CRÉDIT : ARCHIVES

À partir du 10 juin, les services au comptoir des centres de Bienville et Lauzon disparaitront pour être concentrés aux Galeries Chagnon. Entre le 7 mai et le 20 juin, l’ensemble des distributeurs automatiques seront modernisés.

«On se doit, et on l’exprime aux membres, de regarder l’évolution de la façon dont les gens achètent leurs produits, utilisent nos services. On doit constamment l’analyser et modifier, adapter nos modes de distribution pour être toujours proactif. Quand on regarde les dernières années, on s’aperçoit que le temps était venu en 2018 de prendre une décision et de transformer nos deux points de services de Bienville et Lauzon pour les rendre pleinement automatisés», a présenté Benoit Caron, le directeur général de l’institution financière lévisienne.

Après ce changement, 100 % des opérations au comptoir seront situées aux Galeries Chagnon et 100 % des activités de conseil au siège social, qui s’y trouvent depuis 2013.

Plus de 15 millions de transaction ont été effectuées à la Caisse de Lévis en 2018, dont 2 % ont été faites au comptoir. En 2001, 12 % des transactions étaient réalisées par un caissier et 36 % en 1991. Parallèlement, les transactions effectuées à l’aide d’un guichet automatique sont passées de 30 % à 7 % de 1991 à 2018. Et, sur la même période, les transactions réalisées en mode autonome de 34 % à 91 %.

C’est à partir de ce constat, que la Caisse Desjardins de Lévis a décidé de concentrer ses services transactionnels au centre des Galeries Chagnon, dès le 10 juin prochain. Les centres de services de Bienville et de Lauzon ne conserveront que les guichets automatiques, alors que leurs employés seront transférés trois kilomètres plus loin.

Deux rencontres d’information seront organisées les 23 et 24 avril prochain. La Caisse de Lévis prévoit également de contacter les utilisateurs exclusifs des centres de services qui fermeront, afin «d’évaluer leurs besoins d’accompagnement et leur présenter des solutions alternatives», précise-t-on.

Un guichet automatique en moins

Les 8 sites où sont installés des guichets automatiques dans l’arrondissement Desjardins sont conservés, tandis que le nombre de machines passera de 19 à 18. Le nombre de guichets aux Galeries Chagnon sera augmenté de 4 à 5, et diminué à Lauzon de 4 à 3 ainsi qu’à Bienville de 3 à 2. Les autres emplacements conserveront le même nombre de guichets, soit la place Kennedy (2), le siège social de la Caisse de Lévis (1), Saint-David (2), Pintendre (2) et la traverse de Lévis (1).

Ces 18 guichets automatiques vont être remplacés pour des appareils nouvelle génération qui ont une durée de vie d’environ dix ans. Le jour de l’installation, la caisse mobile sera sur place afin d’assurer la continuité des services.

Le calendrier des remplacements est le suivant :

  • Bienville : 7 mai;
  • Galeries Chagnon : 13 mai;
  • place Kennedy : 23 mai;
  • Lauzon : 27 mai;
  • siège social de la Caisse de Lévis : 27 mai (caisse mobile non-présente);
  • Saint-David : 6 juin;
  • Pintendre : 13 juin;
  • traverse de Lévis : 20 juin.

Les plus lus

Une neuvième glace sera ajoutée en 2021 à Lévis

Lévis ajoutera une nouvelle patinoire intérieure de dimension olympique à l’Aréna de Lévis. La Ville a déposé une demande au gouvernement dans le cadre du Programme d’aide financière aux infrastructures récréatives et sportives (PAFIRS), doté de 294 M$ pour l’ensemble du Québec.

La FHQ ne veut pas que le bâtiment des Scies Mercier soit démoli

Dans une lettre transmise le 27 janvier au secrétaire du comité de démolition et au conseil municipal de la Ville de Lévis ainsi qu'à la ministre de la Culture du Québec, la Fédération histoire Québec (FHQ) s'est opposée «catégoriquement» à la demande de démolition du 220, rue Napoléon-Mercier, le bâtiment qu'a occupé pendant plusieurs décennies l'entreprise lévisienne Les Scies Mercier.

Deux nouveaux sentiers hivernaux répertoriés à Lévis

La liste des sentiers qui figurent dans le Répertoire des sentiers hivernaux de Québec et Lévis élaboré par Ça marche Doc s’allonge avec six nouveaux parcours à découvrir sur les rives sud et nord.

Avis de ne pas consommer certains produits de viande hachée vendus par le Provigo de Lauzon

Le ministère de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation (MAPAQ), en collaboration avec l'entreprise Provigo Francis Descoteaux, située au 7777, boulevard Guillaume-Couture, à Lauzon, avise la population de ne pas consommer certains produits de viande hachée vendue par cette épicerie, car ces aliments sont susceptibles de contenir la bactérie E. coli productrice de shigatoxines.

La CSN demande que le réseau de la santé «redevienne un employeur de choix»

Les syndicats de la CSN représentant près de 20 000 employés du réseau de la santé et des services sociaux de la Capitale-Nationale et de la Chaudière-Appalaches ont fait le point, le 29 janvier, sur la pénurie et la rétention de main-d'oeuvre dans le réseau. Selon eux, les employés sont notamment à bout de souffle en raison de la «sévère pénurie de main-d'oeuvre».

Conseil en bref : la biblio mobile, des jeux d’eau et le comité de toponymie reviennent

Une séance du conseil municipal s’est tenue le 10 février à l'hôtel de ville de Lévis. Voici en résumé les principaux points adoptés ou abordés lors de la séance par le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, et les conseillers municipaux.

L’OPC veut mettre un frein à la «surpopulation féline»

Estimant que Lévis vit un problème de «surpopulation féline», l’Organisme pour la protection des chats (OPC) demande à la Ville de Lévis de s’attaquer à cette problématique.

Le projet de loi 40 adopté

Le projet de loi 40, qui vise à transformer les commissions scolaires en centres de services, à abolir les élections scolaires et à décentraliser la prise de décision, a été adopté le 8 février dernier.

Dans l'oeil de Michel - Chronique du 5 février 2020

L’avocate Marie-Ève Malenfant (1re photo) relève depuis peu un nouveau défi professionnel. Elle est de retour au sein du cabinet KSA Avocats.

Parc des Chutes-de-la-Chaudière : des organismes s’opposent à la zone récréotouristique

Les dirigeants du Groupe d’initiatives et de recherches appliquées au milieu (GIRAM) et des Amis du parc des Chutes-de-la-Chaudière (APCC) ont uni leur voix, le 4 février, pour s’opposer à la modification envisagée au schéma d’aménagement du parc des Chutes-de-la-Chaudière.