Le promoteur Simon Breton estime que le secteur pourrait accueillir une centaine de résidences dans quelques années. Photo : Courtoisie

Près de 70 résidents d’un nouveau quartier résidentiel de Beaumont demandent à la ministre de la Culture et des Communications, Nathalie Roy, d’annuler son avis d’intention de procéder au classement des vestiges de l’ancien Fort de Beaumont.

Par Eric Gourde, collaboration spéciale

La ministre avait annoncé ses couleurs en février dernier, jugeant que l’endroit est l’un des rares sites militaires exclusivement associés à la Première Guerre mondiale à se trouver en sol québécois. Dans l’état actuel des choses, un dépôt à munitions et une base de canon se trouvant du côté nord-ouest seront préservés et mis en valeur, alors que la base de canon du côté sud sera démolie.

Dans une pétition adressée au Conseil du patrimoine culturel du Québec, les résidents se disent d’accord avec le classement de l’abri à munition présent sur les lieux, mais contre le classement et la préservation des bases de canons, jugeant leur valeur patrimoniale faible.

Ils ajoutent qu’en raison de l’état de dégradation du ciment, des travaux importants et coûteux devront être réalisés afin de la sécuriser et qu’il sera difficile d’intégrer le tout au cœur d’un développement résidentiel.

Dans le libellé de la pétition, les vestiges en ciment sont décrits comme «une cicatrice dans un quartier résidentiel» et qu’ils «posent un problème d’intégration architecturale et un enjeu d’acceptabilité sociale».

Promoteur du Domaine St-Laurent, un projet de développement résidentiel déjà en cours, Simon Breton estime que le secteur pourrait accueillir une centaine de résidences dans quelques années et que la municipalité a tout en main afin de demander à la ministre de ne pas donner suite à son intention de procéder au classement «de cette masse de béton effritée abandonnée en plein champ depuis plus de cent ans».

Il croyait pourtant avoir une entente avec la municipalité sur le sujet, sauf que l’intervention de divers groupes est venue changer la donne. «La municipalité devrait être cohérente avec l’entente qu’elle a prise avec nous. Ce qui me choque le plus, c’est de passer pour un mauvais citoyen corporatif insensible à l’importance de la mise en valeur du patrimoine. Pourtant, comme entrepreneur, j’ai construit plus d’une centaine de maison de grande qualité à Beaumont, j’ai eu à restaurer de nombreuses maisons patrimoniales, j’ai même été pendant deux termes marguiller pour l’église Saint-Étienne qui est la plus vieille église de paroisse du Québec encore existante. Là on parle de patrimoine. Pas une base de canon de 1914 qui n’aura jamais servi et dont le ciment pourri tombe en poussière et représente un risque pour la sécurité des enfants.»

Il estime d’ailleurs subir un important préjudice financier et de gros dommages à l’heure actuelle. «Avec ma conjointe Henriette, on a tout investi dans notre développement domiciliaire d'une valeur de 70 millions quand il aura été complété. Ce développement rapportera des taxes appréciables à la municipalité. Mais pour ça, il faut nous le laisser construire, pas nous mettre des bâtons dans les roues comme présentement.»

De son côté, le maire de la municipalité de Beaumont, David Christopher, préfère attendre avant de commenter, puisque le dossier doit encore faire l’objet de discussions et qu’une position pourrait être communiquée lors de la prochaine séance publique du conseil municipal. 

 

Les plus lus

Le conseil se penche sur la démolition du 4610, route des Rivières

Les élus municipaux de Lévis se sont réunis, le 19 septembre, pour une séance extraordinaire du conseil municipal. À cette occasion, les conseillers municipaux et le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, ont entendu les arguments des parties impliquées dans l’appel de la décision du comité de démolition de Lévis, autorisant la demande de démolition sous conditions du 4610, route des Rivières, à Sain...

Une nouvelle approche intégrée à l’école Vision

L’École trilingue Vision Rive-Sud, conjointement avec la petite école Vision Lévis, a lancé, le 25 août dernier, son année scolaire. L’école située à Saint-Romuald intégrera graduellement au cours des trois à quatre prochaines années une nouvelle approche afin d’enseigner les langues secondes, c’est-à-dire l’approche neurolinguiste (ANL).

Chronique historique - Lévis, «gare» de Québec

Certains lecteurs se souviennent peut-être de l’immense installation de trains miniatures jadis située au deuxième étage de l’ancienne gare de Lévis. Cette curiosité fascinante s’inscrivait dans le riche passé ferroviaire de notre territoire.

Dans l'oeil de Michel - Chronique du 7 septembre 2022

Le Groupe Maurice a un nouveau président et chef de la direction : Alain Champagne (1re photo).

L’Aventure médecine est lancée à Lévis

Après des années de préparation, l’Université Laval (UL) et ses partenaires, l’Université du Québec à Rimouski (UQAR) et le réseau de la santé du Québec, ont lancé en septembre Aventure médecine. Comme leurs homologues à Rimouski, 18 étudiants ont pu amorcer leurs études en médecine à Lévis, à l’extérieur du campus lavallois. Le Journal a récemment pu rencontrer deux étudiants qui se sont lancés d...

Sanimax : des citoyens excédés débarquent au conseil municipal

Plusieurs citoyens de Lévis ont assisté à la séance ordinaire du conseil municipal, le 26 septembre, pour déposer une pétition signée par plus de 400 personnes demandant aux autorités de régler le problème des odeurs nauséabondes émises par l’usine Sanimax de Charny. Exaspérés par la problématique, ces résidents de l’ouest de la ville veulent que cette dernière soit réglée une bonne fois pour tout...

Montréal-Québec à la course pour soutenir un jeune Lévisien malade

Lorsque le Montréalais Patrick Michel a appris que le fils de cinq ans de ses anciens collègues de travail était aux prises avec une leucémie, le sportif a rapidement organisé une course à pied entre Montréal et Québec afin d’amasser des fonds pour la famille lévisienne. Via Une course pour une vie, le Montréalais a parcouru les 270 km qui séparent Montréal et Québec, du 25 au 28 août derniers.

Quelques étudiants en moins au Cégep de Lévis cet automne

Les étudiants du Cégep de Lévis effectuaient leur rentrée en classe dernièrement. Cette année, le Cégep de Lévis constate une légère baisse de sa population étudiante, une situation comparable au reste de la province.

Distribution de verrous de pontet dans la région

Comme depuis plusieurs années, le Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA) profitera de la tenue en septembre de la Journée mondiale de prévention du suicide afin de distribuer des verrous de pontet aux propriétaires d'armes à feu de la région.

Dans l'oeil de Michel - Chronique du 14 septembre 2022

Frédérick Purcell, directeur des ventes chez Groupe Lou-Tec, est très fier de son fils Tyler. Ce dernier a récemment participé à son initiation lors de la rentrée universitaire (1re photo).