CRÉDIT : GILLES BOUTIN - ARCHIVES

Pour une cinquième année consécutive, une édition lévisienne du Tour du Silence aura lieu le 15 mai. Lors de cette soirée, un groupe de cyclistes roulera en silence dans les rues de Lévis en mémoire de celles et ceux qui sont décédés lors d’accidents de la route.

«Par le Tour du Silence, nous voulons sensibiliser les automobilistes et les cyclistes au partage de la route et au respect. Avec nos partenaires, la Ville de Lévis et la Société de l’assurance automobile du Québec, nous offrirons cette année des éléments pédagogiques pour les cyclistes», a présenté l’organisateur de l'événement, Raynald Martin.

Rappelons que l’événement The Ride of Silence est né au Texas, en 2003. Chris Phelan souhaitait faire une action suite à la mort de son ami happé par un autobus alors qu’il roulait à vélo. En 2019, 450 tours sont organisés à travers le monde pendant le mois de mai dans le cadre de cette initiative.

Du côté de Lévis, les cyclistes sont attendus dès 18h au Vélooptimum, situé au 1896, route des Rivières à Saint-Nicolas. L'inscription se fera seulement sur place à partir de 16h30.

Le départ de la randonnée cycliste de 21 km, à une vitesse de 20 km/h, sera donné à 18h30. Une escorte policière sera assurée lors de la randonnée. Notons que le port du casque est obligatoire.

Nouveautés de cette année, un véhicule lourd sera présent ainsi que des tapis de sensibilisation pour les cyclistes.

«Deux contrôleurs routiers feront la démonstration des angles morts dans la conduite d’un véhicule lourd. Une occasion de mieux comprendre et surtout de mieux partager la route ensemble. Chaque année, nous augmentons le nombre de cyclistes qui viennent faire le Tour du Silence. L’année dernière nous étions plus de 200 à avoir roulé en silence. Pour l’édition ce cette année, nous voulons plus de gens afin de faire passer notre message à plus de monde», a conclu M. Martin.

Les plus lus

Le déconfinement de 1918 à Lévis

Dans une chronique publiée dans le Wall Street Journal du 30 avril dernier, la chroniqueuse américaine Peggy Noonan constate qu'il n'est pas facile d'analyser les conséquences de la pandémie de grippe espagnole de 1918. Qu'en est-il pour Lévis?

COVID-19 : nouvelles mesures prises par Lévis

Plusieurs services de la Ville ont été modifiés pour répondre aux besoins des Lévisiens. Un rappel a également été fait sur les équipements ouverts et les consignes à respecter.

Un virus créé par les humains? Faux

La théorie selon laquelle le SRAS-CoV-2 serait issu de manipulations génétiques a fait l’objet de plusieurs rumeurs depuis le début de la pandémie. La plus récente souligne une soi-disant similitude avec le virus responsable du sida, ce qui démontrerait sa création en laboratoire. Pourtant, des milliers d’analyses de son génome, à travers le monde, conduisent à une origine naturelle. Le Détecteur ...

L'après-pandémie de 1918 à Lévis

Après un mois d'octobre 1918 catastrophique à Lévis avec au-delà de 50 décès et le quart de la population infectée par la grippe espagnole, la vie courante reprend de manière étonnamment rapide par la suite. À peine deux mois plus tard, soit le 28 décembre, Pierre-Georges Roy rapporte que l'église Notre-Dame «est littéralement remplie» pour les «imposantes funérailles» de l'épouse d'Onésime Carrie...

COVID-19 : un nouveau cas confirmé à Lévis

Le Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA) a fait savoir qu'un autre Lévisien a reçu, au cours des 24 dernières heures, un résultat positif à la suite d'un test de dépistage du nouveau coronavirus.

Quatre nouveaux cas d'infection au coronavirus à Lévis

Quatre nouveaux cas confirmés de la COVID-19 ont été constatés en Chaudière-Appalaches au cours des 24 dernières heures. Tous ces cas touchent des Lévisiens.

COVID-19 : trois nouveaux cas confirmés à Lévis

Dans son plus récent bilan portant sur l'évolution de la pandémie dans la région, le Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA) a dévoilé, lundi, que trois Lévisiens ont appris au cours des 24 dernières heures qu'ils avaient été infectés par le nouveau coronavirus.

COVID-19 : deux cas confirmés de plus à Lévis

Dans son plus récent bilan portant sur l'évolution de la pandémie dans la région, le Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA) a fait savoir, mardi, que deux Lévisiens ont récemment appris qu'ils avaient contracté la COVID-19.

COVID-19 : trois nouveaux cas à Lévis

Dans son plus récent bilan sur l'évolution de l'épidémie de la COVID-19 dans la région, le Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA) a fait savoir que trois autres Lévisiens ont été infectés par le nouveau coronavirus.

COVID-19 : la situation en chiffres

Le Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA) et le ministère de la Santé et des Services sociaux du Québec ont dévoilé, cet après-midi, les plus récentes données sur l'évolution de la pandémie de la COVID-19 dans la région et dans la province.