Les élèves ont récolté des échantillons dans le ruisseau Lallemand et les ont analysés. Photos : Alexandre Bellemare

Une quinzaine d’élèves de deuxième secondaire du cours Passions sciences du Collège de Lévis ont mis les pieds dans l’eau du ruisseau Lallemand afin d’étudier son contenu au cours d’une sortie J’adopte un cours d’eau, le 2 juin dernier. Lors de cette sortie tenue dans le cadre du projet Des rivières surveillées, s’adapter pour l’avenir du Groupe d’éducation et d’écosurveillance de l’eau (G3E), ils ont effectué des tests physico-chimiques et ont analysé les bio-indicateurs du cours d’eau.

Dans le cadre des sorties J’adopte un cours d’eau, les élèves ont rencontré des intervenants du G3E qui leur ont offert des ateliers en classe avant d’aller se plonger les pieds dans le ruisseau Lallemand.

«On commence avec des ateliers en classe. À quelques reprises, on va dans les classes et on explique ce qu’on va faire sur le terrain. Il y a trois volets dans le projet J’adopte un cours d’eau, dont la description du site, la physico-chimie ainsi que les bio-indicateurs», a expliqué Lydia Duranleau, coordonnatrice de J’adopte un cours d’eau, région Capitale-Nationale.

Ainsi, les élèves du cours Passions sciences ont assisté à deux ateliers, l’un portant sur les manipulations physico-chimiques et l’autre sur l’analyse des bio-indicateurs retrouvés dans l’eau. Ils ont alors mis leurs connaissances en pratique en récoltant des échantillons dans le ruisseau Lallemand et ont pu les analyser à une station aménagée directement sur le site.

«Dans le cours de Passions sciences, on tente de faire en sorte que ce qu’on enseigne soit orienté vers des métiers et de rendre le tout concret. On fait plusieurs expériences à l’école, mais c’est encore plus intéressant de faire des expériences sur le terrain», a partagé Sandra Lapointe, enseignante du cours Passions sciences.

Des impacts dans le temps

C’est la deuxième édition de cette sortie à laquelle prennent part les élèves du Collège de Lévis. L’an dernier, ils avaient également recueilli des échantillons du ruisseau Lallemand. Cette année, ils pourront comparer leurs résultats à ceux obtenus lors de la dernière édition.

«L’objectif, c’est de faire en sorte que ça se perpétue dans le temps. On devrait revenir chaque année et le but, ce serait d’avoir une étude qui s’étire dans le temps. Ça nous permettrait de voir si les changements climatiques, le développement urbain ou l’agriculture pourraient avoir un impact sur la qualité de l’eau», a soutenu Mme Lapointe.

Ce sont des élèves motivés par des applications concrètes de la science qui ont pris part à la sortie. Même que l’enseignante du cours Passions sciences a lancé un appel à tous auprès de ses anciens élèves maintenant en troisième secondaire qui avaient participé à la première édition. Trois d’entre eux ont accepté de revivre l’expérience.

«De faire les expériences, d’aller près de la rivière et sur le terrain, c’est vraiment intéressant. Souvent, on est en laboratoire, c’est moins concret», ont soulevé deux élèves de troisième secondaire.

Rappelons finalement que G3E est un organisme qui met de l’avant une philosophie de participation et d’engagement citoyen pour la santé et le suivi des cours d’eau depuis plus de 30 ans. Via ses différents projets, G3E mise sur les enjeux socio-environnementaux actuels, dont l’adaptation aux changements climatiques et l’éducation relative à l’environnement, pour faire une différence et changer les choses.

Les plus lus

Plusieurs occasions pour célébrer le Québec

Avec la reprise des activités dans la société, les occasions de souligner la Fête nationale du Québec seront nombreuses dans le Grand Lévis, les 22, 23 et 24 juin prochains.

Programmation dévoilée pour le Festibière de Lévis

En vue de sa quatrième édition qui se déroulera du 30 juin au 3 juillet au quai Paquet, le Festibière de Lévis a dévoilé la programmation détaillée de sa mouture 2022, le 6 juin.

École anglophone à Lévis : début de la construction

La première pelletée de terre de l’école anglophone, située sur le chemin du Sault à Saint-Romuald, a eu lieu le 17 juin. Quelques porte-parole de la Commission scolaire Central Québec (CSCQ) en ont profité pour faire un discours, et donner des détails sur le dossier.

La Fête de la famille misera sur des classiques

Après une pause forcée de deux ans en raison de la pandémie, la Fête de la famille de Lévis sera de retour au centre communautaire de Saint-Rédempteur (1325, rue de Saint-Denis), les 10, 11 et 12 juin. Lors de la 13e édition de l’événement lévisien, les familles de la région pourront profiter de plusieurs activités qui amuseront autant les petits que les grands.

Le ministère de l'Environnement prend une ordonnance contre une bleuetière de Saint-Étienne

Le ministère de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques (MELCC) a annoncé, le 13 juin qu’il a pris une ordonnance à l’égard de Bleuetière Duroy, un établissement de Saint-Étienne-de-Lauzon.

Palmarès des pires routes de CAA-Québec : des artères lévisiens s'y retrouvent

Comme à son habitude, CAA-Québec a tenu son traditionnel palmarès des pires routes du Québec ce printemps. L'organisme a dévoilé, le 8 juin, ses classements finaux et plusieurs rues lévisiennes s'y retrouvent.

Québec veut en finir avec les véhicules sur la traverse Québec-Lévis

Le gouvernement Legault pense à remplacer par des navettes fluviales destinées aux cyclistes et piétons, les navires actuels qui arriveront en fin de vie dans dix ans.

Projet UMANO : inauguration d’une piste multiroulante

Le Groupe CSB a officiellement inauguré une piste multiroulante publique ce matin, sur le chemin des Forts à Lévis. Cette installation qui fait partie du projet immobilier UMANO, est unique en son genre à Lévis et les envions.

Chronique historique - Une énigme historique de temps de guerre

Un article de journal du 1er juillet 1915 nous raconte la découverte à Lévis en juin 1915 d’un mystérieux dépôt de dynamite près du parc Shaw, site actuel de la Terrasse du Chevalier-De Lévis. À moins d’avis contraire, cette histoire reste, encore aujourd’hui, à résoudre.

De Lévis à Vancouver en vélo tandem

Destination commune, c’est le projet de deux amoureux de vélo qui se sont lancé le défi de traverser le Canada. Tout au long de leur périple, Ella Sargent et Rémi Proteau animeront des activités pour promouvoir la pratique cycliste. L’équipage s’est lancé dans l’aventure le 30 mai dernier.