Les présumés fraudeurs utiliseraient notamment le site lavoie-finance.ca comme vitrine afin de solliciter frauduleusement de potentielles victimes. CRÉDIT : CAPTURE D'ÉCRAN

L'Autorité des marchés financiers (AMF) a mis en garde les consommateurs québécois, le 9 février, contre les «sollicitations frauduleuses du soi-disant cabinet Lavoie-Finance».

Selon les informations recueillies par l'Autorité, des personnes utiliseraient le nom et le numéro de certificat de représentants inscrits auprès de l'Autorité et contacteraient les victimes potentielles via le service de messagerie Facebook Messenger pour leur proposer des prêts à la consommation comportant des taux très intéressants.

De plus, ces personnes utiliseraient parfois la page Facebook d'une connaissance ou d'un membre de la famille d'une victime potentielle pour la contacter afin de lui recommander les services de cabinets frauduleux ou vanter les mérites des prêts qu'ils offrent. Les victimes, croyant se faire recommander des produits et services financiers par des proches, seraient ensuite dirigées vers des sites Internet frauduleux contenant certaines coordonnées des représentants inscrits dont l'identité aurait été usurpée.

L'AMF a tenu à souligner qu'aucun cabinet du nom de «Lavoie-Finance» n'est inscrit auprès d'elle et que les représentants dûment inscrits Suzanne Lavoie et Jonathan Marquis ne sont par conséquent pas rattachés à ce soi-disant cabinet ou au site www.lavoie-finance.ca et ne sont pas liés à ces sollicitations frauduleuses.

À ce sujet, l'AMF tient à préciser que l'offre de prêts à la consommation n'est pas une activité encadrée par elle. L'offre de tels prêts, si elle n'est pas proposée par une banque à charte canadienne, une caisse populaire, une société de fiducie ou une société d'épargne, est une activité qui nécessite une inscription auprès de l'Office de la protection du consommateur.

L'AMF recommande aux consommateurs d'effectuer les vérifications ou démarches suivantes avant de contracter une assurance ou de vous procurer des produits financiers :

- Vérifiez auprès de l'Autorité si l'entreprise ou l'individu avec qui vous communiquez est bel et bien inscrit auprès de l'Autorité en consultant le Registre des entreprises et des individus autorisés à exercer ou contactez le Centre d'information de l'Autorité;

- Utilisez les coordonnées téléphoniques de l'entreprise ou de l'individu apparaissant au Registre afin de vous informer sur la validité de l'offre qui vous a été faite;

- Ne dévoilez pas vos renseignements personnels et n'effectuez pas de virement d'argent avant d'avoir effectué ces vérifications.

Si vous avez été victime de ce stratagème, vous pouvez contacter l'AMF ainsi qu'Équifax et/ou Trans Union et le Centre antifraude du Canada.

 

Les plus lus

Le SPVL met fin à un rassemblement illégal à Saint-Jean-Chrysostome

Une réunion dans une résidence de Saint-Jean-Chrysostome, tenue hier soir, aura finalement été coûteuse pour cinq personnes. En plus de voir des patrouilleurs du Service de police de la Ville de Lévis (SPVL) mettre fin à leur rassemblement illégal, en vertu des règles sanitaires en vigueur, le groupe a reçu plusieurs constats d'infraction.

COVID-19 : le SPVL a mis fin à deux partys la nuit dernière

Les agents du Service de police de la Ville de Lévis (SPVL) ont dû mettre fin à deux rassemblements illégaux le 2 avril, un peu après 3h.

Une autopatrouille du SPVL dérobée finalement retrouvée

Une autopatrouille du Service de police de la Ville de Lévis (SPVL) a été dérobée lundi midi par un homme en crise. Les policiers de la région ont mené des recherches pendant l'après-midi, des démarches qui ont finalement permis de retrouver le véhicule et d'arrêter le présumé voleur, selon ce que rapporte la Sûreté du Québec (SQ).

Proxénétisme et agressions sexuelles : le SPVQ arrête cinq jeunes lévisiens

Le Service de police de la Ville de Québec (SPVQ) a procédé ce matin à l’arrestation de cinq Lévisiens âgés de 17 à 19 ans pour proxénétisme, proxénétisme de moins de 18 ans, agression sexuelle, trafic de stupéfiants, avantage matériel et publicité de services sexuels.

COVID-19 : le SPVL a remis 28 constats d'infraction lors de la dernière semaine

Pour la période du 22 au 28 mars, les agents du Service de police de la Ville de Lévis (SPVL) ont remis 28 constats d'infraction à des citoyens ne respectant pas les mesures sanitaires en vigueur dans la région afin de freiner la propagation du coronavirus. Il s'agit d'une importante augmentation du nombre de constats remis hebdomadairement comparativement aux dernières semaines.

La résidence Margo évacuée en raison d'une fuite de gaz

Les quelque 400 résidents du Margo, une résidence privée pour aînés (RPA) située au centre-ville de Lévis, ont dû être évacués dimanche soir en raison d'une fuite de monoxyde de carbone (CO) dans l'établissement.

COVID-19 : semaine occupée pour les agents du SPVL

Comme la semaine précédente, le Service de police de la Ville de Lévis (SPVL) a dû répondre à plusieurs appels en lien avec des infractions aux règles en vigueur afin de freiner la propagation du coronavirus. Pour la période du 28 mars au 4 avril, les agents du corps policier lévisien ont remis 34 constats d'infraction à des personnes ne respectant pas les mesures sanitaires.

Ivre au volant pendant le couvre-feu

Des patrouilleurs du Service de police de la Ville de Lévis (SPVL) ont arrêté une quadragénaire lévisienne après que ces derniers ont retrouvé la récidiviste en pareille matière ivre au volant de sa voiture, dans la nuit de jeudi à vendredi.

Un jeune arrêté par le SPVL pour agression armée et méfaits

Le Service de police de la Ville de Lévis (SPVL) a annoncé, le 19 mars, qu'il a arrêté le 16 mars un Lévisien de 19 ans qui aurait commis une agression armée et des méfaits au cours des derniers mois dans le centre de Lévis.

COVID-19 : 15 constats d'infraction remis par le SPVL lors de la dernière semaine

Pour la période du 8 au 14 mars, les agents du Service de police de la Ville de Lévis (SPVL) ont remis 15 constats d'infraction à des citoyens qui ne respectaient pas les règles sanitaires en vigueur sur le territoire lévisien afin de freiner la propagation du coronavirus.