêté pour leurre et incitation à des contacts sexuels

Par voie de communiqué, le Service de police de la Ville de Lévis (SPVL) a annoncé, le 28 avril, qu'il a arrêté à la mi-avril Samuel Carbonneau, un Lévisien de 20 ans, pour leurre et incitation à des contacts sexuels sur une victime d’âge mineur.

Accident de travail à Saint-Henri

Les services d'urgence de Bellechasse sont intervenus hier après-midi à Saint-Henri afin de secourir un quinquagénaire qui se serait blessé alors qu'il élaguait des arbres.

COVID-19 : le SPVL a donné six constats d'infraction de plus

Le Service de police de la Ville de Lévis (SPVL) a dressé lundi son plus récent bilan sur le travail de ses policiers afin de faire respecter les directives de la Santé publique. Lors de la dernière semaine, les agents de la paix lévisiens ont dû sévir à six reprises.

Invasion de domicile à Lévis : deux résidents de Québec arrêtés par le SPVL

Le Service de police de la Ville de Lévis (SPVL) a annoncé qu'il a arrêté, le 6 mai, deux personnes en lien avec une invasion de domicile qui serait survenue le 5 mai, dans le secteur Lévis.

Infractions à caractère sexuel sur une personne mineure : un Lévisien de 29 ans arrêté

Le Service de police de la Ville de Lévis (SPVL) a lancé une enquête et a procédé à l'arrestation d'un Lévisien de 29 ans samedi en lien avec une possible affaire d'infractions à caractère sexuel sur une personne mineure.

COVID-19 : le SPVL n'a pas donné de nouveaux constats

Les agents du Service de police de la Ville de Lévis (SPVL) n'ont pas donné de nouveaux constats ou rapports d'infraction général en lien avec la Loi sur la santé publique depuis au moins une semaine.

Le SPVL mène une frappe contre un trafiquant de stupéfiants

Le Service de police de la Ville de Lévis (SPVL) a annoncé, le 14 mai, qu'il a arrêté deux Lévisiens, une femme de 27 ans et un homme de 29 ans, et a mené des perquisitions en lien avec du trafic de stupéfiants, le 12 mai.

Un individu connu des policiers épinglé avec des stupéfiants

Un Lévisien de 33 ans connu du Service de police de la Ville de Lévis (SPVL) a été arrêté dans la nuit de jeudi à vendredi alors qu'il ne respectait pas certaines conditions imposées par la cour. À la suite de l'arrestation du trentenaire, les policiers lévisiens ont découvert de la drogue sur l'individu.